Atmo Bourgogne-Franche-Comté : "un été pas si pourri pour la qualité de l’air"

Publié le 22/07/2021 - 11:39
Mis à jour le 22/07/2021 - 17:05

Association en charge de la surveillance de l’aire dans la région, Atmo Bourgogne Franche-Comté se réjouit des relevés effectués du 15 juin au 15 juillet 2021. Selon elle, les précipitations ont « lessivé » l’atmosphère et ont abaissé les niveaux polluants…

 © D Poirier
© D Poirier

Les importantes précipitations du mois de juin et des premières semaines de juillet ont eu un effet positif sur la qualité de l’air en Bourgogne-Franche-Comté.

Une qualité de l’air essentiellement "bonne ou moyenne"

À l’échelle régionale, Atmo classe en six indices la qualité de l’air (bonne, moyenne, dégradée, mauvaise, très mauvaise, extrêmement mauvaise).

Sur la période d’un mois cet été (du 15 juin au 15 juillet), ce sont les indices "bon" et "moyen" qui sont essentiellement apparus sur les relevés. ».

L’indice "dégradé" a été enregistré seulement quatre fois sur Besançon, deux fois sur Lons-le-Saunier et aucune fois sur les 12 autres agglomérations pour lesquelles l’indice Atmo est diffusé quotidiennement. Les indices supérieurs ("mauvais", "très mauvais" et "extrêmement mauvais") n’ont pas été atteints.

© ATMO Bourgogne Franche-Comté

Comment en est-on arrivé à un tel résultat ?

Après avoir comparé ces relevés avec les trois dernières années, il s’avère que l’année 2021 est celle qui enregistre les niveaux les plus bas, avec 56 µg/m3 contre 65 en 2020 et 87 en 2019.

© ATMO Bourgogne Franche-Comté

"Ce phénomène trouve une partie de son explication dans les conditions météorologiques de cette période. Les prévisionnistes de la qualité de l’air évoquent le -"lessivage"- de l’atmosphère lorsque les précipitations abaissent les niveaux de polluant atmosphérique", explique Atmo.

© ATMO Bourgogne Franche-Comté

Pour ce qui est du reste de la saison estivale, l’association en charge de la surveillance de l’air prévoit des "périodes instables" : "la saison estivale devrait rester assez perturbée. Des périodes de temps instable alterneront avec de belles embellies et des conditions agréables… mais jamais très durables. De quoi limiter les niveaux de polluants dans l’atmosphère, en premier lieu les niveaux d’ozone, si ces prévisions étaient effectivement maintenues".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Fortes chaleurs : les Colmariens appelés à l’aide pour sauver les fleurs

Opération sauvetage pour les massifs floraux de Colmar. Face aux interdictions d'arrosage liées à la sécheresse, le maire de la très touristique ville de Colmar a incité jeudi 11 août la population et les restaurateurs à arroser eux-mêmes les jardinières et massifs floraux des espaces publics, quitte à recourir aux "fonds de carafe", un "moyen citoyen de répondre à l'absurdité administrative".

Sécheresse et risque d’incendie : les gestes essentiels à adopter 

Depuis le 1er janvier 2022, les sapeurs-pompiers du Doubs, ont été sollicités pour 291 interventions de feux d'espaces naturels. C’est pourquoi la Préfecture, l’Office national de la forêt et le service départemental d'incendie et de secours du Doubs ont souhaité rappeler les bons gestes à adopter afin de prévenir tout départ de feu.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.85
peu nuageux
le 13/08 à 21h00
Vent
2.41 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
41 %

Sondage