Vaccination en vacances : possibilité de décaler sa seconde dose mais dans le même centre

Publié le 03/06/2021 - 14:30
Mis à jour le 03/06/2021 - 11:52

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé  qu'il serait possible, pour tenir compte des vacances, de décaler son rendez-vous de seconde dose de vaccin anti-Covid, mais "dans le même centre" de vaccination.

 © D Poirier
© D Poirier

Cette "mesure dérogatoire, à partir de demain ou des tout prochains jours (...) va permettre, quand vous prenez rendez-vous pour votre première injection, comme c'est l'été, à titre dérogatoire, d'avoir deux semaines de battant supplémentaires entre la première et deuxième injection", a expliqué le ministre sur le plateau du 20h de TF1.

"Quand vous êtes vacciné par exemple en Pfizer ou en Moderna, en centre aujourd'hui, vous avez un rendez-vous pour le rappel de votre vaccin 7 semaines plus tard. Eh bien là, vous pourrez le prendre entre 6 et 8 semaines dans le même centre", a ajouté Olivier Véran.

Il a ainsi semblé écarter la possibilité de planifier un rendez-vous pour la 2e dose sur un territoire différent de celui de la première.

"On ne pouvait pas demander aux médecins et aux pompiers varois de vacciner toute la population française pendant l'été, ils ont aussi d'autres missions à conduire", a justifié le ministre.

Selon lui, "cette flexibilité, cette souplesse permettra de ne pas freiner la vaccination au mois de juin", a-t-il ajouté.

Le 11 mai, le ministère de la Santé avait déjà expliqué que la campagne de vaccination serait adaptée pour envoyer davantage de doses dans les zones touristiques, afin de permettre à certains d'obtenir leur deuxième dose dans leur région de villégiature, mais que cela devait rester "l'exception".

Dimanche, le Mr Vaccin du gouvernement, Alain Fischer, avait invité la population à s'organiser pour recevoir les deux doses sur son lieu de résidence, pour ne pas déstabiliser le système.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Ces 7 derniers jours l'épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.

Vous avez été piqué par une tique ? Envoyez-la par la poste au programme « Citique » afin de l’examiner…

La Ville de Besançon lance une nouvelle campagne de sensibilisation et de prévention des piqures de tiques ce mois de juin 2021. Même si elles ne véhiculent pas toutes la maladie de Lyme, 43 % d'entre elles présentent un agent pathogène en Bourgogne Franche-Comté... C'est pourquoi  il est nécessaire de les envoyer au programme de recherche "CITIQUE" afin de pousser l'analyse...

Covid-19 : « Ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin »

C'est la question que beaucoup se posent : jusqu'à quand devrons-nous porter le masque contre la Covid-19 ? Pour Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, sur RTL sur mardi 8 juin, avec les chaleurs estivales et la situation épidémique qui s'améliore, "ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin".

Covid-19 : quelle est la situation sanitaire en Bourgogne Franche-Comté ?

Alors que la seconde phase du déconfinement sera effective le 9 juin 2021, la situation sanitaire s'améliore mais reste fragile et contrastée en Bourgogne-Franche-Comté. La circulation du virus diminue dans le Jura et le Territoire de Belfort avec des taux d'incidence à 78 et 86 cas pour 100.000 habitants. Elle est stable dans le Doubs  (107) et l'Yonne (100) mais en hausse en Côte d'Or (178).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.44
ciel dégagé
le 15/06 à 6h00
Vent
0.36 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
89 %

Sondage