Valérie Pécresse pour une "fierté agricole retrouvée"

Publié le 13/01/2022 - 17:01
Mis à jour le 07/04/2022 - 17:31

Candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse, en campagne jeudi dans une exploitation laitière du Haut-Doubs, a promis de « restaurer l’agrifierté » et a développé le volet agriculture de son programme. En début de soirée, Valérie Pecresse était en meeting à Micropolis Besançon devant plus de 600 sympathisants.

Valérie Pécresse a fustigé la politique d’Emmanuel Macron en matière d’agriculture: « Pour la première fois depuis 1945 la balance commerciale de la France en matière agricole est déficitaire, ça veut dire que nous importons 20% des produits que nous consommons ».

Accompagnée de Xavier Bertrand et accueillie au son du cor des Alpes dans une ferme aux Combes, Mme Pécresse a visité dans la matinée cette exploitation de 96 hectares qui produit environ 320.000 litres par an de lait destiné à la production du Comté AOP régit par un cahier des charge rigoureux.

"Je bâcherai l'argibashing et je restaurerai l'agrifierté", a-t-elle lancé lors de l'une table ronde, fustigeant "une poignée d'activistes" qui dénigrent les agriculteurs alors qu'ils ont toujours été "au rendez-vous" pour nourrir les Français, comme pendant la pandémie.

Mais selon elle, "ce malaise moral se double d'un malaise économique qui laisse trop souvent un revenu indigne à ceux qui nous nourrissent".

Une exploitation sur cinq a disparu depuis 10 ans et 50% des agriculteurs partiront à la retraite dans les 10 ans qui viennent, a-t-elle relevé. "La puissance agricole retrouvée fait partie de mon projet", a assuré Valérie Pécresse avant de dérouler de nombreuses mesures en faveur du "revenu" des agriculteurs, du "renouvellement des générations", de la "libération des contraintes et des énergies", ainsi que de "l'investissement pour la recherche et l'innovation".

"Nous avons besoin de retrouver notre souveraineté alimentaire, nous avons besoin d'exporter et pour cela il faudra transmettre les exploitations" Valérie Pécresse

La candidate LR souhaite notamment faciliter la transmission des exploitations pour "aider les jeunes à s'installer" et à "choisir ce métier passion exigeant".

"Nous allons aussi augmenter le revenu des agriculteurs", a-t-elle promis. "Nous baisserons les charges qui pèsent sur eux, notamment la taxation foncière des propriétés non bâties, nous leur donnerons un dégrèvement de 50%, et nous baisserons leurs cotisations retraites."

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : les chiffres de la participation à 17h en Bourgogne Franche-Comté

A 17h00, la participation est de 63,52 % en Bourgogne Franche-Comté et de 63,23 % au niveau national. Dans la région la participation en fin de journée est en recul de plus de trois points points par rapport au 2e tour du 7 mai 2017. Le détail des chiffres par département. Les bureaux de vote sont ouverts jusqu’à 19h00.

Politique

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.85
légère pluie
le 21/04 à 18h00
Vent
3.44 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
78 %