Au lycée Pasteur, des professeurs faussent les moyennes des élèves

Publié le 03/06/2019 - 15:51
Mis à jour le 03/06/2019 - 17:37

Ce lundi 3 juin 2019 commencent les conseils de classe ; au lycée Pasteur de Besançon, plusieurs professeurs vont fausser les bulletins des élèves de seconde pour protester contre les réformes.

lycee_louis_pasteur.jpg
© roman
PUBLICITÉ

Plusieurs professeurs du lycée Pasteur ont décidé de renouveler l’action sur les notes qu’ils avaient entreprise au 2ème trimestre.

A savoir qu’ils appliqueront à nouveau un coefficient zéro à toutes les notes de leurs classes de 2nde . La moyenne trimestrielle de certaines matières n’apparaîtra donc pas sur le bulletin, et la moyenne générale des élèves s’en trouvera donc faussée.

Par cette action symboliquement forte, les professeurs « souhaitent à nouveau manifester en cette fin d’année :

  • leur opposition aux réformes du lycée et du baccalauréat imposées par le Ministre de l’éducation nationale, en dépit des critiques et des inquiétudes formulées depuis des mois par la communauté éducative.
  • leur refus de voir leurs notes servir à sélectionner les élèves dans leur accès aux enseignements de spécialité. En effet, la réforme a été présentée, par le ministère et le rectorat, comme permettant une plus grande liberté de choix aux élèves. Or une circulaire de la DGESCO à destination des recteurs d’académie en date du 6 mars dernier officialise ce que nous craignions : les élèves seront sélectionnés en fonction des spécialités ouvertes dans leur établissement, du nombre de places disponibles dans chacune d’entre elles, ainsi que de leurs notes.
  • leur solidarité envers l’ensemble des collègues des autres établissements et des autres académies ayant déjà opté pour ce mode d’action. »

Et de rappeler : «la réforme du lycée est censée être mise en place dès septembre, bien qu’un grand nombre de programmes n’ait pas été validés par le Conseil Supérieur de l’Éducation qui s’est prononcé en faveur d’un moratoire. Par ailleurs, la région Bourgogne Franche-Comté, dont dépendent les lycées, a déjà averti qu’elle ne sera pas en mesure d’augmenter le budget alloué aux lycées au-delà de 20 euros par élèves et par an pour la mise en place de la réforme, et s’inquiète des problèmes matériels (salles, transports scolaires…) qui remontent déjà de certains établissements. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Bientôt un centre d’études et de recherches olympiques universitaires à Besançon

Bientôt un centre d’études et de recherches olympiques universitaires à Besançon

Ce vendredi 20 septembre 2019, l'Université de Franche-Comté et le Comité régional olympique et sportif de la région ont signé une convention de partenariat, pour permettre la création du premier centre d'études et de recherches olympiques universitaires (CEROU) de France ici, à Besançon.

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

La Ville de Besançon, avec le soutien du conseil départemental du Doubs et l''Éducation nationale, expérimente pour la quatrième rentrée scolaire des ateliers d'aide à la parentalité sur le quartier de Planoise. Les parents sont invités dix fois dans l'année à participer à ces réunions d'échanges.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.2
couvert
le 14/10 à 21h00
Vent
2.17 m/s
Pression
1010.63 hPa
Humidité
79 %

Sondage