Attaques de troupeaux en Haute-Saône : 54 ovins tués par un grand canidé depuis le 7 janvier 2021

Publié le 16/01/2021 - 08:02
Mis à jour le 16/01/2021 - 07:14

Depuis le 7 janvier 2021, quatre attaques de troupeaux d’ovins par un grand canidé ont eu lieu en Haute-Saône conduisant à la mort de 54 ovins.

©Alexas_Fotos/Pixabay ©
©Alexas_Fotos/Pixabay ©

Ces attaques se sont produites à Arbecey le 7 janvier, Breurey-les-Faverney le 8 janvier, Fleurey-les- Faverney le 12 janvier et, ce vendredi 15 janvier, à Gevigney-Mercey.

Indemnisation des pertes subies par les éleveurs

Elles ont conduit à la perte de 54 ovins et 2 ont été blessés. Les constats établis par les agents de l’Office français de la Biodiversité (OFB) pour les trois premières attaques conduisent à ne pas écarter la responsabilité du loup, compte tenu des caractéristiques de la prédation et des traces laissées par l’animal. Ces conclusions, qui pourront être renforcées par d’autres observations de terrain, ont permis d’engager le processus d’indemnisation des pertes subies par les éleveurs concernés.

Les services de l’État sont mobilisés pour étudier avec les éleveurs et leurs représentants les mesures de protection et, le cas échéant, d’effarouchement susceptibles d’être mises en œuvre rapidement.

Réunion du comité départemental "Loup" avec la préfète

Mardi prochain, Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône, a décidé de réunir les membres du comité départemental "Loup", rassemblant les services de l’État concernés, les représentants de la profession agricole, des associations d’élus et de protection de la nature, afin de faire un point sur la situation.

Rappel

Il est rappelé que le loup est une espèce strictement protégée en France comme en Europe.

Il reste conseillé aux éleveurs d’exercer une surveillance accrue et de rentrer leurs troupeaux en bergeries. La Direction Départementale des Territoires (03.63.37.92.00 – ddt- bfc@haute-saone.gouv.fr) et le service départemental de l’OFB (03.84.76.17.00 – sd70@ofb.gouv.fr doivent être contactés en cas de dommage sur troupeau ou de collecte d’indices de présence.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Marie-Guite Dufay interpelle Emmanuel Macron sur les enjeux agricoles et industriels de Bourgogne Franche-Comté.

Après la visite d'Emmanuel Macron d'une ferme à Étaules au nord de Dijon ce mardi 23 février 2021, la présidente de région Marie Guite Dufay (PS) exhorte le président de la République à "agir enfin" sur les enjeux de la Bourgogne Franche-Comté notamment sur les dossiers de Général Electric et Jacob Delafon.

Une revue pour les passionnés d’insectes en Bourgogne-Franche-Comté

L’année 2020 a été riche pour les papillons et les libellules de Bourgogne-Franche-Comté... Découvrez le dernier numéro de la lettre d'information du Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des invertébrés (CBNFC-ORI).

Macron à la rencontre d'agriculteurs mardi en l'absence de leur salon

Circuits courts • Le président de la République se rendra ce mardi 23 février 2021 dans une exploitation à Étaules, un village situé à une quinzaine de kilomètres au nord de Dijon. Il sera accompagné par Julien Denormandie. Il s'entretiendra  avec des acteurs de la filière agricole pour démontrer "son intérêt" à ce secteur en l'absence du salon de l'agriculture, annulé cette année à cause de la crise du Covid-19, a annoncé lundi l'Elysée.

Participez au festival des solutions écologiques de BFC !

La deuxième édition du Festival des solutions écologiques de Bourgogne Franche-Comté se déroulera du 6 au 12 septembre 2021. Objectif : promouvoir tous ceux qui participent à la transition écologique (citoyens, associations, entreprises, établissements scolaires, etc.). Les structures souhaitant y participer doivent déposer leur candidature avant le 28 mars.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.73
ciel dégagé
le 24/02 à 21h00
Vent
1.68 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
68 %

Sondage