Suspicion de violences sexuelles à l'ISBA Besançon : une enquête est ouverte...

Publié le 22/09/2020 - 14:36
Mis à jour le 03/06/2021 - 10:20

+ Réaction du chef d'établissement •

La page Facebook "Balance ton école d’art" a été créée ce week-end des 19 et 20 septembre 2020 par un groupe d'étudiants en école d'art à Besançon. Ils dénoncent des violences sexuelles commises par des membres de l'établissement.

© Facebook Balance ton école d'art ©
© Facebook Balance ton école d'art ©

À l'instar du  site internet "balance ton porc"  et du mouvement #MeToo lancé sur les réseaux sociaux afin de dénoncer les harcèlements et abus sexuels, des étudiants ayant fréquenté l'ISBA, Institut supérieur des beaux-arts de Besançon, ont décidé de rompre le silence ce mois de septembre 2020.  Ils ont ainsi créé la page Facebook "Balance ton école d'art".

"Depuis trop longtemps, nous fermons les yeux sur ce qui se passe dans cette école (...) Cette lettre ouverte est un appel collectif à la démission des prédateurs sexuels, et à ceux qui les protègent, des postes qu'ils occupent au sein de l'institut des Beaux-Arts de Besançon", explique l'association tout en précisant qu'elle souhaite, par cette lettre, lancer "un appel aux consciences et à la remise en question de nos positions habituelles face récits de harcèlement sexuel, d'agressions sexuelles et de viols".

Une boite mail pour recueillir les témoignages

À l'aide de cette page, ils souhaitent inciter les victimes potentielles à témoigner. Une boite mail a notamment été mise en place pour recueillir les différents témoignages  :  balancetonecoledart@protonmail.com

Selon les auteurs de la page Facebook, sept témoignages ont déjà été recueillis.

"Nous n'avons jamais reçu de plaintes"( directeur de l'ISBA)

Contacté, Laurent Devèze, le chef d'établissement s'est exprimé suite à la polémique : "Ce que je peux vous dire, c'est factuel. Nous n'avons (l'administration) jamais reçu de plainte de quelqu'un pour viol à ce jour. En revanche, c'est assez grave pour que madame Vignot (la maire de Besançon) décide de diligenter une enquête administrative. Et on ne peut que l'approuver. Les conclusions de l'enquête seront reversées au dossier instruit par le procureur. Je fais confiance à la justice, on verra si on a fait des fautes, si on a commis des impairs. J'ai ma conscience pour moi", nous a expliqué de mardi le chef d'établissement.

"Ces témoignages, s’ils sont confirmés, sont à prendre très au sérieux. En tout état de cause, si des faits graves étaient avèrés, ils ne pourraient rester impunis", a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon dans un communiqué de presse.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

ISBA

Dénonciations de « violences sexuelles » à l’ISBA :  victimes ou témoins appelés à se rendre au commissariat

Une enquête a été ouverte après que des élèves de l'école des Beaux-Arts de Besançon ont dénoncé des "violences sexuelles" sur une page Facebook intitulée "Balancetonecoledart". Etienne Manteaux, le procureur de Besançon invite "toute personnes qui aurait subi ou été témoin de faits de cette nature à venir en faire une déposition au commissariat."

Société

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

Eric Monnin publie un nouveau livre sur l’histoire des Jeux olympiques d’hiver

Après Un siècle d'olympisme en hiver : De Chamonix à Salt Lake City en 2001, De Chamonix à Vancouver : un siècle d'olympisme en hiver en 2010, De Chamonix à Sotchi : Un siècle d’olympisme en hiver en 2013 ou encore De Chamonix à PyeongChang : Un siècle d’olympisme en hiver en 2017, Eric Monnin, universitaire spécialiste de l'olympisme, a sorti De Chamonix à Beijing – Un siècle d'olympisme en hiver (éd. Désiris) ce mois de novembre 2021.

Violences faites aux femmes : « Des photos à l’envers pour remettre les idées à l’endroit » à Besançon et Dijon

Laëtitia Martinez, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté notamment en charge de l’égalité réelle, a inauguré, ce lundi 22 novembre à Dijon, l’exposition Des photos à l'envers pour remettre les idées à l'endroit, aux côtés des représentantes et représentants du Collectif Droits des femmes 21.

Mineurs isolés étrangers en formation : « Quand on fait les choses dans le bon ordre, ça se passe bien quand les jeunes ont 18 ans » (E. Borne)

La ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion Elisabeth Borne était en visite ce mardi matin à l'Ecole de production de Besançon, qui forme des jeunes à partir de 15 ans, rencontrant des difficultés scolaires et personnelles, dont des mineurs étrangers isolés.

Violences conjugales en 2020 : le Doubs est le département le plus concerné en Bourgogne Franche-Comté

Les services de police et de gendarmerie ont enregistré une hausse de 10% des violences conjugales qui ont concerné 159.400 personnes tous sexes confondus en 2020, a annoncé lundi le service statistiques du ministère de l'Intérieur. En Bourgogne Franche-Comté, près de 4,5 femmes âgées de plus de 20 ans  sur 1.000 ont été victimes de violences conjugales en 2020. Le Doubs (6) est le département le plus touché
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.39
légères chutes de neige
le 27/11 à 9h00
Vent
4.95 m/s
Pression
994 hPa
Humidité
98 %

Sondage