Vaccination en vacances : possibilité de décaler sa seconde dose mais dans le même centre

Publié le 03/06/2021 - 14:30
Mis à jour le 03/06/2021 - 11:52

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé  qu’il serait possible, pour tenir compte des vacances, de décaler son rendez-vous de seconde dose de vaccin anti-Covid, mais « dans le même centre » de vaccination.

 © D Poirier
© D Poirier

Cette "mesure dérogatoire, à partir de demain ou des tout prochains jours (...) va permettre, quand vous prenez rendez-vous pour votre première injection, comme c'est l'été, à titre dérogatoire, d'avoir deux semaines de battant supplémentaires entre la première et deuxième injection", a expliqué le ministre sur le plateau du 20h de TF1.

"Quand vous êtes vacciné par exemple en Pfizer ou en Moderna, en centre aujourd'hui, vous avez un rendez-vous pour le rappel de votre vaccin 7 semaines plus tard. Eh bien là, vous pourrez le prendre entre 6 et 8 semaines dans le même centre", a ajouté Olivier Véran.

Il a ainsi semblé écarter la possibilité de planifier un rendez-vous pour la 2e dose sur un territoire différent de celui de la première.

"On ne pouvait pas demander aux médecins et aux pompiers varois de vacciner toute la population française pendant l'été, ils ont aussi d'autres missions à conduire", a justifié le ministre.

Selon lui, "cette flexibilité, cette souplesse permettra de ne pas freiner la vaccination au mois de juin", a-t-il ajouté.

Le 11 mai, le ministère de la Santé avait déjà expliqué que la campagne de vaccination serait adaptée pour envoyer davantage de doses dans les zones touristiques, afin de permettre à certains d'obtenir leur deuxième dose dans leur région de villégiature, mais que cela devait rester "l'exception".

Dimanche, le Mr Vaccin du gouvernement, Alain Fischer, avait invité la population à s'organiser pour recevoir les deux doses sur son lieu de résidence, pour ne pas déstabiliser le système.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique à la veille des départs en vacances, qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué du 29 juin 2022.

Explosion du nombre de demandes d’AMP : appel aux dons de spermatozoïdes et d’ovocytes en Franche-Comté

APPEL AUX DONS • Jusqu’au 30 juin, une grande campagne de sensibilisation au don de gamètes se déroule partout en France pour encourager la population à donner ses spermatozoïdes et ses ovocytes afin de répondre à une demande plus forte que jamais suite à la loi bioéthique votée en août 2021 pour l’assistance médicale à la procréation (AMP). Dr Oxana Blagosklonov, responsable du centre d’études et de conservation des oeufs et du sperme (CECOS) au CHU de Besançon nous en parle…

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.76
légère pluie
le 30/06 à 21h00
Vent
0.93 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
100 %

Sondage