Dossier Médical Partagé : 100.000 Doubiens ont ouvert "leur carnet médial en ligne"

Publié le 22/08/2019 - 09:51
Mis à jour le 22/08/2019 - 09:56

Un Doubien sur cinq a créé son Dossier Médical Partagé, ce « carnet médical en ligne ». Ouvrable en quelques minutes par internet ou en pharmacie, il facilite les diagnostics et ordonnances des médecins et autres professionnels de santé.  Ces derniers nous expliquent ses avantages…

« Avant, mon carnet de santé c’était ce cahier » énonce le directeur de la CPAM du Doubs, M. Vachon, en désignant ledit document. « Désormais, c’est mon téléphone portable » avance-t-il fièrement en agitant son Smartphone.

Le DMP, "carnet de santé du futur"

Le DMP ou dossier médical partagé conserve vos données de santé en ligne, à la manière d’un carnet médical. Il recense :

  • votre historique de soins
  • vos pathologies et allergies
  • vos traitements en cours
  • vos résultats d’examen (radios, analyses, dépistages, bilans sanguins…)

Et en 2019, il s'ouvre aussi à :

  • vos directives anticipées
  • votre carnet de vaccination

A quoi sert-il concrètement ?

Le DMP va servir de relais entre vos médecins : urgentistes, pharmaciens, généralistes, ambulanciers, spécialistes... Qui y notent les informations utiles pour les diagnostics et ordonnances.

« Par exemple, lors de votre arrivée vers les urgentistes, ils sauront immédiatement si vous êtes sous traitement,  allergiques à une certaine substance, si vous avez des antécédents… Et pourront donc vous traiter plus rapidement et efficacement » explique Emmanuel Luigi, directeur général adjoint du CHU Minjoz. « Et ça va dans le sens inverse : votre médecin ou pharmacien saura quelle intervention vous y avez reçu. »

Comme un carnet de santé en somme, mais bien moins encombrant et qu’on transporte toujours sur soit même dans les situations d’urgence.

Ouvert en deux minutes en ligne ou en pharmacie

Pour Sylvain Kempf, pharmacien à Bouclans, un DMP « c’est simpleSi on est à l’aise sur internet, on peut le créer en ligne, avec son numéro de carte vitale ; sinon, il suffit de se rendre auprès de votre pharmacien et en deux-trois clics, le tour est joué. Cela ne prendre même pas deux minutes »  assure le professionnel, qui a déjà convaincu 700 de ses « clients » depuis le début de l’année.

L’exemple de la ventoline

« Un exemple que j’aime donner, c’est celui de la ventoline. Imaginez que vous êtes asmathiques, en vacances dans une autre ville. Vous oubliez votre ventoline et allez dans une pharmacie pour en acheter, mais vous n’avez évidemment pas votre carnet de santé. Pour être certain que je peux vous en fournir sans que ce ne soit dangereux, je devrai appeler votre médecin traitant, ou prendre contact avec votre pharmacien local. Ce qui prend du temps et n’est pas sûr d’aboutir. Avec le DMP, tout est plus simple : vous me montrez votre dossier sur votre portable, et je peux vous servir adéquatement » explique le pharmacien.

Le DMP universel

Et cette méthode, 100% gratuite et dématérialisée, séduit : depuis 2018, déjà 100 000 Doubiens (1/5) ont adopté le DMP, et six millions dans l’hexagone (1/10). L’Assurance Maladie espère d’ailleurs atteindre les 40 millions d’ici fin 2022.

S’il s’universalise, le DMP ne remplace pas encore complètement le carnet de santé, dont de nombreux antécédents sont notés depuis notre naissance. Mais les nourrissons de la génération de 2021 seront uniquement équipés de ces nouveaux outils. Ils n’auront plus de carnets de santé, vouant ces derniers à disparaître.

Soyez le premier à commenter...

2 commentaires

Laisser un commentaire

Santé

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.79
ciel dégagé
le 24/06 à 21h00
Vent
2.6 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
80 %