Alerte Témoin

Vendanges et soleil : les dermatologues lancent une nouvelle compagne de prévention

Publié le 03/10/2016 - 14:57
Mis à jour le 03/10/2016 - 17:38

Le message est simple : "Chemise + chapeau tous les jours". L'Association des dermatologues de Franche-Comté (Asfoder), la sécurité sociale agricole (MSA Franche-Comté) et d'autres organismes s'unissent pour lancer une nouvelle campagne de prévention des risques du soleil en septembre et octobre 2016 pendant la saison des vendanges.

PUBLICITÉ

Le soleil est encore au rendez-vous dans le ciel "burgui-comtois" c'est pourquoi les dermatologues appellent les vendangeurs et vendangeuses à se protéger du soleil en portant chaque jour un vêtement large et un chapeau.

Cet appel est également valable à toutes les personnes travaillant dehors que ce soit quotidien ou ponctuel notamment dans les jardins, des chantiers, etc. Ce n'est pas parce que les températures baissent que le soleil n'est pas plus dangereux pour la peau. 

"Les cancers de la peau sont de plus en plus fréquents dans nos régions qui semblent toujours sous les nuages et le mauvais temps. La Franche-Comté est une des régions où l’incidence des cancers de la peau et la mortalité augmentent rapidement", expliquent les associations de dermatologues. 

Attention aux idées reçues ! 

Selon les médecins, de nombreuses fausses croyances expliquent la multiplicité des cancers dans la peau dans notre région :

  • Bouger ne diminue pas les risques, le danger est parfois plus important, la sueur sur la peau augmente les brulures solaires (allongé sec sur un linge bain est parfois moins dangereux)
  • Les nuages n’arrêtent pas les ultraviolets dangereux (ils bloquent la lumière, mais aussi les infrarouges, expliquant la sensation de fraicheur faussement rassurante)
  • Les UVB augmentent avec l’altitude (plus de danger à 500 m qu’en bord de mer)
  • Les UV rebondissent s’ils rencontrent du sable, mais aussi le sol calcaire de notre belle région
  • La crème solaire écran total n’existe pas ; c’est un complément à la chemise et au chapeau pour lutter contre les fameux UV qui rebondissent (réverbération)
  • Le fait d’être torse nu ou tête nue ne permet pas d’avoir moins chaud ; la sueur fait effet loupe : il faut choisir des vêtements légers et larges pour avoir un système de ventilation (exemple des anciens il y a 70 ans ou de pays du sud (Touaregs). Le chapeau permet également une ventilation plus agréable qu’une petite casquette bloquée sur la tête. La casquette ne protège pas vos oreilles (zones fréquemment touchées par les cancers cutanés) 

Les dermatologues conseillent également de se faire surveiller la peau : en cas de tâches, boutons, croutes anormales, il faut consulter son médecin. 

Toutes les infos sur www.asfoder.net/site

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Coronavirus : l’hôpital Nord-Franche-Comté dénonce une fausse vidéo circulant sur les réseaux sociaux

Depuis ce jeudi 27 février 220 en fin d’après-midi, une vidéo circule sur les réseaux sociaux indiquant "de fausses informations relatives au coronavirus à l’HNFC", souligne la Direction qui dément officiellement les messages contenus dans la vidéo, à savoir la mise en quarantaine de l’Hôpital.

L’intersyndicale des retraités interpelle les candidats à l’élection municipale de Besançon

L'intersyndicale (Solidaires retraité.es, FSU, FO-retraités.e, CGT-retraité.es, FGR-FP, LSR ) a adressé une lettre aux candidats à l'élection municipale 2020 en date du 19 février 2020. Dans cette dernière, elle souhaite "attirer l'attention sur la situation particulière des retraités".

Tab’Agir : des formations en tabacologie pour les professionnels de santé en Franche-Comté

Tab’agir accompagne les Bourguignons dans leur démarche d’arrêt, depuis sa création en 2003. Depuis mai 2019, Tab’agir compte une nouvelle antenne à Besançon et a déjà formé 29 professionnels de santé du Jura et du sud de la Haute-Saône. Objectifs pour développer le réseau en Franche-Comté : former des professionnels de santé à l'accompagnement à l’aide à l’arrêt du tabac au sein des maisons de santé et des cabinets libéraux.

Cancers pédiatriques dans le Haut-Jura : un gaz naturel radioactif dans la ligne de mire de l’enquête

L’Agence Régionale de Santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté a été informée en juillet 2019 d’un nombre élevé de cancers touchant des enfants au sein de la population résidant sur des communes du Haut-Jura. Sur la base de ce signalement, elle a saisi Santé publique France pour engager une expertise épidémiologique et rechercher d’éventuels facteurs locaux explicatifs. Les recherches sur les expositions environnementales se tournent actuellement vers le radon, un gaz naturel radioactif cancérogène...

Plan national maladies rares : les CHU de Besançon et de Dijon réunis pour créer une plateforme d’expertise

À l’été 2019, le ministère des Solidarités et de la Santé lançait un appel à projet national pour la mise en place de plateformes d’expertise des maladies rares. Cette démarche s’inscrit dans la cadre du troisième plan national maladies rares. Fort de l’expertise de son Centre de génétique, dirigé par le Pr Laurence Faivre, le CHU Dijon Bourgogne a répondu à cette sollicitation en partenariat avec le CHU de Besançon, nous informe-t-on dans un communiqué du 20 février. En ce début d’année 2020, les deux établissements ont appris qu’ils étaient sélectionnés aux côtés d’une dizaine d’autres hôpitaux sur ce projet.

Leucémie : les équipes bisontines de l’institut RIGHT sollicitées pour faire avancer la recherche

"Transformer le pronostic des leucémies dans les 10 ans à venir", tel est le défi lancé aux chercheurs. Les équipes bisontines de l’institut RIGHT (UMR1098) participeront au tout nouvel institut national de recherche partenariale OPALE que l’État vient de créer à cet effet, apprend-on ce mardi 18 février 2020.

Deuxième défi cycliste de la Sapaudia  pour sensibiliser au don de moelle osseuse

Inscriptions • La deuxième édition du défi cycliste de la Sapaudia Franche-Comté  partira le 18 juin 2020 de Baume-les-Dames.  150 cyclistes vont parcourir durant 24h près de 420 km à destination de Clairvaux-les-Lacs  pour sensibiliser, informer et recruter au don volontaire de moelle osseuse. Inscriptions jusqu'au 10 mars.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.37
nuageux
le 28/02 à 18h00
Vent
2.22 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
70 %

Sondage