Yves-Michel Dahoui : « Il y aura un candidat socialiste sur la deuxième »

Publié le 13/01/2012 - 08:26
Mis à jour le 13/01/2012 - 12:13

La deuxième circonscription du Doubs n’a pas fini de faire couler de l’encre. Comme Arnaud Montebourg en Saône-et-Loire, certains socialistes bisontins refusent d’appliquer l’accord national PS-EELV qui a réservé la deuxième circonscription à l’écologiste Eric Alauzet. 

cites_des_arts_kengo_kuma_premiere_pierre_094.jpg
Yves-Michel Dahoui @carvy
PUBLICITÉ

« Il y aura bien un candidat socialiste sur la deuxième circonscription du Doubs », nous a confirmé Yves-Michel Dahoui qui mène la fronde contre l’accord national. Quant à Jean-Louis Fousseret qui lorgnait avec envie sur cette circonscription, il « regarde ». En fait, ce dernier devrait se prononcer au lendemain de la présidentielle. S’il décide alors de se concourir quitte à se faire exclure du parti, son adjoint à la Culture se rangera derrière lui. Si le maire de Besançon s’abstient ce sera Yves-Michel Dahoui qui se positionnera. Il trépigne à l'idée d'en découdre avec les Verts considérés comme des partenaire politiques peu fiables jouant trop souvent "perso".

En Saône-et-Loire, l'ex-candidat à la primaire socialiste et président du conseil général, Arnaud Montebourg, a déclaré jeudi soir sur France 3 Bourgogne qu'il refusait d'appliquer l'accord PS/EELV lors des prochaines législatives quitte à être « exclu » de son propre parti.

"C'est un acte de résistance par rapport à des accords politiques concoctés sur un coin de table à Paris entre deux appareils politiques, dont le nôtre", a déclaré Arnaud Montebourg. "Nous ne sommes pas d'accord et toutes les forces de la fédération sont rassemblées et unifiées autour de cette perspective de résistance", a-t-il ajouté.

"Ça ne me gênerait pas d'être exclu du PS. Je crois que j'ai suffisamment donné à ce parti, je l'ai fait suffisamment progresser. Nous allons supporter notre candidat, notre candidate dans le Charolais-Brionnais comme nous l'avons toujours souhaité", a-t-il conclu.

  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.48
couvert
le 20/10 à 12h00
Vent
1.54 m/s
Pression
1006.05 hPa
Humidité
79 %

Sondage