Valérie Pécresse pour une "fierté agricole retrouvée"

Publié le 13/01/2022 - 17:01
Mis à jour le 14/01/2022 - 08:16

Candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse, en campagne jeudi dans une exploitation laitière du Haut-Doubs, a promis de "restaurer l'agrifierté" et a développé le volet agriculture de son programme. En début de soirée, Valérie Pecresse était en meeting à Micropolis Besançon devant plus de 600 sympathisants.

Valérie Pécresse a fustigé la politique d’Emmanuel Macron en matière d’agriculture: « Pour la première fois depuis 1945 la balance commerciale de la France en matière agricole est déficitaire, ça veut dire que nous importons 20% des produits que nous consommons ».

Accompagnée de Xavier Bertrand et accueillie au son du cor des Alpes dans une ferme aux Combes, Mme Pécresse a visité dans la matinée cette exploitation de 96 hectares qui produit environ 320.000 litres par an de lait destiné à la production du Comté AOP régit par un cahier des charge rigoureux.

"Je bâcherai l'argibashing et je restaurerai l'agrifierté", a-t-elle lancé lors de l'une table ronde, fustigeant "une poignée d'activistes" qui dénigrent les agriculteurs alors qu'ils ont toujours été "au rendez-vous" pour nourrir les Français, comme pendant la pandémie.

Mais selon elle, "ce malaise moral se double d'un malaise économique qui laisse trop souvent un revenu indigne à ceux qui nous nourrissent".

Une exploitation sur cinq a disparu depuis 10 ans et 50% des agriculteurs partiront à la retraite dans les 10 ans qui viennent, a-t-elle relevé. "La puissance agricole retrouvée fait partie de mon projet", a assuré Valérie Pécresse avant de dérouler de nombreuses mesures en faveur du "revenu" des agriculteurs, du "renouvellement des générations", de la "libération des contraintes et des énergies", ainsi que de "l'investissement pour la recherche et l'innovation".

"Nous avons besoin de retrouver notre souveraineté alimentaire, nous avons besoin d'exporter et pour cela il faudra transmettre les exploitations" Valérie Pécresse

La candidate LR souhaite notamment faciliter la transmission des exploitations pour "aider les jeunes à s'installer" et à "choisir ce métier passion exigeant".

"Nous allons aussi augmenter le revenu des agriculteurs", a-t-elle promis. "Nous baisserons les charges qui pèsent sur eux, notamment la taxation foncière des propriétés non bâties, nous leur donnerons un dégrèvement de 50%, et nous baisserons leurs cotisations retraites."

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Aucun pass sanitaire ne sera demandé lors des meetings politiques…

C’est une nouvelle qui va en faire grincer des dents plus d’un… Le Conseil constitutionnel (saisi par 60 députés de la France Insoumise) a validé ce vendredi 21 janvier 2022 le projet de loi concernant le pass vaccinal. Les sages ont toutefois refusé la possibilité pour les organisateurs de meetings politiques de demander un pass sanitaire aux participants.

Quatre députés du Doubs signent une tribune en faveur d’une « fin de vie libre »

Les Jeunes avec Macron (JAM) de Bourgogne-Franche-Comté ont rédigé ce mois de janvier 2022 une tribune afin de ramener dans le débat national la question du choix de la fin de vie. Fannette Charvier, Eric Alauzet, Denis Sommer et Frédéric Barbier, députés du Doubs, ont co-signé cette dernière.

A Besançon, le portrait d’Emmanuel Macron goudronné pour ses bilans climatique et social

Pendant que Emmanuel Macron inaugurait la présidence française de l’Union européenne ce mercredi 19 janvier, des activistes d’Action non-violente COP21 ont souillé des portraits officiels du président pour dénoncer son bilan climatique et social. Ils pointent "le sabotage climatique" du quinquennat d'Emmanuel Macron et appellent à la mobilisation.

Fermeture du pont de la République aux voitures : une idée « absurde » pour les élus de Besançon maintenant

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé le 7 janvier dernier la fermeture du pont de la République à la circulation des voitures au printemps-été 2022. Une décision qualifiée d'"absurde" dans une lettre ouverte du 19 janvier écrite par Claude Varet, conseillère municipale de Besançon maintenant, qui appelle la maire à y renoncer en l'invitant à lancer "un grand chantier visant l’étude de toutes les mobilités."
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.79
peu nuageux
le 22/01 à 9h00
Vent
2.47 m/s
Pression
1035 hPa
Humidité
92 %

Sondage