1.380 futurs professionnels de santé commenceront leur cursus en septembre dans le région

Publié le 29/08/2020 - 09:05
Mis à jour le 28/08/2020 - 17:51

Afin de répondre aux besoins des territoires, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région Bourgogne-Franche- Comté, a décidé d’augmenter le nombre de places en formations d’infirmier.e.s et aide-soignant.e.s pour l’année 2020-2021.

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté © Alexane Alfaro
Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté © Alexane Alfaro

« La crise sanitaire que nous traversons a exacerbé les besoins en professionnels de santé dans notre région. Compte-tenu de ce contexte inédit et pour prendre notre part à l’effort collectif, j’ai décidé d’ouvrir dès la rentrée de septembre trente places supplémentaires réparties sur l’ensemble des Instituts de Formation en Soins Infirmiers de la région », a déclaré la Présidente de Région.

Cette augmentation porte à 1.380 le nombre de futur.e.s professionnel.le.s qui commenceront leur cursus à la rentrée. Entre 2020 et 2021, ce sont également 175 aide-soignant.e.s supplémentaires qui seront formé.e.s et pourront venir renforcer les effectifs des structures de soins collectifs et à domicile. Le secteur social est également concerné, avec une augmentation de 30 places d’Accompagnant.e.s éducatifs et social (AES), formés pour accompagner les personnes vulnérables.

« Cette mesure représente un coût pour la Région estimé à plus de 1,16 million d’euros, dont 900 000 euros sont financés par le Pacte Régional d’Investissement dans les Compétences. Par ailleurs, l’augmentation du nombre d’élèves ne doit pas faire oublier le besoin de disposer de structures de soins capables d’assurer leur suivi en stage », a précisé Marie-Guite Dufay.

Lors du « Ségur » de la santé, la Présidente de Région a alerté sur ces points le ministre de la Santé et celui de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et a plaidé « en faveur d’une refonte de la gouvernance du système de soins, redonnant ainsi aux Régions toute leur place pour mieux anticiper et mailler l’offre de soins ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Un Français n’obtient pas la naturalisation suisse… après avoir tondu le gazon les jours fériés

INSOLITE • Un résident français de Clos-du-Doubs, commune suisse du canton du Jura, s’est vu refuser la naturalisation suisse lors de l’assemblée communale du canton du Jura le 10 avril 2024. Pourquoi ? Il lui a été reproché notamment d’avoir tondu sa pelouse pendant des jours fériés, rapporte nos confrères du Quotidien Jurassien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.95
couvert
le 22/04 à 6h00
Vent
2.12 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
94 %