Aéroport Dole-Dijon ? "Chiche !"

Publié le 12/05/2014 - 17:57
Mis à jour le 15/04/2019 - 11:51

La Bourgogne a donc refusé de prendre la tutelle de l'aéroport de Dijon Le président du conseil régional a déclaré vouloir maintenir les lignes d'affaires sur Dijon, mais se dit prêt à transférer des lignes touristiques vers la Franche-Comté. Christophe Perny se réjouit de l'idée d'une coopération entre l’aéroport de Dijon-Bourgogne et celui de Dole Jura et souhaite désormais rencontrer François Patriat. Mais dans cette affaire, le président du conseil général du Jura n'aurait-il pas oublié d'en parler la présidente de la région Franche-Comté ? 

telechargement_photo37.jpg
telechargement_photo37.jpg
PUBLICITÉ

Le président du conseil du jura s’est dit satisfait que le président de la région Bourgogne reprenne son idée de coopération entre les deux aéroports tout en soulignant que les chiffres  de l’aéroport Dole Jura continuent de progresser fortement  avec 10.000 passagers  de plus en 2014 par rapport à 2013 sur la période du 1er janvier au 30 avril. « Cette volonté va nous permettre d’optimiser nos moyens et de mettre en place une complémentarité entre nos territoires et nos équipements » explique Christophe Perny. « Le Conseil général du Jura au pilotage de l’aéroport Dole Jura depuis 2011, avec ses partenaires gestionnaires CCI du Jura et Keolis, sont disponibles pour commencer un travail permettant de poursuivre le développement de la plateforme de Dole-Jura, et le maintien et la création d’emplois sur les deux structures« .

Le tourisme pour Dole. Les affaires pour Dijon

Christophe Perny souhaite maintenant rencontrer François Patriat pour parler de la construction de « ce projet ambitieux, mais raisonnable« . L’aéroport de Dole serait dédié aux liaisons touristiques et celui de Dijon aux affaires. « Je ne peux qu’être satisfait de cette décision. Un bel exemple de ce que peut apporter un Conseil général ! » en allusion à la réforme qui viserait à supprimer les conseils généraux. 

Enthousiasmé, le président du conseil généra du Jura semble vouloir entamer rapidement les discussions en zappant au passage l’avis du conseil régional de Franche-Comté et celui de sa présidente. N’oublions pas qu’en 2012, Marie-Guite Dufay était frileuse quant au financement de l’aéroport de Dole. Ceci explique certainement cela… 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.42
légère pluie
le 18/07 à 18h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1014.34 hPa
Humidité
84 %

Sondage