Apprentis étrangers : les sénateurs rejettent la loi "Ravacley"

Publié le 14/10/2021 - 14:58
Mis à jour le 14/10/2021 - 15:38

Connu pour s’être fermement opposé à l’expulsion de son apprenti en janvier dernier par une grève de la faim, le boulanger Stéphane Ravaclay n’a pas fini de faire parler de lui. Il a notamment créé l’association patrons solidaires et s’est rendu au Sénat pour tenter de faire passer une loi portée par Jérôme Durain. Cette dernière a été rejetée par 237 voies contre 107.

Laye Fodé Traoré et Stéphane Ravacley ©Alexane Alfaro ©
Laye Fodé Traoré et Stéphane Ravacley ©Alexane Alfaro ©

La proposition de loi présentée par le sénateur du Parti socialiste Jérôme Durain a été rejetée ce jeudi. Cette dernière découlait du combat de Stéphane Ravacley qui avait tout fait pour garder Laye Traoréiné, son apprenti guinéen, auprès de lui.

  • Près de 50.000 citoyens et organisations avaient signé la pétition e soutien à la proposition de "loi Ravacley" (voir ici)

Cette dernière s’oppose à l’expulsion des jeunes migrants à leur majorité dès lors qu’ils sont en apprentissage.

Présent au Sénat, Stéphane Ravacley n’a pas manqué les échanges lors des discussions sur une loi polémique dont son histoire est à l’origine. Parmi les intervenants,  Marlène Schiappa, la ministre déléguée à la Citoyenneté, a précisé que le cas de "Laye" était "un cas particulier" en précisant que le gouvernement s’en remettrait à la décision des préfets.

"Fait rare, la droite sénatoriale n'a pas voulu entendre les revendications d'un patron ! Si je suis un peu déçu par le résultat, les mobilisations de patrons solidaires, d'associatifs et de citoyens partout en France me donnent un peu d'espoir sur la suite. Le combat continue…", écrit sur son compte Facebook le sénateur r Jérôme Durain

La loi a été rejetée par 237 votes contre et 107 votes pour…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Pouvoir d’achat : coup d’envoi des débats au Sénat

Prolongement de la "prime Macron", augmentation des retraites et allocations... le Sénat à majorité de droite a entamé ce jeudi 28 juillet 2022 l'examen du premier volet des mesures en soutien au pouvoir d'achat, que le ministre Bruno Le Maire souhaite contenir à 20,7 milliards d'euros.

Besançon : souffrant d’un cancer, un artiste intermittent du spectacle se retrouve dans une faille juridique, sans aucun revenu

Stéphane M., un Bisontin de 47 ans, père de famille, artiste musicien au régime de l’intermittence du spectacle, vit depuis le mois d’avril dernier avec 0€ de revenu. En octobre 2021, les médecins lui diagnostiquent un cancer ce qui l’empêche d’exercer sa profession. Suite aux mesures sanitaires contre la Covid-19, une faille juridique ne lui permet plus de bénéficier d’indemnité. Nous l’avons rencontré dans sa chambre d’hôpital à Besançon mardi 26 juillet.

L’Assemblée vote la suppression de la redevance, au cours d’un week-end électrique

L'Assemblée nationale a voté ce samedi 23 juillet 2022 la suppression de la redevance audiovisuelle dans le cadre du soutien au pouvoir d'achat et rejeté in extremis une taxe sur les "superprofits" des gands groupes, mais doit encore déminer des points très débattus comme la remise carburant et la renationalisation d'EDF.

Wifi, électricité, clim… : le gouvernement appelle à « des petits gestes » pour faire des économies d’énergie

Climatisation, électricité, wifi,… "Nous demandons un effort aux citoyens, aux Françaises et aux Français", a déclaré le porte-parole du gouvernement Olivier Véran à l’issue du Conseil des ministres ce mercredi 20 juillet, estimant qu’il "n’y a pas de petit geste" en matière d’économie d’énergie dans la perspective d’une coupure de l’approvisionnement en gaz russe à l’automne.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.89
ciel dégagé
le 11/08 à 6h00
Vent
1.49 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
63 %

Sondage