Assassinat de Narumi : le Chili promet au Japon sa "pleine" coopération

Publié le 18/01/2017 - 10:33
Mis à jour le 18/04/2019 - 09:52

Le ministre des affaires étrangères japonais a reçu en début de semaine la promesse d'une pleine coopération du Chili dans l'affaire "Narumi", notamment pour que Nicolas, le principal suspect, soit remis aux autorités françaises…

PUBLICITÉ

Le ministre japonais des affaires étrangères a rencontré les autorités françaises ce dimanche 15 janvier 2017 à Paris en marge de la conférence pour la paix au Proche-Orient organisée, dimanche, à Paris. Kentaro Sonoura a déclaré vouloir travailler avec la France afin d'enjoindre le gouvernement chilien de sa totale coopération dans cette affaire.

Le lendemain, lundi 16 janvier, il s'est rendu à Santiago pour rencontrer son homologue chilien. Selon le Japan Times, Heraldo Munoz lui a indiqué que le Chili coopérerait "pleinement" dans ce dossier compte tenu des relations entre les deux pays.

Nicolas, le jeune chilien de 26 ans sous le coup d'un mandat d'arrêt international depuis le 23 décembre, se trouverait selon des médias japonais à la Serena, à plus de 400 km au nord de Santiago. Selon Kentaro Sonoura, le haut procureur chilien Jorge Abbott, aurait par ailleurs promis que son pays remettrait aux autorités françaises le principal suspect dans l'assassinat de la jeune étudiante japonaise survenu à Besançon dans la nuit du 4 au 5 décembre 2016.

Les autorités chiliennes ont confirmé le retour du principal suspect dans son pays natal le 12 décembre 2016. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

narumi

Affaire Narumi : la France s’apprête à demander l’extradition du suspect chilien

Le parquet de Besançon a finalisé une demande d'extradition du Chilien Nicolas Zepeda Contreras, principal suspect dans la disparition fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, qui sera transmise aux autorités chiliennes dans les prochains jours, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

La « colère » du père de Narumi Kurosaki face au silence de Nicolas Zepeda-Contreras

Après la conférence de presse du procureur de la République de Besançon suite à son voyage au Chili pour l'interrogatoire du suspect n°1 du meurtre de Narumi, Me Galley, l'avocate bisontine de la famille de Narumi Kurosaki, a pris la parole. Elle a fait part de "la grande détresse psychologique exacerbée" dans laquelle se trouvent les parents et les deux sœurs de Narumi qui ont vécu "comme un affront" le silence de Nicolas Zepeda-Contreras

Narumi : une seconde demande d’extradition de Nicolas Zepeda formalisé au Chili à l’automne

Près d'une semaine après avoir assisté au Chili à l'interrogatoire du principal suspect dans le meurtre de l'étudiante japonaise en décembre 2016 sur le campus de Besançon, le procureur de la République de Besançon Etienne Manteaux a annoncé ce jeudi 25 avril 2019 qu'une deuxième demande d'extradition serait formulée, et qu'un procès aura lieu à Besançon probablement en 2020.

Le suspect n°1 dans la disparition de Narumi Kurozaki interrogé ce mercredi au Chili

Nicolas Zepeda-Contreras, l'ex-petit ami de Narumi Kurozaki, portée disparue depuis décembre 2016, est interrogé ce mercredi 17 avril 2019 à Santiago du Chili. Une délégation bisontine a été envoyée dès lundi au Chili dans le but de préparer cet interrogatoire particulièrement attendu pour l'enquête.

Affaire Narumi : le suspect entendu au Chili cette semaine par les enquêteurs bisontins

Une délégation de magistrats et de policiers français est attendue au Chili lundi 15 avril 2019 afin de participer en milieu de semaine à l'audition du suspect dans la disparition de Narumi Kurosaki, une étudiante japonaise à Besançon en décembre 2016, a-t-on appris dimanche  de source proche du dossier.

Affaire Narumi : le parquet de Besançon veut envoyer un juge d’instruction au Chili pour interroger l’assassin présumé

Le procureur de la République de Besançon Étienne Manteaux fait le point sur l'affaire de Narumi Kurozaki, l'étudiante japonaise portée disparue depuis le 4 décembre 2016. Après une phase de recherche du corps de Narumi de 2 ans, le parquet passe à la phase diplomatique avec le Chili.

Dans la catégorie

Besançon : Un commerçant de bestiaux, prêt à « verser son sang » pour son permis de construire

Dominque Dornier, gérant d'une entreprise de commerce de bestiaux à Hauterive la Fresse, a été victime d'un sinistre en 2017. Il essaie depuis de redémarrer son activité mais se voit refuser ses permis de construire. Ce vendredi 8 novembre 2019, il s'est posté devant la DTT du Doubs avec ses bêtes pour en obtenir un sur La Vrine.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.89
légère pluie
le 13/11 à 3h00
Vent
1.14 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
97 %

Sondage