Alerte Témoin

Anne Chauvin : "Je me fie beaucoup plus aux commentaires de booking.com"

Publié le 18/08/2014 - 14:03
Mis à jour le 18/08/2014 - 14:16

Une récente étude de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a mis en évidence les dysfonctionnements des commentaires sur internet : 45% des avis de consommateurs présenteraient des "anomalies". Un chiffre que n'étonnera pas Anne Chauvin, une des responsables de l'hôtel Le Lac à Malbuisson. "Les gens qui sont mécontents le disent souvent et ceux qui sont contents ne le disent pas assez..."

2014-06-27_hotel_le_lac1.jpg
©

Avis sur internet

Alors que deux internautes sur trois auraient tendance à faire confiance aux commentaires postés sur le web (étude Nielsen), il semblerait qu'un avis d'un consommateur sur deux soit biaisé ! Et cela concerne tous les secteurs : automobile, hi Tech, mobilier ou tourisme !

Certains n'hésitent pas à ne faire paraitre que des commentaires positifs ou à rédiger de faux avis avec l'aide de prestataires spécialisés installés à Madagascar ou à l'Île Maurice. Le must : poster un avis à 90% positif avec quelques remarques plus mitigées pour faire illusion.

"On peut se faire assassiner en ligne !"

Dans le secteur des voyages et du tourisme, certains sites très tendances incitent les internautes à poster leurs commentaires. Pas toujours facile de démêler le vrai du faux, car le système des avis sur internet à ses failles. "On peut se faire assassiner en ligne !" explique Anne Chauvin qui est une des responsables de trois hôtels à Malbuisson dans le Haut-Doubs. On ne peut pas gérer, car nous n'avons aucun contrôle sur les commentaires postés. "Un client qui peut être mécontent, nous ne sommes pas parfaits, on peut avoir une défaillance et on le conçoit. Le problème  c'est que l'on n'est pas sûr que ce soit des gens qui sont vraiment venus dans nos établissements ! Donc méfiance ..."

La gérante explique qu'elle a pu faire ôter certains commentaires de Trip Advisor en prouvant que l'incident n'avait jamais existé. "Moi, je me fie beaucoup plus aux commentaires  de Booking car ce site n'ouvre son questionnaire d'évaluation qu'aux personnes qui sont venues chez nous et qui ont fait une réservation. De ce fait, on est plus crédible sur un commentaire de Booking qu'un commentaire Trip Advisor qui peut provenir d'une personne qui veut simplement se défouler ou d'un éventuel concurrent qui veut nuire… "

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Besançon : un petit coup de pouce pour la création d’une papeterie d’art et d’écriture au centre-ville

Alexandre Guillaume, illustrateur bisontin multi-spécialiste depuis 20 ans et commerçant de formation, souhaite ouvrir une nouvelle boutique au centre-ville de Besançon comme on n'en voit plus : une papeterie spécialisée dans les fournitures beaux-arts et dans le matériel d'écriture. Si tout se passe bien, ce nouveau commerce devrait voir le jour à l'automne 2020. Et pour cela, il a lancé un financement participatif…

Urssaf : des mesures exceptionnelles pour les entreprises touchées par le covid-19 du 5 juillet ou du 15 juillet

Afin de tenir compte de l’impact de l’épidémie de coronavirus sur l’activité économique, le réseau des Urssaf a déclenché des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises présentant de sérieuses difficultés de trésorerie. Dans le cadre de la reprise de l’activité économique, les modalités de report évoluent. Les entreprises doivent s’acquitter des cotisations sociales aux dates d’exigibilités. Les cotisations sociales sont donc exigibles au 5 et au 15 juillet 2020.

Franck Bertrand, nouveau directeur général du Crédit Agricole Franche-Comté

Il a traversé la France et a choisi la Franche-Comté de Brest à Besançon. Franck Bertrand, 58 ans, succède à Élisabeth Eychennes qui était à la tête de la banque coopérative depuis 10 ans. Le nouveau DG arrive dans un contexte de post-crise sanitaire et souhaite "donner du temps" aux entreprises...

Covid-19 : la Région Bourgogne Franche-Comté prépare un plan de relance de 400 millions d’euros

Les élus de Bourgogne Franche-Comté se sont réunis jeudi 25 et vendredi 26 juin 2020 en Assemblée plénière en mode restreint (53 élus sur 100 en présentiel). Parmi les sujets les plus importants abordés lors des débats, l'élaboration d'un plan de relance de 400 millions d'euros pour intervenir massivement en faveur de l'économie et de l'emploi.

150.000 Billets Doubs pour soutenir le tourisme local

La destination Doubs est une mosaïque de sites, de musées, d'activités de loisirs... fortement impactés par la crise sanitaire et ses conséquences. Afin d'en amoindrir les effets, le Département du Doubs, "conscient de cette richesse touristique et soucieux de la préserver », souhaite encourager les visiteurs comme les habitants à fréquenter massivement ces pépites réparties dans tout le territoire. Il a missionné Doubs Tourisme pour concevoir et mettre en œuvre les 150.000 Billets Doubs. Ils seront disponibles à partir du 1er juillet 2020.

Projet industriel de Général Electric : Marie-Guite Dufay salue une avancée positive, mais reste vigilante 

Après la tenue mardi du 4e comité paritaire de suivi des accords du 21 octobre 2019, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté parle, après sept mois de négociations, d'une "avancée positive" pour la concrétisation d'un projet industriel. "Il faut maintenant que GE assume enfin ses responsabilités en passant de la parole aux actes" estime-t-elle. "La Région fera tout pour que GE Belfort devienne le centre mondial de la turbine à hydrogène afin d’ancrer cette énergie d’avenir sur son territoire..."

« J’veux du local », pour promouvoir l’alimentation de proximité en Bourgogne Franche-Comté

Le mardi 30 juin 2020, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche- Comté et Christian Decerle, président de la Chambre régionale d'agriculture de Bourgogne- Franche-Comté ont présenté la campagne de promotion des plateformes "J’veux du local" en faveur de l’alimentation de proximité.

Dette publique : la Cour des comptes ne préconise pas « l’austérité » mais un effort de « redressement »

La Cour des comptes ne préconise "en aucun cas l'austérité" pour apurer dans l'avenir la dette générée par la crise du Covid-19, a affirmé mardi 30 juin 2020 son nouveau premier président Pierre Moscovici, tout en appelant le gouvernement à redresser les finances publiques.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.41
    nuageux
    le 05/07 à 3h00
    Vent
    1.8 m/s
    Pression
    1021 hPa
    Humidité
    88 %

    Sondage