Alerte Témoin

26 résidences services séniors à Besançon : le nouveau projet du Crédit Agricole Franche-Comté et de l'ADMR...

Publié le 09/07/2020 - 08:05
Mis à jour le 09/07/2020 - 11:09

La convention de partenariat entre le Crédit Agricole Franche-Comté et l'ADMR du Doubs a été signé ce 8 juillet 2020 à Besançon. Cette dernière est l'aboutissement d'une réflexion menée début 2018.

Ces résidences s’étaleront sur 1.802 m2 et seront situées dans le bâtiment du Crédit Agricole rue Courbet à Besançon, dans un hôtel particulier. Elles seront livrées au premier trimestre 2022 et auront des superficies allant de 23 à 60 m2.

"Cette décision s'inscrit dans la droite ligne de la volonté de rénover notre siège et de trouver une nouvelle vocation de la rue Courbet. Le vieillissement de la population est un enjeu majeur des prochaines décennies auquel le Groupe Crédit Agricole à l'ambition de contribuer", explique Christine Grillet, présidente du Crédit Agricole Franche-Comté.

Une localisation en plein coeur de ville

L'emplacement des résidences séniors est crucial aussi bien pour le Groupe que l'ADMR. "C'est une résidence non médicalisée au coeur de la ville. Il s'agit d'adapter et de favoriser les relations entre les résidents et les exploitants. C'est un projet de redynamisation du territoire", souligne Éric Martin, directeur général adjoint de la caisse régional et représentant de la foncière portant l'immeuble.

Dans la volonté de rapprocher les futurs locataires, il est envisageable que les appartements comptent : une personne seule, un couple ou encore deux amies colocataires. "Nous ne sommes pas du tout sur une maison de retraite. On va essayer de surprendre avec ces résidences. Le projet à pour vocation de faire sortir le plus possible les personnes de chez elles", indique Willy Cadet, directeur fédéral ADMR du Doubs.

Coût de l'opération ? 4,5 millions d'euros (HT). Ce prix comporte des travaux qui "répondront aux normes sanitaires et à l'efficacité énergétique", indique Éric Martin qui précise que presque l'intégralité du chantier sera réalisée par des entreprises et artisans du territoire.

Les petits plus ?

  • L'ADMR précise que le loyer sera inférieur à 2.000 euros pour les résidences moyennes
  • Le sol connecté dans les huit appartements les plus petits : "Si les personnes ont un problème de désorientation et ont besoin d'être sécurisées, elles pourront bénéficier du sol connecté", explique M. Cadet (technologie permettant de voir si une personne est trop longtemps au même endroit, en cas de chute par exemple).
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Conjoncture du mois de juillet : incertitudes dans l’industrie, activité renforcée dans le secteur marchands

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture (enquête auprès des dirigeants d'entreprises sur leur niveau d’activité) pour le mois de juillet 2020. Dans l'industrie, la production se redresse, mais reste en deçà d'un niveau jugé "normal". Dans les services marchands, l’activité s’est renforcée, à un rythme supérieur à l’attendu avec des prévisions d’activité favorables.

Et si vous mangiez "local" cet été en Bourgogne Franche-Comté ?

La Région Bourgogne-Franche-Comté a souhaité se mobiliser aux côtés des chambres départementales pour promouvoir la plateforme "J’veux du Local" permettant aux habitants de chaque département de connaître, d’entrer en contact et d’acheter les produits émanant de leurs producteurs locaux. Si la campagne d’information est régionale, la plateforme permet une mise en relation du grand public avec les acteurs de son département.

Entreprises et Covid-19 : de nouvelles mesures mises en place par l’Urssaf Franche-Comté

L’Urssaf accompagne les entreprises depuis le début de la crise sanitaire en leur permettant de reporter le paiement de leurs cotisations, de façon simple et sans aucune pénalité. Cet accompagnement continue et évolue avec la mise en place de nouvelles mesures d’accompagnement adaptées, est-il précisé ce mois d'août 2020.

Vrabiloc, une épicerie ambulante de produits en vrac, bio et locaux sillone le Grand Besançon…

Après avoir travaillé dans la restauration, Alexandra, 38 ans, a décidé de se mettre à son compte en septembre 2019 en ouvrant une épicerie itinérante dans le Grand Besançon : Vrabiloc. Son concept : proposer des produits locaux et artisanaux, frais ou sec et sans déchet. Le truc en + de son épicerie : elle est 100% autonome grâce à des panneaux solaires. Interview.

Rachat de Bombardier Transport par Alstom : « la Bourgogne Franche-Comté doit tirer son épingle du jeu » (MG Dufay)

La Commission européenne a autorisé sous conditions vendredi 31 juillet 2020 le rachat par Alstom de la branche transports du canadien Bombardier, qui donnera naissance à un géant du rail, un an et demi après le mariage avorté du groupe français avec Siemens."C’est toute la filière ferroviaire régionale qui en sort gagnante notamment pour les trois sites Alstom que compte notre territoire" a commenté Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté.

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Relocalisation du Meltblown pour la fabrication de masques en France :  une entreprise de Montbéliard se distingue…

Créée en juin 2020 à Montbéliard, la société Meltblo France a été retenue par l'État pour produire du meltblown, une matière filtrante utilisée pour la fabrication de masques chirurgicaux et de masques FFP2 et FFP3. Le projet d'investissement de Meltblo France s'élève à 4,5 M€. La Région Bourgogne Franche-Comté a décidé de soutenir la société à hauteur de 1,1 M€. La future ligne de production de meltblown devrait être opérationnelle au printemps 2021.

Le marché automobile français continue de se redresser en juillet, aidé par les mesures de soutien

Les immatriculations de voitures particulières neuves en France ont progressé de près de 4% en juillet, a annoncé samedi le comité des constructeurs CCFA, se félicitant que les mesures de soutien déployées par le gouvernement en faveur du secteur "aient bien fonctionné". Si le groupe  Renault affiche de très bon chiffres (+33%), PSA est en recul de 5 %.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.73
    légère pluie
    le 14/08 à 9h00
    Vent
    3.02 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    88 %

    Sondage