Barbara Romagnan, rapporteure de la commission sur la réduction du temps de travail

Publié le 09/07/2014 - 10:47
Mis à jour le 09/07/2014 - 15:40

La députée PS du Doubs, Barbara Romagnan a été désignée rapporteure de la commission d'enquête relative à l'impact sociétal, social, économique et financier de la réduction progressive du temps de travail à l'Assemblée nationale, jeudi 8 juillet 2013.

barbara_romagnan.jpeg
©
PUBLICITÉ

Cette commission, composée de membres de toutes tendances politiques, a été installée suite à la proposition de résolution UDI de Thierry Benoit.

Elle s’attachera, 18 ans après la loi Robien à aménagement du temps de travail et 16 ans après les premières lois Aubry, à proposer une évaluation sereine et transversale de ces dispositifs, au regard notamment des différents secteurs dans lesquels ils ont été appliqués.

« Aujourd’hui, le travail est partagé entre ceux qui n’en ont pas, ceux qui travaillent trop (la durée réelle d’un temps plein en France est supérieur à 39h selon l’INSEE), au milieu desquels se trouvent ceux qui travaillent à temps partiel« , souligne Barbara Romagnan dans un communiqué.

« Cela n’est pas sans impact sur les arrêts maladie, l’absentéisme, la qualité et donc sur la productivité et les comptes sociaux. Or en plus d’induire de la souffrance du côté de ceux qui ne travaillent pas ou pas assez et du côté de ceux qui travaillent trop, ce partage du temps de travail n’a pas été débattu devant les citoyens« , ajoute-t-elle.

Selon la députée PS, « en cette période de chômage de masse, cette commission d’enquête constitue une excellente occasion de faire de la réduction du temps de travail un outil de réflexion pour la baisse du chômage, permettant un rapport au travail amélioré pour le plus grand nombre, et une opportunité d’amélioration de la vie de nos concitoyens« .

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.56
pluie modérée
le 19/10 à 15h00
Vent
0.94 m/s
Pression
1006.91 hPa
Humidité
96 %

Sondage