Dossier Médical Partagé : 100.000 Doubiens ont ouvert "leur carnet médial en ligne"

Publié le 23/06/2019 - 11:05
Mis à jour le 05/07/2019 - 16:49

Un Doubien sur cinq a créé son Dossier Médical Partagé, ce « carnet médical en ligne ». Ouvrable en quelques minutes par internet ou en pharmacie, il facilite les diagnostics et ordonnances des médecins et autres professionnels de santé.  Ces derniers nous expliquent ses avantages...

PUBLICITÉ

« Avant, mon carnet de santé c’était ce cahier » énonce le directeur de la CPAM du Doubs, M. Vachon, en désignant ledit document. « Désormais, c’est mon téléphone portable » avance-t-il fièrement en agitant son Smartphone.

Le DMP, « carnet de santé du futur »

Le DMP ou dossier médical partagé conserve vos données de santé en ligne, à la manière d’un carnet médical. Il recense :

  • votre historique de soins
  • vos pathologies et allergies
  • vos traitements en cours
  • vos résultats d’examen (radios, analyses, dépistages, bilans sanguins…)

Et en 2019, il s’ouvre aussi à :

  • vos directives anticipées
  • votre carnet de vaccination

A quoi sert-il concrètement ?

Le DMP va servir de relais entre vos médecins : urgentistes, pharmaciens, généralistes, ambulanciers, spécialistes… Qui y notent les informations utiles pour les diagnostics et ordonnances.

« Par exemple, lors de votre arrivée vers les urgentistes, ils sauront immédiatement si vous êtes sous traitement,  allergiques à une certaine substance, si vous avez des antécédents… Et pourront donc vous traiter plus rapidement et efficacement » explique Emmanuel Luigi, directeur général adjoint du CHU Minjoz. « Et ça va dans le sens inverse : votre médecin ou pharmacien saura quelle intervention vous y avez reçu. »

Comme un carnet de santé en somme, mais bien moins encombrant et qu’on transporte toujours sur soit même dans les situations d’urgence.

Ouvert en deux minutes en ligne ou en pharmacie

Pour Sylvain Kempf, pharmacien à Bouclans, un DMP « c’est simpleSi on est à l’aise sur internet, on peut le créer en ligne, avec son numéro de carte vitale ; sinon, il suffit de se rendre auprès de votre pharmacien et en deux-trois clics, le tour est joué. Cela ne prendre même pas deux minutes »  assure le professionnel, qui a déjà convaincu 700 de ses « clients » depuis le début de l’année.

L’exemple de la ventoline

« Un exemple que j’aime donner, c’est celui de la ventoline. Imaginez que vous êtes asmathiques, en vacances dans une autre ville. Vous oubliez votre ventoline et allez dans une pharmacie pour en acheter, mais vous n’avez évidemment pas votre carnet de santé. Pour être certain que je peux vous en fournir sans que ce ne soit dangereux, je devrai appeler votre médecin traitant, ou prendre contact avec votre pharmacien local. Ce qui prend du temps et n’est pas sûr d’aboutir. Avec le DMP, tout est plus simple : vous me montrez votre dossier sur votre portable, et je peux vous servir adéquatement » explique le pharmacien.

Le DMP universel

Et cette méthode, 100% gratuite et dématérialisée, séduit : depuis 2018, déjà 100 000 Doubiens (1/5) ont adopté le DMP, et six millions dans l’hexagone (1/10). L’Assurance Maladie espère d’ailleurs atteindre les 40 millions d’ici fin 2022.

S’il s’universalise, le DMP ne remplace pas encore complètement le carnet de santé, dont de nombreux antécédents sont notés depuis notre naissance. Mais les nourrissons de la génération de 2021 seront uniquement équipés de ces nouveaux outils. Ils n’auront plus de carnets de santé, vouant ces derniers à disparaître.

Soyez le premier à commenter...

2 commentaires

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

C’est l’enjeu de recherches menées depuis dix ans déjà par le Professeur Olivier Adotévi et l’UMR 1098 Inserm/EFS/UFC de Besançon. L’équipe qu’il dirige a mis en place un vaccin thérapeutique anti-cancer universel, et non préventif,  appelé UCPVax, breveté en 2012. Les premiers essais cliniques ont été engagé depuis la fin de l'année 2016 au CHRU de Besançon

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

La Franche-Comté est toujours en alerte orange canicule ce mercredi 26 juin 2019. Les prévisions se confirment : il fait déjà 37°C à l'ombre (et plus chaud encore dans les grandes villes, jusqu'à 40°C) et la température n'est toujours pas à son maximal, atteint vers 17h cet après-midi. La chaleur devrait continuer au moins jusqu'à dimanche.

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

publi-info • Le Crédit Agricole est une banque solidement ancrée dans les territoires et la Franche-Comté ne fait évidemment pas exception à cette règle. De ce fait, et de longue date, l’établissement bancaire s’est naturellement investi dans des activités sportives, parce que c’est une école de vie porteuse de valeurs allant de l’humilité au goût de l’effort.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.27
partiellement nuageux
le 17/07 à 3h00
Vent
0.92 m/s
Pression
1015.95 hPa
Humidité
93 %

Sondage