Alerte à la varicelle en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 30/04/2018 - 17:00
Mis à jour le 01/05/2018 - 18:03

La Bourgogne-Franche-Comté a dépassé le seuil épidémique pour la varicelle en cette fin d'avril 2018 selon le réseau sentinelle, en charge de la surveillance des indicateurs de santé.

25301-norm.png
25301-norm.png
PUBLICITÉ

Huit foyers régionaux ont été observés, d’activité forte en Bourgogne-Franche-Comté (61 cas pour 100 000 habitants) Bretagne, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine et Normandie et modérée en Corse, Auvergne-Rhône-Alpes et Grand Est.

Pour traiter la fièvre et/ou la douleur de l’enfant, il est conseillé de recourir au paracétamol, associé aux autres moyens habituels : déshabillage, bains, enveloppement humide, hydratation.

Chez l’enfant, l’aspirine ne doit pas être administrée sans avis médical, en raison du risque de survenue d’une maladie rare mais grave (syndrome de Reye), selon l’agence du médicament (Afssaps)

Cette maladie contagieuse est due à un virus appartenant à la famille des herpès virus transmis par voie respiratoire ou par contact direct avec les lésions cutanées. Les malades sont habituellement contagieux quelques jours avant l’apparition de l’éruption et jusqu’à la formation des croûtes..

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La Color Life, ce dimanche à Besançon

La Color Life, ce dimanche à Besançon

Organisée conjointement depuis 2014 par les étudiants de l’école de commerce Imea et le Comité du Doubs de la ligue contre le cancer, la Color life revient pour une sixième édition le dimanche 26 mai 2019 dès 13 h au parc de la Gare d’eau de Besançon.  

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

Mise à jour à 21h •  30 mois d'enquête, 1.300 procès verbaux, 60 cas suspects. Le procureur de Besançon a tenu une conférence de  presse à l'issue des 48h de garde à vue du Dr Péchier. L'anesthésiste de Besançon doit être mis en examen pour "empoisonnement sur personne vulnérable" dans 17 nouveaux cas dont sept mortels sur des patients de 4 à 80 ans. Le parquet a requis un placement en détention provisoire. 

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

La garde à vue de l'anesthésiste de Besançon, Frédéric Péchier, mis en examen en 2017 pour sept empoisonnements et interrogé sur une cinquantaine d'autres incidents médicaux suspects, a été prolongée mercredi pour 24 heures supplémentaires, a annoncé le parquet de Besançon. Randall Schwerdorffer, un des avocats du médecin a déclaré que son client restait sur la même ligne de défense et nie toute implication "de près ou de loin" dans un empoisonnement.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.54
ciel dégagé
le 26/05 à 15h00
Vent
3.07 m/s
Pression
1015.17 hPa
Humidité
62 %

Sondage