Quand des étudiants en Droit de Franche-Comté et de Neuchâtel se perfectionnent ensemble...

Publié le 12/12/2017 - 15:35
Mis à jour le 12/12/2017 - 15:43

Lundi 11 et mardi 12 décembre 2017, s’est déroulé un séminaire d’échange à destination d’une cinquantaine d’étudiants en Droit de l’Université de Franche-Comté et de l’Université de Neuchâtel à Besançon. 

 ©
©

Plus précisément, ce séminaire réunit des étudiant.e.s du Master 2 "Contentieux" de Besançon (UFR SJEPG) et du Master général en droit de Neuchâtel (Faculté de droit) et des doctorants des chaires de droit pénal, de procédure pénale et de criminologie de Neuchâtel et de droit pénal du CRJFC (Centre de recherches juridiques de Franche-Comté) de l'Université de Franche-Comté. 

Ce séminaire de mise en parallèle des droit pénaux suisse et français a été organisé par André Kuhn (Professeur ordinaire à l'Université de Neuchâtel) et Béatrice Lapérou-Scheneider (Maître de conférences à l'UFC, CRJFC) avec le soutien de la Communauté du Savoir (CdS) et compte parmi ses participants plusieurs membres de la Région de gendarmerie de Franche-Comté (participants et stagiaires en formation continue).

"Aiguiser la curiosité d'étudiants en fin de formation" 

Selon Béatrice Lapérou-Scheneider, maitre de conférence en droit privé et sciences criminelles, directrice du Centre de recherches juridiques de l'Université de Franche-Comté et responsable du Master 2 Droit contentieux, "l'objectif de ce séminaire est triple :

  • Apprendre aux étudiants à présenter à un public étranger de manière simple des règles de droit parfois complexes, leurs enjeux juridiques et être capables d'argumenter et de justifier des solutions qui peuvent parfois être très différentes de celles retenues chez nos voisins.
  • Aiguiser la curiosité d'étudiants en fin de formation et les amener à s'ouvrir à d'autres approches que celles acquises tout au long de leur cursus.

Cette rencontre a également pour objet de faire découvrir à nos jeunes juristes des droits étrangers pour éventuellement ouvrir leurs horizons professionnels".

Pourquoi réunir des étudiants de Franche-Comté et de Neuchâtel ? 

"La proximité géographique de la Suisse et de la Franche-Comté un atout certain", souligne Béatrice Lapérou-Scheneider. "L'UFC et l'Université de Neuchâtel souhaitent développer leurs liens et échanges. Cette manifestation répond parfaitement à ces objectifs pédagogiques et scientifiques."

"En outre, et surtout, ayant déjà eu le plaisir de travailler à un ouvrage commun ("Droit pénal français et droit pénal suisses, une mise en parallèle", paru en 2017 aux éditions L'Harmattan) avec André Kuhn et Yvan Jeannerey tous deux professeurs de droit pénal à l'Université de Neuchâtel (Yvan Jeanneret est désormais Professeur à l'université de Genève), ce séminaire est apparu comme la possibilité de faire profiter nos étudiants des fruits de cette recherche", indique la directrice du Centre de recherches juridiques de l'Université de Franche-Comté.

Infos + 

Ce type de séminaire est une première expérience. Béatrice Lapérou-Scheneider "espère" qu'elle sera amenée à se réitérer.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Nouvelle formation, remise des diplômes, nouveau site… Quoi de neuf dans les écoles ESTM et Pigier à Besançon ?

PUBLI-INFO • L’année 2023 rime avec nouveautés dans les écoles ESTM et Pigier rue Gambetta à Besançon ! L’ouverture du BTS Comptabilité-Gestion rejoint la carte des 18 formations proposées par l’établissement et le relooking du site internet ESTM avec tous les parcours de formations, les offres d’emploi en alternance et les actualités de la vie étudiante.

Académie de Besançon : 121 postes supprimés dans les 1er et 2nd degrés pour la rentrée 2023

Le rectorat a annoncé lors d’un point presse la suppression de 52 postes dans les écoles de l’académie et 69 dans les collèges et lycées généraux pour la rentrée 2023. Un chiffre qu’a tenté d’atténuer la rectrice d’académie Nathalie Albert-Moretti en mettant en avant le fait que le taux d’encadrement sera pour autant meilleur. Un argument qui n’a pas semblé convaincre les syndicats qui ont décidé de boycotter le comité social d’administration de l’académie pour lequel ils sont élus en signe de protestation. 

Besançon : les élèves de l’École de la deuxième chance à la rencontre de la Société des membres de la Légion d’Honneur

Le préfet du Doubs Jean-François Colombet a organisé une rencontre entre les élèves de l’École de la deuxième chance du Doubs (E2C) et plusieurs membres de la Société des membres de la Légion d’Honneur et de l’Association des membres de l’Ordre national du Mérite dans les locaux de la préfecture à Besançon ce mercredi 18 janvier.

Éducation : les syndicats élus boycottent le comité social d’administration de l’académie de Besançon

Les syndicat FSU, SGEN CFDT, SNALC et UNSA, soit l’ensemble des organisations syndicales qui y sont élues, ont décidé de boycotter le prochain comité social d’administration (nouvelle instance qui remplace le comité technique académique) qui devait se dérouler ce mercredi 18 janvier. Un courrier a été envoyé à la rectrice de l’académie pour en expliquer les raisons.

Grève dans les écoles de Besançon le 19 janvier : un service minimum est prévu

Un prévis de grève a été déposé par les organisations syndicales des personnels de l’Éducation nationale contre la réforme des retraites pour la journée du 19 janvier 2023. Un service minimum sera mis en place, est-il expliqué dans un courrier de la Ville de Besançon aux parents d’élèves en date du 17 janvier.

Formations, diplômes, certificats… L’IRTS de Franche-Comté ouvre ses portes le 21 janvier à Besançon

PUBLI-INFO • L’IRTS de Franche-Comté (Institut régional du travail social) à Besançon est l’établissement d’enseignement supérieur et de formation professionnelle, spécialisé dans l’intervention sociale, en Franche-Comté. L'organisme ouvrira ses portes samedi 21 janvier pour faire connaître ses formations et découvrir les locaux…

Études, formations et orientation 2023 : quels établissements organisent des portes ouvertes en Bourgogne Franche-Comté ?

Pour savoir quelle orientation ou quel établissement choisir pour sa formation, son avenir, il y a les salons du lycéen et de l’étudiant (le 14 janvier à Micropolis à Besançon) et il y a des journées portes ouvertes pour visiter les établissements en Bourgogne Franche-Comté. Voici le calendrier des journées portes ouvertes en 2023 dans la région…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.13
partiellement nuageux
le 27/01 à 12h00
Vent
5.13 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
80 %