Hiver : attention aux intoxications au monoxyde de carbone !

Publié le 27/02/2018 - 14:20
Mis à jour le 27/02/2018 - 17:18

En période de froid, il est essentiel de rappeler à chacun les bons comportements à adopter pour faire face au risque monoxyde de carbone.

 ©
©

Le service départemental d’incendie et de secours du Jura rappelle quelques règles en matière de prévention aux intoxications au monoxyde de carbone.

Qu’est-ce que le monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carbone est un gaz très dangereux. Il ne se voit pas et ne sent rien. Mais quand on le respire, il prend la place de l’oxygène. On a mal à la tête, envie de vomir, on est très fatigué. On peut aussi s’évanouir ou même en mourir. Pour parler du monoxyde de carbone, on parle également de "CO".

D’où vient le monoxyde de carbone ?

Ce gaz vient des appareils de chauffage ou de cuisson qui marchent au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fuel ou à l’éthanol. Ces appareils (cuisinière, chaudière et chauffe- eau, chauffage d’appoint pas électrique, poêle, cheminée, brasero et barbecue, groupe électrogène, moteur de voiture, de moto ou d’appareil de bricolage) peuvent produire du monoxyde de carbone quand ils ne marchent pas bien.

Pour se protéger

  • Installez impérativement les groupes électrogènes, braseros et barbecues à l'extérieur des bâtiments.
  • N’obstruez pas les ventilations et ouvertures des logements qui permettent à l'air de circuler (sous les portes, dans la cuisine, la salle de bain, etc.)
  • N'utilisez pas pour vous chauffer : des appareils non destinés à cet usage (cuisinière, brasero, etc.), les chauffages d'appoint à combustion en continu. Ces appareils ne doivent fonctionner que par intermittence (au maximum 2 heures de suite et dans une pièce avec aération)
  • Faites contrôler annuellement par un professionnel vos appareils de chauffage
  • Si vous utilisez un poêle à bois, n’utilisez que du bois (sans vernis et sans peinture)
  • Ne laissez pas votre moteur de voiture allumé dans le garage
  • Aérez chaque jour votre logement pendant au moins 10 minutes, même en hiver.

En cas de symptômes aigus

  • Ouvrir les fenêtres pour ventiler le local
  • Arrêter les appareils de chauffage
  • Quittez le local
  • Appelez les secours au 18 ou au 112 (114 pour les malentendants) 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

RD-Biotech, la société bisontine qui a participé à l’élaboration du vaccin anti-Covid Pfizer

3 questions à… • On parle beaucoup d'elle en ce moment. La société spécialisée dans la biologie moléculaire RD-Biotech à Besançon vient de remporter un fonds de soutien de l'État pour créer un nouveau site de production de plasmides de qualité BPF. Nous avons voulu en savoir plus sur elle et le chef de cette entreprise…

Les tests salivaires à l’école réalisés par des « personnels de santé », assure Blanquer

Les tests salivaires déployés à l'école pour lutter contre la propagation de l'épidémie de Covid-19 seront réalisés par des "personnels de santé" et non par des enseignants, a assuré lundi le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer lors d'un déplacement dans une école de Lavoncourt en Haute-Saône.

Tests salivaires dans les écoles du Doubs : l’inspection académique compte sur la responsabilité des parents

Lors d'une conférence de presse jeudi 25 février 2021, le préfet du Doubs Joël Mathurin et le directeur de l''inspection académique de l'Education nationales (Dasen) du Doubs Patrice Durand ont annoncé le déploiement des tests salivaires dans les écoles pour détecter les cas positifs à la Covid-19 et les variants dès lundi 1er mars. Les enfants doivent avoir l'autorisation écrite de leur parent pour pouvoir se faire tester.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.61
peu nuageux
le 04/03 à 6h00
Vent
1.99 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
62 %

Sondage