Rachat d'Alstom : Emmanuel Macron veut clarifier les "zones d'ombres" soulevées par FO

Publié le 21/10/2015 - 17:27
Mis à jour le 22/10/2015 - 10:19

La fédération FO de la métallurgie a rencontré Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie le vendredi 16 octobre 2015 à Bercy au sujet du rachat d'une partie d'Alstom par General Electric. 

 ©
©

Les délégués FO Éric Keller, secrétaire fédéral, Philippe Pillot, du secteur Alstom transport, et Jean-

François Merlin, du secteur énergie, ont rencontré le ministre de l'Economie au sujet de la cession des activités énergie d’Alstom à General Electric. Ce "closing" devrait être scellé le 2 novembre 2015.

Les délégués et le ministre ont abordé les craintes des salariés et de leurs représentants face aux nouvelles conditions de travail engendrées par le "closing". Emmanuel Macron, entouré de ses conseillers, a "montré sa connaissance du dossier qu’il avait suivi aux côtés du Président de la République, en expliquant les garanties apportées et les points qui étaient verrouillés par les différents contrats signés entre les différents acteurs (Alstom, GE, Bouygues) et l’État".

De nombreuses "zones d'ombre"

Si certains sujets, surtout financiers, semblent "sous contrôle", FO réclame "d’autres éclaircissements de la part des directions des deux groupes et doivent faire l’objet de réponses précises tant au gouvernement qu’aux instances concernées".

Ces sujets visent le maintien de l'emploi, des sites, des activités et des technologies issus de l’ancien Alstom, des problèmes de recherche et développement ainsi que de propriété intellectuelle.

Le ministre s'est engagé à demander à GE et à Alstom leurs visions stratégiques en terme de business et leurs plans d’investissement car "convient d’éclairer les zones d'ombre dans les meilleurs délais". Il a également précisé les dossiers sur lesquels le gouvernement travaillait "pour apporter de la charge dans les domaines énergétiques et ferroviaires". 

FO entend "poursuivre ses efforts pour défendre l’intérêt des salariés du groupe".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Besançon sélectionne des banques « vertes » pour financer ses mesures écologiques

La ville de Besançon va emprunter auprès de banques engagées dans la réduction de leur empreinte climatique pour financer ses projets en faveur de la transition écologique, comme la rénovation énergétique des écoles et des gymnases, a annoncé jeudi 20 janvier 2022 la maire EELV Anne Vignot.

NG Productions : "On a besoin que les gens sortent, on a trop souffert comme ça"

À l'occasion des 15 ans de NG Productions, nous avons rencontré le fondateur de cette société de productions de spectacles à Besançon, Hamid Asseila. Il nous raconte ses temps de forts notamment avec Elton John, son projet de festival sur quatre jours en 2023, sa vision sur l'épidémie de Covid-19 et les prochaines dates à ne pas manquer...
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.05
ciel dégagé
le 24/01 à 21h00
Vent
0.98 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
91 %

Sondage