Alerte Témoin

Avocat radié, il devient escroc

Publié le 09/07/2008 - 10:54
Mis à jour le 09/07/2008 - 10:54

A Vesoul, un faux avocat italien est soupçonné d’abus de confiance. L’homme de 53 ans a été placé en détention provisoire.

1215594542_balance_justice.jpg
©

L’affaire est dévoilée dans les pages de l’Est républicain
de ce mercredi. Un avocat auprès du tribunal de commerce de Vesoul est soupçonné d’avoir
monté une escroquerie de plus de 550 000
euros. Ancien avocat du barreau de Paris il avait été radié du barreau en 2003.
En 2005, il avait proposé de faux placement financiers.

En 2005, bis répétita. Il propose à une commerçante de
Vesoul en difficulté une opération visant à créer des sociétés en Belgique et
en Italie chargées ensuite de rachetée son entreprise . Après 100 000
euros déboursés, la commerçante se tourna vers un autre avocat qui lui
conseilla de porter plainte.

Sous le coup d’un mandat d’arrêt depuis novembre 2007, les
gendarmes l’ont cueilli lors d’un rendez-vous avec sa cliente. Le faux avocat
voulait savoir pourquoi elle avait pris les service d’un …vrai avocat !

Déféré mardi devant
le juge d’instruction de Nanterre, il a été placé en détention provisoire.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Fusillades à Planoise : arrestation dans  le Jura

Un suspect a été mis en examen notamment pour "tentative d'assassinat" et incarcéré dans l'enquête sur les fusillades et règlements de comptes liés au trafic de stupéfiants dans le quartier sensible de Planoise, à Besançon, a-t-on appris auprès du parquet.

Médecin urgentiste du Jura mort du Covid-19 : son épouse a porté plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France. Son épouse, Claire Loupiac avait annoncé début mai vouloir porter l'affaire devant la justice. Une plainte a été déposée ce mardi 4 août 2020. 

« Castaner assassin ! » : peine confirmée en appel pour Frédéric Vuillaume et son ex-compagne

Le leader du mouvement des Gilets jaunes à Besançon et son ex-compagne, ont été condamné en appel à la même peine "1.500 euros d'amende avec sursis" pour avoir outragé Christophe Castaner lors de sa venue à Besançon le 13 mars 2019.  Frédéric Vuillaume (FO) devrait se pourvoir en cassation.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     21.68
    légère pluie
    le 11/08 à 0h00
    Vent
    2.46 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    68 %

    Sondage