Coaching : des ateliers "team-building" pour améliorer le bien-être et l'efficacité au travail

Publié le 08/06/2019 - 19:01
Mis à jour le 09/06/2019 - 07:31

Anne Géhant est coach en développement professionnel sur Besançon. Elle propose notamment des atelier qui visent à améliorer le bien-être et l'efficacité au travail. Focus sur cette activité qui a pris une nouvelle ampleur ces dernières années…

©Anne Gehant
©Anne Gehant
PUBLICITÉ

Anne Géhant est née à Besançon. Après ses études en Ecole de commerce à Clermont-Ferrand, elle a vécu dans le Nord un moment et revient en Franche-Comté en 2008. Après plusieurs années d’expérience dans la formation professionnelle et la conduite du changement, elle obtient son diplôme de Coach consultant.

« Je travaille principalement sur les problématiques au travail : gestion des conflits, communication interne, conversion, accompagnement à la prise de fonction…» explique-t-elle.

6 à 10 séances, individuelles ou en groupe

Elle offre trois types de services :

  • Les particuliers
  • Les entreprises – salariés en séance individuelle
  • La journée Fun&Pro à destination des organisations

C’est elle qui se déplace, directement à l’entreprise ou dans un espace de coworking ; à moins que les séances (6 à 10 pour un suivi complet) ne se tiennent en dehors de la région. Dès lors, Anne Géhant coache en Visio (skype ou autre).

Concrètement, c’est quoi le team-building ?

Sa nouvelle offre, « Fun & Pro », illustre concrètement l’aide qu’elle apporte aux entreprises.

« Le matin, c’est team building : les membres de l’entreprises vont faire un jeu de pistes dans les rues de Besançon (avec des défis, des énigmes…).»

Et l’après-midi, « on fait des ateliers selon la problématique de l’entreprise (problèmes de communication, trouver du sens au travail, collaborer…) en se servant des résultats de la matinée et en capitalisant dessus. »

Le but de ces activités ? « Développer la cohésion et l’entente sur le long-terme pour du mieux-vivre au travail » assure la coach. « Les collègues se découvrent ainsi dans d’autres situations que le travail, se comprennent mieux et transposent ces nouvelles relations dans le cadre de l’entreprise.  »

Les PME s’y mettent

Existant depuis près de cent ans, ces notions de coaching et de team-building sont revenues en force depuis ces cinq dernières années. « Autrefois, elles étaient surtout destinées aux les grands groupes, où il était difficile de gérer tout le personnel » explique Anne Géhant.

«Mais depuis quelques années,  les PME s’y mettent. Le dirigeant, qui se sent souvent seul et débordé, qui se fait accompagner. Ou qui souhaite que les employés se connaissent mieux et travaillent de manière moins cloisonnée. Voire simplement réussissent à s’entendre ! »

A l’ère du burn-out et de la start-up nation

Et ça marche : ces coachings, les entreprises se les arrachent. Pour Anne Géhant, la clé de cette réussite est simple : « c’est un accompagnement extrêmement personnalisé. Il n’y a pas de réponses préconstruites. Tout se fait selon les besoins de l’entreprise, qui trouve elle-même les solutions en fonction de son cas. »

A l’âge d’or du burn-out, des arrêts maladie et du stress au travail, les coachs de développement professionnels se rendent ainsi de plus en plus indispensables.

Infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Deux bisontines à la conquête du Maroc… et de sponsors

Anne Gay-Mignerot, 40 ans, et Karine Mary-Odelot, 44 ans, prendront le départ de la 30ème édition du rallye Aïcha des Gazelles au Maroc l’an prochain, le 13 mars 2020. Une course folle qui nécessite de l’entraînement et une entente irréprochable. Mais avant cela, les deux copines devront trouver quelques sponsors pour participer à cette aventure.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.64
peu nuageux
le 18/06 à 6h00
Vent
0.8 m/s
Pression
1015.65 hPa
Humidité
88 %

Sondage