Journée nationale de dépistage du cancer de la peau : pas assez de dermatologues en Franche-Comté

Publié le 26/05/2016 - 07:30
Mis à jour le 27/05/2016 - 15:14

Jeudi 26 mai 2016 : Journée Nationale de Dépistage du cancer de la peau. Deux centres seront ouverts au public pour cet évènement à Besançon et Pontarlier pour sensibiliser contre cette maladie qui touche chaque année 90 000 personnes. A cette occasion, l’ASFODER, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté informe les Francs-Comtois sur la pénurie des professionnels de la peau qui sévit sur le territoire. Elle en profite aussi pour donner quelques conseils pour se protéger de notre ami le soleil.  

Solaire attitude

En 2016, seuls 2 centres seront ouverts au grand public pour la Franche Comté à Besançon et à Pontarlier. Vous pourrez, gratuitement, réaliser un dépistage du cancer de la peau. L’ASFODER en profite pour rappeler qu’à Lons-le-Saunier, il n’y a plus de dermatologue et qu’à Dole, il n’en reste plus qu’un. Sur le Territoire de Belfort, les professionnels de la peau ont disparu. En Haute-Saône, il ne reste plus qu’un seul dermatologue. A noter que c’est en Franche-Comté que le nombre de cancers de la peau augmente le plus rapidement. 

Les fausses croyances 

  • La notion du bronzage passif : on bronze même lorsque l'on réalise des travaux extérieurs, de bricolage, des promenades, loisirs du week-end end, avec un sur risque si cette activité a lieu dans le Haut Doubs (1000 mètre d’altitude : plus d’UV cancérigène même s’il fait froid). Une baignade dans le lac Saint Point est plus dangereuse qu’une baignade à Biarritz . Dans les deux cas, il faut mettre des vêtements antiUV spécifiques qui sont plus efficaces que la crème solaire
  • La crème solaire n’est pas suffisante : seule, la protection vestimentaire est adaptée ; la crème est un complément. Les professions extérieures doivent aussi se protéger toute l’année.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Explosion du nombre de demandes d’AMP : appel aux dons de spermatozoïdes et d’ovocytes en Franche-Comté

APPEL AUX DONS • Jusqu’au 30 juin, une grande campagne de sensibilisation au don de gamètes se déroule partout en France pour encourager la population à donner ses spermatozoïdes et ses ovocytes afin de répondre à une demande plus forte que jamais suite à la loi bioéthique votée en août 2021 pour l’assistance médicale à la procréation (AMP). Dr Oxana Blagosklonov, responsable du centre d’études et de conservation des oeufs et du sperme (CECOS) au CHU de Besançon nous en parle…

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.56
couvert
le 29/06 à 6h00
Vent
1.18 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
86 %

Sondage