Annie Genevard interpelle le gouvernement sur les problèmes de transports dans le Doubs

Publié le 22/02/2018 - 18:00
Mis à jour le 23/02/2018 - 08:47

Lors des questions posées au gouvernement ce 22 février 2018, Annie Genevard, vice-présidente de l’Assemblée nationale et députée du Doubs a rappelé à Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, que certaines zones rurales souffraient du manque d’infrastructures dans le Doubs.

an_189791.jpg
Annie Genevard © DR
PUBLICITÉ

La députée du Doubs a relevé deux problèmes ont elle souhaite que l’Etat s’empare afin d’apporter des solutions concrètes : le désengorgement de la RN 57 et la complexité des réservations sur le TGV Lyria Paris-Lausanne depuis les petites gares françaises.

Rappelant que l’afflux de travailleurs frontaliers, touristes et poids lourds sur la RN57 causaient des embouteillages, la députée du Doubs a notamment insisté sur « l’importance du franchissement de Pontarlier ».

Elle a également mis en évidence « l’urgence d’inscrire au sein du prochain Contrat de Plan Etat-Région des travaux sur les tronçons La Main – La Vrine et la descente des Tavins à Jougne ».

Le manque de billets de train en gare de Frasne

Elle a ensuite évoqué la difficulté de réservations de billets de train depuis la gare de Frasne et ce, même plusieurs mois à l’avance. Annie Genevard a expliqué à la ministre qu’elle « ne peut concevoir que la gare de Frasne, utilisée par près de 200 passagers quotidiennement, soit la variable d’ajustement de cette ligne. Dans un pays où de nombreux efforts sont faits pour favoriser les transports en commun et notamment le ferroviaire, il est bien dommage de parler contingentement ».

Des réponses « vagues »

La vice-présidente de l’Assemblée nationale regrette les « réponses vagues » de la ministre, qui s’est, selon elle « bornée à donner les grandes lignes d’orientation que suivra le Gouvernement sur le sujet de la mobilité ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.66
ciel dégagé
le 27/06 à 0h00
Vent
1.29 m/s
Pression
1022.45 hPa
Humidité
93 %

Sondage