Besançon se transforme petit à petit en smartcity…

Publié le 17/06/2015 - 05:16
Mis à jour le 17/06/2015 - 16:58

Pendant 3 ans, la Ville de Besançon envisage de lancer une expérimentation d’un réseau wifi gratuit et en très haut débit au centre-ville. Objectif : « revitaliser » le commerce et offrir l’accès wifi à tous. Ce projet sera proposé au conseil municipal jeudi 18 juin 2015. 

 ©
©

Le principe de cette expérimentation est d'offrir à chaque usager une connexion très haut débit gratuite sous réserve qu'il accepte de recevoir sur son smartphone ou tablette une publicité nationale ou locale toutes les 30 minutes. 

"Pour revitaliser les commerces du centre-ville" 

La zone de couverture concernerait la gare Viotte, la rue Battant, le centre-ville (Grande rue, et rue des Granges), l'esplanade des Droits de l'Homme, la place Granvelle, la Cité des Arts, la Citadelle, le Palais des Sports et le stade Léo Lagrange. L'expérimentation sera également testée à l'intérieur du tramway (seule une partie des stations du centre-ville sera couverte). "L'objectif premier est de revitaliser le commerce au centre-ville", indique Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon. "C'est un vrai wifi qui permettra à tout le monde de l'utiliser"

Accès gratuit à condition d'accepter la publicité

Lors de la première utilisation, l'usager ouvrira son compte d'accès (nom, adresse mail, numéro de téléphone, etc.). Il devra accepter de recevoir de la publicité, avant de pouvoir utiliser internet. A défaut, il pourra se connecter en souscrivant préalablement un abonnement payable par carte bancaire. 

Plusieurs usages 

Ce réseau sera mis à disposition des entreprises, commerçants, associations, administration, etc. pour y diffuser de l'information et des offres. Par exemple, il sera possible à un restaurateur de prévenir les usagers son offre "un menu pour deux acheté, le dessert à 1 euro".

Il pourra être aussi utilisé pour y connecter de la vidéosurveillance d'un établissement privé, de la connexion internet d'un commerce, etc. ou de capteurs pour des objets connectés (pollution, trafic, etc.) 

Une garantie en cas de dysfonctionnement 

L'opérateur de télécommunication Afone s'engage pour une durée de 3 ans à construire, exploiter le réseau et à le commercialiser. Il sera construit en 6 mois, en s'appuyant sur les fibres optiques du réseau Lumière et des équipements de la Ville de Besançon. Le financement de la construction et de l'exploitation sera pris en charge par l'opérateur. En cas de déséquilibre financier, une contribution financière plafonnée à 28.000 euros sera versée par le syndicat à l'opérateur.

La ville de Besançon et le syndicat Lumière participeront à la communication sur les services offerts et seront tenus informés deux fois par an des usages, de la progression du réseau. 

Uniquement au centre-ville ! 

Ce projet de réseau wifi au centre-ville de Besançon n'a pas pour but de s'agrandir sur le reste de la capitale régionale. "Il n'est pas question d'atteindre les zones périphériques" insiste Jean-Louis Fousseret, "C'est vraiment pour redonner du dynamisme aux commerces du centre-ville".

Ce projet sera proposé au conseil municipal jeudi 18 juin.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté : 87.000 étudiants interrogés pour créer " une véritable boussole "

Dans le cadre de la première conférence territoriale de la vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté qui s’est déroulée lundi 30 janvier à Dijon, les résultats d’une vaste concertation inédite en France réalisée auprès de 11.500 étudiants dans un premier temps (sur les 87.000 étudiants) ont été dévoilés par Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique de Bourgogne Franche-Comté.

Nouvelle formation, remise des diplômes, nouveau site… Quoi de neuf dans les écoles ESTM et Pigier à Besançon ?

PUBLI-INFO • L’année 2023 rime avec nouveautés dans les écoles ESTM et Pigier rue Gambetta à Besançon ! L’ouverture du BTS Comptabilité-Gestion rejoint la carte des 18 formations proposées par l’établissement et le relooking du site internet ESTM avec tous les parcours de formations, les offres d’emploi en alternance et les actualités de la vie étudiante.

Académie de Besançon : 121 postes supprimés dans les 1er et 2nd degrés pour la rentrée 2023

Le rectorat a annoncé lors d’un point presse la suppression de 52 postes dans les écoles de l’académie et 69 dans les collèges et lycées généraux pour la rentrée 2023. Un chiffre qu’a tenté d’atténuer la rectrice d’académie Nathalie Albert-Moretti en mettant en avant le fait que le taux d’encadrement sera pour autant meilleur. Un argument qui n’a pas semblé convaincre les syndicats qui ont décidé de boycotter le comité social d’administration de l’académie pour lequel ils sont élus en signe de protestation. 

Besançon : les élèves de l’École de la deuxième chance à la rencontre de la Société des membres de la Légion d’Honneur

Le préfet du Doubs Jean-François Colombet a organisé une rencontre entre les élèves de l’École de la deuxième chance du Doubs (E2C) et plusieurs membres de la Société des membres de la Légion d’Honneur et de l’Association des membres de l’Ordre national du Mérite dans les locaux de la préfecture à Besançon ce mercredi 18 janvier.

Éducation : les syndicats élus boycottent le comité social d’administration de l’académie de Besançon

Les syndicat FSU, SGEN CFDT, SNALC et UNSA, soit l’ensemble des organisations syndicales qui y sont élues, ont décidé de boycotter le prochain comité social d’administration (nouvelle instance qui remplace le comité technique académique) qui devait se dérouler ce mercredi 18 janvier. Un courrier a été envoyé à la rectrice de l’académie pour en expliquer les raisons.

Grève dans les écoles de Besançon le 19 janvier : un service minimum est prévu

Un prévis de grève a été déposé par les organisations syndicales des personnels de l’Éducation nationale contre la réforme des retraites pour la journée du 19 janvier 2023. Un service minimum sera mis en place, est-il expliqué dans un courrier de la Ville de Besançon aux parents d’élèves en date du 17 janvier.

Formations, diplômes, certificats… L’IRTS de Franche-Comté ouvre ses portes le 21 janvier à Besançon

PUBLI-INFO • L’IRTS de Franche-Comté (Institut régional du travail social) à Besançon est l’établissement d’enseignement supérieur et de formation professionnelle, spécialisé dans l’intervention sociale, en Franche-Comté. L'organisme ouvrira ses portes samedi 21 janvier pour faire connaître ses formations et découvrir les locaux…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.8
peu nuageux
le 07/02 à 6h00
Vent
3.35 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
76 %