40 millions d'automobilistes invite Manuel Valls à faire la route ensemble

Publié le 18/07/2013 - 09:49
Mis à jour le 18/07/2013 - 09:49

Le Ministre de l’Intérieur envisage d’abaisser de 10 km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble des routes françaises au prétexte de réduire la mortalité routière. L’association 40 millions d’automobilistes invite Manuel Valls à monter ensemble en voiture pour se confronter à la réalité des routes, le temps d’un trajet Paris-Lyon.

 ©
©

Abaissement limitations de vitesse

A chaque gouvernement sa mesure pour faire baisser le nombre de morts sur les routes. Et celui-ci n'échappe pas à la règle. Après l'intensification de la répression des excès de vitesse par les radars automatiques, les Pouvoirs Publics placent une nouvelle épée de Damoclès au-dessus de la tête des automobilistes, en annonçant une baisse potentielle des limitations de vitesse de 130 à 120 km/h sur autoroute, de 90 à 80 km/h sur le réseau secondaire et en deçà de 50 km/h en agglomération déplore l'association 40 millions d'automobilistes. C'est le résultat d'une formule plus que contestable qui prétend que 1 km de vitesse moyenne en moins permettrait d'économiser 4% des accidents mortels... "On ne fait pas de la sécurité routière avec des formules mathématiques" rappelle Pierre Chasseray, Délégué Général de 40 millions d'automobilistes.

Alcool et somnolence

"Pour s'attaquer de front aux véritables causes de la mortalité sur les routes - qui sont d'abord l'alcool au volant et la somnolence - il faut être pragmatique" ajoute M. Chasseray. Et ce pragmatisme ne s'acquiert que par l'expérience de la route et l'observation des comportements des conducteurs. "Ce n'est pas la vitesse en elle-même qui tue, c'est la vitesse inadaptée, qui constitue un facteur de causalité ou aggravant" précise de concert, Daniel Quéro, Président de 40 millions d'automobilistes. C'est pour prouver au Ministre de l’Intérieur que les limitations de vitesse existantes sont parfaitement sécurisantes (dès l’instant où elles sont respectées) que 40 millions d'automobilistes lui propose de partager sa route. L'association entend démontrer que diminuer la vitesse sur les autoroutes favoriserait la somnolence au volant et qu'il est possible de mettre en place d'autres mesures plus efficaces et moins contraignantes pour l'automobiliste, afin de renforcer la sécurité sur les routes.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Le Sénat approuve l’inscription de l’IVG dans la Constitution, le Congrès réuni lundi

Les sénateurs ont largement voté mercredi 28 février 2024 en faveur de l’inscription de l’IVG dans la Constitution en des termes identiques à ceux de l’Assemblée, assurant de ce fait une "liberté garantie" aux femmes d’avoir recours à l’avortement. Cette modification de la Constitution doit désormais être soumise au Congrès qui se réunira dès lundi à Versailles.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

Salon du chiot à Besançon : la Ville “pas favorable à ce type d’événement”

AJOUT RÉACTION VILLE • Ce week-end à Micropolis se tiendra le Salon du chiot, qui proposera la vente de chiots et de chatons. Un événement qualifié de "foire à la souffrance" par les associations engagées dans la défense du bien-être animal qui dénoncent l’organisation d’un tel salon et demande son annulation. Une pétition a été lancée en ligne...

Le projet de Maison des femmes pour l’égalité à Besançon se concrétise

Dans le cadre de la future Maison des femmes pour l’égalité qui sera implantée à Besançon, le centre d’information sur les droits des femmes et des familles du Doubs et Solidarité Femmes organisent l'inauguration de l’association de préfiguration le dimanche 10 mars 2024 au Grand Kursaal de Besançon.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Soins dans l’Arc jurassien franco-suisse : une baisse du nombre de médecins du côté français

Dans le cadre d’un cycle de travail sur la santé, l’Observatoire statistique transfrontalier de l'Arc jurassien (OSTAJ) a publié le 27 février 2024 une nouvelle étude consacrée à l’offre de soins sur le territoire. Les chiffres reflètent particulièrement des tendances démographiques et structurelles différentes de part et d'autre de la frontière.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.85
couvert
le 01/03 à 15h00
Vent
3.63 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
62 %