"APESA" : un dispositif de soutien psychologique des entrepreneurs en difficulté

Publié le 28/04/2020 - 15:52
Mis à jour le 13/05/2020 - 16:59

L’État s’appuie sur le dispositif national APESA déployé par la CCI du Doubs pour aider psychologiquement les entrepreneurs en souffrance aigüe.

 © D Poirier
© D Poirier

"La crise du coronavirus fragilise particulièrement les chefs d’entreprises confrontés à l’impossibilité de trouver des ressources financières face à l’arrêt brutal de leu activité", explique la CCI du Doubs. Face à l’ampleur du phénomène, le Ministère de l’Économie et des Finances a pris la décision de lancer un dispositif national en retenant la structure APESA. La ministre Agnès Pannier-Runacher l’a annoncé ce samedi 25 avril dans les pages du Figaro.

La CCI du Doubs et la Présidente d’APESA 25 (Christine Noëlle BAUDIN, 1re VP de la CCI25) saluent cette initiative du Gouvernement, "visant à reconnaître le bien-fondé et l‘utilité de ce dispositif de soutien aux entrepreneurs en souffrance aigüe" (APESA).

C’est pour accompagner la solitude du dirigeant et sa fragilité potentielle mise en exergue par des difficultés majeures mettant en péril sa capacité de résilience que la CCI du Doubs, aux côtés du Tribunal de commerce et de 11 membres fondateurs (CAPEB CMA, IUMM GEEST, greffiers, mandataires judiciaires, juges consulaires, experts comptables,) a déployé ce dispositif il y a deux ans.

Une cellule de veille et de suivi des mesures

La CCI du Doubs a mobilisé depuis le début de la crise une cellule de veille et de suivi des mesures pour être aux côtés de ses ressortissants dans l’action avec l’adresse unique de contact : covid19@doubs.cci.fr. Le service juridique de la CCI accompagne sous forme d’entretiens téléphoniques les entrepreneurs qui essaient de sauver leur exploitation.

Dominique ROY, président de la CCI du Doubs, vient également de se saisir de la problématique des loyers par une lettre ouverte aux Parlementaires proposant l’adoption de mesures fiscales incitatives pour les propriétaires qui adopteraient la règle du Zéro CA, Zéro Loyer.

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Economie

Chez Tata Céline, la boutique où le temps semble s’être arrêté…

PUBLI-INFO • La table en formica de Mamie, les verres de la cantine, le mange-disque d’anciennes soirées endiablées… Tata Céline s’emploie à chiner essentiellement en Franche-Comté des objets du quotidien des années 50,60 et 70 à retrouver dans sa boutique, rue de la Madeleine à Besançon.

Le Groupe Chopard installe la marque BYD à Besançon

PUBLI-INFO • Le paysage automobile bisontin accueille depuis le 13 mai un nouvel acteur. Le Groupe Chopard distribue une nouvelle marque électrique en intégrant le constructeur chinois BYD, 1er constructeur mondial de véhicules 0 émission. Vous retrouvez au sein de ce nouveau showroom une gamme prête à se faire une place sur le segment des premiums avec de solides arguments : savoir-faire électrique, prestations innovantes et équipements haut de gamme.

Le stade Léo Lagrange bientôt équipé de 800 m2 de panneaux photovoltaïques

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 24.3
ciel dégagé
le 24/06 à 12h00
Vent
5.57 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
59 %