110 km/h sur l'autoroute : "40 millions d'automobilistes" se réjouit du rejet de cette proposition

Publié le 29/06/2020 - 16:29
Mis à jour le 29/06/2020 - 16:29

Lundi 29 juin 2020, le président de la République Emmanuel Macron recevait au Palais de l'Élysée les 150 membres de la Convention citoyenne pour le Climat, qu'il avait chargée de proposer des solutions "radicales" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de -40 % d'ici 2040. Un rapport contenant 149 propositions lui a donc été remis le 19 juin dernier ; Emmanuel Macron s'était engagé à y "apporter une première réponse" aujourd’hui. Ainsi, toutes les propositions émises par la CCC feront l'objet d'un projet de loi d'ici la fin de l'été. Toutes, sauf trois, parmi lesquelles l'abaissement de 130 à 110 km/h de la vitesse maximale sur les autoroutes : une victoire pour l'association "40 millions d'automobilistes".

© Hélène Loget ©
© Hélène Loget ©

L'association "40 millions d'automobilistes" qui, la première, s'était mobilisée contre la mesure, emporte une "victoire décisive" dans le dossier des 110 km/h sur autoroute, "mais poursuit sa mobilisation contre les mesures anti-automobilistes validées par le président de la République", indique l'association dans un communiqué.

"Notre association a été la première à mobiliser les média, les élus et l'opinion publique contre la proposition de la Convention dite « citoyenne » : notre pétition www.nonaux110surautoroute.com - relayée notamment par Jean-Pierre Pernaut dans son journal télévisé de 13h - a recueilli plus de 700 000 signatures ; certains élus, parmi lesquels Damien Pichereau (député LREM de la Sarthe), ont dès le début rejoint les positions de « 40 millions d'automobilistes »... Grâce à ce travail de titan, nous sommes parvenus à faire entendre l'opinion majoritaire des Français, et il a été reconnu qu'elle prévalait sur les revendications idéologiques d'une poignée d'écologistes extrémistes", se réjouit Pierre Chasseray, délégué général de "40 millions d'automobilistes".

Pour autant, l'association appelle les automobilistes à poursuivre la mobilisation : "d'autres propositions formulées par la CCC et ouvertement hostiles à l'usage de la voiture individuelle feront l'objet dans les prochains mois d'une proposition de loi : l'interdiction des centres-villes pour les véhicules dits les plus polluants, le renforcement très net du malus écologique ou encore la réforme du système d'indemnité kilométrique de l'impôt sur le revenu. Ces mesures serait un coup de frein terrible pour l'accès à la mobilité de très nombreux Français, et nous ne pouvons l'accepter", réagit Daniel Quéro, président de l'association.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Régionales en Bourgogne Franche-Comté : les candidats et la fusion des régions

Depuis 2015, la Bourgogne et la Franche-Comté font destin commun. Une fusion qui n'est pas pour autant acceptée par tous les habitants. Certains y voient une perte d'identité et de visibilité. Comment les candidats aux élections régionales voient-ils cette rivalité entre les deux ex régions et entre Besançon et Dijon ?

Régionales et Départementales 2021 : déplacement de trois bureaux de vote à Besançon

Dans le cadres des élection régionales et départementales de 20 et 27 juin 2021, la Ville de Besançon a essayé de maintenir les bureaux de vote à leur adresse habituelle mais trois d’entre eux ont dû être déplacé. Ces élections ont la particularité d’être un double scrutin simultané et nécessitent une organisation particulière, le nombre de bureau de vote passant de 68 à 136.

Poutine salue un sommet « constructif » avec Biden mais n’annonce rien

Le président russe Vladimir Poutine a jugé mercredi 16 juin 2021 que son premier sommet avec son homologue américain Joe Biden avait été constructif, "sans animosité", mais n'a pas annoncé d'initiative concrète. Les deux hommes se sont retrouvés à Genève pour essayer d'apaiser les tensions très fortes entre les deux pays.

Régionales en Bourgogne-Franche-Comté : quel candidat répond le mieux à l’urgence climatique ?

+ Réaction EELV • Le Réseau Action Climat a publié ce jeudi 17 juin une analyse des programmes des quatre principaux candidats pour la Région Bourgogne-Franche-Comté, au regard de leurs propositions pour faire face à l’urgence climatique et sociale. Alors que Marie-Guite Dufay (PS-PCF) et Denis Thuriot (LREM) proposent "des programmes insuffisants", Gilles Platret (LR) et Julien Odoul (RN) "sont largement à la traîne et ne tiennent visiblement pas compte de l’urgence climatique", selon l'étude.

Régionales 2021 : Gabriel Attal à Besançon en soutien au candidat LREM

Pour remplacer la venue de Jean Castex, c'est le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal qui vient soutenir Denis Thuriot, candidat de la majorité présidentielle aux élections régionales en Bourgogne Franche-Comté lors d'un meeting à Besançon ce vendredi 18 juin 2021. Une dizaine de gilets jaunes se sont rendus sur place afin d'attendre l'arrivée du porte-parole du gouvernement.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.34
peu nuageux
le 19/06 à 0h00
Vent
0.86 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
87 %

Sondage