Presque à la rue avec un bébé de cinq mois

Publié le 03/05/2013 - 18:31
Mis à jour le 29/07/2013 - 13:50

Une dizaine de membres du collectif « à la rue » s’est mobilisée jeudi pour venir en aide à un jeune couple d’Arméniens et leur bébé de cinq mois récemment déboutés du droit d’asile. La famille était dans l’obligation de quitter une chambre du centre d’accueil des demandeurs d’asile (Cauda) de Besançon. La situation s’est décantée dans le courant de la journée…

 ©
©

Arrivé en octobre dernier, le jeune couple est sous le coup d'une obligation de quitter le territoire français. En effet, l'ofpra (office français de protection des réfugiés et apatrides) considère l'Arménie comme un pays sûr. La famille a donc été déboutée du droit d'asile, mais a déposé un recours. Or des membres du collectif expliquent que les deux Arméniens qui tenaient une station-service ont été rackettés par la mafia locale. 

Peu avant 10h, le couple et leur bébé, surpris de la mobilisation autour d'eux, se  rendait au SAS (service d'accueil et d'accompagnement social). "Ils pensent que le service va leur trouver une solution d'hébergement, mais c'est un leurre" explique Chantal Lecuyer, membre du collectif "A la rue", choquée à l'idée qu'un couple avec un bébé de cinq mois puisse dormir dehors. À la mi-journée, aucune solution n'était sur le point d'aboutir et la chambre devait être libérée pour 14h, une autre famille étant en attente. 

Après des allers et retours l'après-midi entre le Cauda, le Sas et la préfecture, le couple, largement soutenu par plusieurs membres du collectif, a pu finalement conserver sa chambre au centre d'accueil rue Gambetta à Besançon... mais pour combien de temps encore ? 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Le collectif Hop hop hop retire sa banderole appelant à aller voter

À la suite du résultat des élections européennes, le collectif Hop Hop Hop avait affiché une banderole appelant à aller voter sur la façade de l’Arsenal, bâtiment qu’il occupe à Besançon. Le collectif a été sommé de retirer la banderole par le chef de file de l'opposition Ludovic Fagaut qui en avait fait la demande expresse lors du conseil municipal du jeudi 20 juin 2024. 

3677 : le nouveau numéro vert pour signaler les maltraitances animales

Le Conseil nationale de la protection animale (CNPA) a lancé ce lundi 24 juin 2024, un nouveau service téléphonique permettant de simplifier les signalements de maltraitance animale. Celui-ci devrait permettre de venir en aide aux personnes souhaitant signaler un cas de maltraitance animale mais ne sachant pas comment s’y prendre, en les orientant rapidement vers le bon interlocuteur.

Faites le choix de l’armée !

Avec 117 spécialités dans 16 domaines d’activité, l'armée de terre offre de nombreuses opportunités de formation et de métier dans l’aérocombat, l’artillerie, le combat blindé, les forces spéciales, le génie, le BTP ou les risques nucléaire, radiologique, biologique et chimique, l’infanterie, l’informatique, la logistique et le transport, la maintenance, le renseignement, la restauration, la santé, la sécurité et la prévention, l’administration et les services, l’enseignement, la recherche, ou encore la musique.

Passage de la flamme : la préfecture recommande d’anticiper ses déplacements

Du 26 juillet au 11 août, la France accueillera les Jeux Olympiques d’été pour la première fois depuis un siècle. Avant cela, le relais de la flamme fera étape dans le Doubs le 25 juin 2024. Afin de garantir un bon déroulement de l’événement tout en limitant les perturbations que celui-ci est susceptible d’engendrer, la préfecture du Doubs incite d’ores et déjà la population à prendre quelques précautions.

À Besançon, une haie d’honneur pour accompagner le dernier relais de la flamme olympique

Pour le grand final de la journée olympique dans le Doubs et l’arrivée de la flamme dans le Parc de la gare d’eau à Besançon le 25 juin 2024, le Département a annoncé la constitution d’une haie d’honneur composée de plusieurs personnalités locales.   

Voici les personnes célèbres qui porteront la flamme olympique dans le Doubs

Un mois avant le début des Jeux Olympiques, le 25 juin 2024, la flamme olympique traversera sept communes du Doubs, avant de rejoindre le site de célébration au Parc de la Gare d’Eau à Besançon. Parmi la centaine de porteurs, cinq personnalités participeront au relais de la flamme à Pontarlier, Chaux-Neuve, Baume-les-Dames et Besançon. Qui sont-ils ?

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.71
peu nuageux
le 24/06 à 18h00
Vent
3.95 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
58 %