Vols de diamants à Bruxelles : des détentions provisoires prolongées à Genève

Publié le 10/05/2013 - 18:13
Mis à jour le 10/05/2013 - 18:15

Mardi 7 mai 2013, la brigade de répression du banditisme de Genève avait interpellé huit personnes soupçonnées d'être impliquées dans le braquage de diamants à l'aéroport de Bruxelles en février dernier. Deux d’entre elles ont vu ce vendredi 10 mai leurs détentions provisoires prolongées.

braquage à l’aéroport

PUBLICITÉ

Un tribunal de Genève a prolongé vendredi d’une semaine la détention provisoire d’un avocat et d’un mois celle d’un homme d’affaires, interpellés mardi dans le cadre de l’enquête sur un spectaculaire vol de diamants en février à l’aéroport de Bruxelles. Le tribunal a exigé qu’une confrontation entre les deux hommes soit rapidement organisée par le Parquet, a rapporté l’agence de presse suisse ATS.

Une trentaine de personnes ont été interpellées en Belgique, en Suisse et en France dans le cadre de l’enquête sur le braquage de 50 millions de dollars en diamants en février à l’aéroport de Bruxelles. Une partie du butin a été récupérée depuis.

La police suisse avait annoncé que la brigade de répression du banditisme de Genève avait interpellé mardi soir huit personnes soupçonnées d’être également impliquées dans ce braquage. Six ont été rapidement libérées. Une quantité importante de diamants a été saisie à Genève, ainsi que 100.000 francs suisses (80.000 euros), a précisé le ministère public suisse. Un « avocat de la place » et un homme d’affaires sont parmi les personnes interpellées. Ils sont « prévenus de recel et d’entrave à la justice pénale » et ont été écroués.

La police genevoise enquêtait depuis deux mois « à la suite d’informations faisant état de la présence d’un membre du grand banditisme à Genève« . 

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Lundi 17 juin 2019, Jonathann Daval a livré des aveux complets lors d'une reconstitution qui s'est déroulée pendant sept  heures à Gray en Haute-Saône, reconnaissant avoir lui-même "procédé à la crémation du corps" de sa femme Alexia et lui avoir porté des coups violents, a déclaré le procureur de Besançon Etienne Manteaux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.4
ciel dégagé
le 18/06 à 0h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1017.03 hPa
Humidité
92 %

Sondage