Assemblée départementale : des "loupés financiers" selon Doubs Social Écologique et Solidaire

Publié le 24/10/2023 - 15:42
Mis à jour le 24/10/2023 - 15:47

Dans un communiqué reçu ce 24 octobre 2023, les élus du groupe départemental d’opposition Doubs Social Écologique et Solidaire (DSES) ont souhaité revenir sur la "gestion financière" qui selon eux, reflète plusieurs "mascarades", évoquées lors de l'Assemblée départementale, tenue lundi 23 octobre. 

 © Élodie R.
© Élodie R.

"En présentant ses orientations budgétaires 2024 et la perspective financière sur plusieurs années, le Département du Doubs acte son choix de recourir à l’emprunt. Jusqu’alors, la majorité avait préféré soigner son niveau d’épargne et privilégier des investissements de prestige", a relaté le groupe Doubs Social Écologique et Solidaire.

Des problèmes de "sous-investissement et de gestion financière"

Selon les membres, le résultat est clair : "retards sur les programmes directement concernés par ses compétences comme la modernisation des collèges et des routes". Cette problématique s'ajoute à celle des investissements "plus lourds aujourd’hui et ces programmes prennent du retard. Sans compter que les taux d’intérêt s’envolent", avaient-ils complété.

Si les membres regrettent qu'ils aient déjà "dénoncé ce sous-investissement et cette gestion financière", ils déplorent également la volonté de l’exécutif, celle "d’attribuer la définition de la stratégie VTT du département directement à l’association Espace Nordique Jurassien". Une procédure qu'ils leurs paraissent tout sauf "réglementaire" et contre laquelle ils votent "contre cette mascarade".

Une motion de censure pour alerte sur la situation les mineurs non accompagnées

Les membres ont tenu également à revenir sur les mineurs non accompagnés et pour lesquels, ils avaient inscrit plusieurs propositions : "présence d’une tierce personne pendant l’évaluation, solliciter les associations pour avoir recours à des capacités d’hébergement supplémentaires, mobiliser les places disponibles à Griffon, développer l’accueil familial et assurer une prise en charge pour les jeunes manifestement mineurs choisissant d’exercer un recours auprès du juge pour enfants".

Situation pour laquelle, "la majorité a présenté une motion pour alerter sur la situation de la protection de l’enfance qui n’est plus tenable pour les départements". Une réaction jugée "inacceptable" pour le groupe car selon eux, ils n'ont "jamais été concertés alors que deux élus avaient rencontré la Présidente du Département la semaine précédente à ce sujet et la majorité a crû bon d’ajouter des paragraphes mettant en cause certaines collectivités, ce qui nous semble inacceptable".

"4.600m² de surfaces à désamianter"

Le groupe a tenu à terminer par le sujet de l'amiante dans les écoles, thème médiatisé depuis quelques semaines. "Nous avions demandé les audits amiantes au département sur les collèges, malgré les promesses, nous n’avons toujours rien reçu aujourd’hui", déplorent-ils. "Ce qui est certain, c’est qu’au moins 4.600m² de surfaces à désamianter se trouve au collège de Pouilley-les-Vignes, dont Ludovic Fagaut est proviseur", avaient-ils ajouté. "Ce sujet, qui touche l’ensemble des collectivités, est trop sérieux pour en faire une polémique stérile".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Législatives 2024 : trouvez les candidats dans votre circonscription en Franche-Comté

Voici la liste de toutes les candidates et de tous les candidats à la députation lors des élections législatives anticipées qui se tiendront les dimanche 30 juin et 7 juillet suite à la dissolution de l’Assemblée nationale par le président de la République au vu de la victoire du Rassemblement national en France le 9 juin dernier.

27 écoles “ont fait, font ou feront l’objet de désamiantage” à Besançon

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Les Républicains : l’exclusion d’Eric Ciotti, invalidée par le tribunal judiciaire de Paris

La justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti, président de LR, a-t-on appris vendredi 14 juin. Pour rappel, le bureau politique de son parti s’était réuni le 12 juin pour l’évincer après ses déclarations sur son alliance avec l’extrême droite dans le cadre des élections législatives.

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 24.78
couvert
le 18/06 à 15h00
Vent
4.09 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
51 %