Valérie Pécresse pour une "fierté agricole retrouvée"

Publié le 13/01/2022 - 17:01
Mis à jour le 07/04/2022 - 17:31

Candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse, en campagne jeudi dans une exploitation laitière du Haut-Doubs, a promis de « restaurer l’agrifierté » et a développé le volet agriculture de son programme. En début de soirée, Valérie Pecresse était en meeting à Micropolis Besançon devant plus de 600 sympathisants.

Valérie Pécresse a fustigé la politique d’Emmanuel Macron en matière d’agriculture: « Pour la première fois depuis 1945 la balance commerciale de la France en matière agricole est déficitaire, ça veut dire que nous importons 20% des produits que nous consommons ».

Accompagnée de Xavier Bertrand et accueillie au son du cor des Alpes dans une ferme aux Combes, Mme Pécresse a visité dans la matinée cette exploitation de 96 hectares qui produit environ 320.000 litres par an de lait destiné à la production du Comté AOP régit par un cahier des charge rigoureux.

"Je bâcherai l'argibashing et je restaurerai l'agrifierté", a-t-elle lancé lors de l'une table ronde, fustigeant "une poignée d'activistes" qui dénigrent les agriculteurs alors qu'ils ont toujours été "au rendez-vous" pour nourrir les Français, comme pendant la pandémie.

Mais selon elle, "ce malaise moral se double d'un malaise économique qui laisse trop souvent un revenu indigne à ceux qui nous nourrissent".

Une exploitation sur cinq a disparu depuis 10 ans et 50% des agriculteurs partiront à la retraite dans les 10 ans qui viennent, a-t-elle relevé. "La puissance agricole retrouvée fait partie de mon projet", a assuré Valérie Pécresse avant de dérouler de nombreuses mesures en faveur du "revenu" des agriculteurs, du "renouvellement des générations", de la "libération des contraintes et des énergies", ainsi que de "l'investissement pour la recherche et l'innovation".

"Nous avons besoin de retrouver notre souveraineté alimentaire, nous avons besoin d'exporter et pour cela il faudra transmettre les exploitations" Valérie Pécresse

La candidate LR souhaite notamment faciliter la transmission des exploitations pour "aider les jeunes à s'installer" et à "choisir ce métier passion exigeant".

"Nous allons aussi augmenter le revenu des agriculteurs", a-t-elle promis. "Nous baisserons les charges qui pèsent sur eux, notamment la taxation foncière des propriétés non bâties, nous leur donnerons un dégrèvement de 50%, et nous baisserons leurs cotisations retraites."

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : les chiffres de la participation à 17h en Bourgogne Franche-Comté

A 17h00, la participation est de 63,52 % en Bourgogne Franche-Comté et de 63,23 % au niveau national. Dans la région la participation en fin de journée est en recul de plus de trois points points par rapport au 2e tour du 7 mai 2017. Le détail des chiffres par département. Les bureaux de vote sont ouverts jusqu’à 19h00.

Politique

Bourgogne Franche-Comté : connaissez-vous le CREFOP et ses missions ?

La réunion plénière d'installation du Comité Régional de l'Emploi, de la Formation et de l'Orientation Professionnelles (CREFOP) Bourgogne-Franche-Comté s’est tenue ce jeudi 21 septembre en salle des séances du conseil régional en présence de Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, et de Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional.

Programme FEDER-FSE+ : près d’un demi-milliard d’euros mobilisé pour la région et le Massif du Jura

Ce mardi 20 septembre, à la Cité de la gastronomie à Dijon, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté et Patrick Molinoz, vice-président en charge des politiques européennes ont présidé la journée de lancement du programme FEDER-FSE+ Bourgogne-Franche-Comté et Massif du Jura 2021-2027. Le programme, géré par la Région et financé par des fonds européens, a été adopté officiellement le 26 juillet dernier.

Retrait de l’université de Bourgogne de l’UBFC : GBM dénonce « une perte de temps délétère »

Plus tôt dans la semaine, l'Université de Bourgogne a acté sa décision de se retirer de l'UBFC. Ce mercredi 7 septembre, le Grand Besançon Métropole a souhaité réagir avec le Grand Belfort, le Pays de Montbéliard Agglomération et la Communauté d’agglomération de Vesoul en co-signant un communiqué intitulé "UBFC : une perte de temps délétère pour l’enseignement supérieur et la recherche".

Un nouveau directeur de cabinet pour le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d’Or 

Par décret du président de la République du 16 août 2022, publié le 17 août 2022 au journal officiel, Olivier Gerstlé, sous-préfet, secrétaire général adjoint de la préfecture de Seine-et-Marne, est nommé directeur de cabinet du préfet de la région Bourgogne-Franche- Comté, préfet de la Côte-d’Or, a-t-on appris ce lundi 5 septembre.

Tarification des transports en commun : certains élus pas complètement satisfaits

Le jeudi 1er septembre, les élus du Grand Besançon Métropole du Parti Communiste Français et À Gauche Citoyen ont organisé une conférence de presse suite au conseil de communauté urbaine du Grand Besançon au sujet de la tarification des transports en commun.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.44
légère pluie
le 24/09 à 18h00
Vent
0.63 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
84 %

Sondage