Alerte Témoin

Vols de diamants à Bruxelles : des détentions provisoires prolongées à Genève

Publié le 10/05/2013 - 18:13
Mis à jour le 10/05/2013 - 18:15

Mardi 7 mai 2013, la brigade de répression du banditisme de Genève avait interpellé huit personnes soupçonnées d'être impliquées dans le braquage de diamants à l'aéroport de Bruxelles en février dernier. Deux d’entre elles ont vu ce vendredi 10 mai leurs détentions provisoires prolongées.

braquage à l’aéroport

Un tribunal de Genève a prolongé vendredi d'une semaine la détention provisoire d'un avocat et d'un mois celle d'un homme d'affaires, interpellés mardi dans le cadre de l'enquête sur un spectaculaire vol de diamants en février à l'aéroport de Bruxelles. Le tribunal a exigé qu'une confrontation entre les deux hommes soit rapidement organisée par le Parquet, a rapporté l'agence de presse suisse ATS.

Une trentaine de personnes ont été interpellées en Belgique, en Suisse et en France dans le cadre de l'enquête sur le braquage de 50 millions de dollars en diamants en février à l'aéroport de Bruxelles. Une partie du butin a été récupérée depuis.

La police suisse avait annoncé que la brigade de répression du banditisme de Genève avait interpellé mardi soir huit personnes soupçonnées d'être également impliquées dans ce braquage. Six ont été rapidement libérées. Une quantité importante de diamants a été saisie à Genève, ainsi que 100.000 francs suisses (80.000 euros), a précisé le ministère public suisse. Un "avocat de la place" et un homme d'affaires sont parmi les personnes interpellées. Ils sont "prévenus de recel et d'entrave à la justice pénale" et ont été écroués.

La police genevoise enquêtait depuis deux mois "à la suite d'informations faisant état de la présence d'un membre du grand banditisme à Genève". 

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Affaire Narumi : le parquet chilien demande de durcir le contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda

Le parquet chilien demande désormais un durcissement des mesures du contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda, soupçonné d'avoir assassiné son ex-petite amie japonaise en décembre  2016 sur le campus de la Bouloie à Besançon, et dont l'extradition vers la France a été définitivement autorisée.  La France a deux mois pour aller chercher le suspect. Le procureur de Besançon a précisé être "dans l'attente de la reprise de vols directs entre Santiago du Chili et Paris."

Trois ans d’inéligibilité requis à l’encontre de Ian Boucard, le député LR du Territoire-de-Belfort

Trois ans d'inéligibilité ont été requis mercredi à l'encontre du député LR du Territoire-de-Belfort, Ian Boucard, jugé à Besançon pour "manoeuvre frauduleuse" après la diffusion de faux tracts dans le cadre de la campagne législative de 2017. Le tribunal correctionnel de Besançon rendra sa décision le 12 juin.

Un médecin du Jura meurt du Covid-19 : son épouse porte plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France.  Son épouse, Claire Loupiac a décidé de porter plainte contre l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, contre le ministre de la santé Olivier Véran, sa prédecesseure Agnes Buzin et contre la direction de l'hôpital jurassien.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.66
légère pluie
le 06/06 à 12h00
Vent
5.28 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
93 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune