Belfort : le PS retire l'investiture à Maude Clavequin également soutenue par LREM

Publié le 22/11/2019 - 14:05
Mis à jour le 22/11/2019 - 21:04

Le bureau national du Parti socialiste a retiré son investiture à la socialiste Maude Clavequin, candidate à la mairie de Belfort également soutenue par LREM, ont indiqué vendredi les socialistes locaux.

maude clavequin
© Facebook Maude Clavequin

Maude Clavequin, investie par le PS le 1er octobre, avait reçu le soutien officiel du bureau exécutif national de La République en Marche à la fin du même mois, avec la désignation à ses côtés du chef de file de LREM à Belfort Bruno Kern.

Devant cette situation, "le bureau national du Parti Socialiste a décidé à l'unanimité de retirer l'investiture socialiste à Maude Clavequin sur la ville
de Belfort", a indiqué dans un communiqué le PS du Doubs qui a "salué" cette décision.

La responsable de la fédération PS du Territoire de Belfort et vice-présidente au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté "s'est toujours refusée à exprimer clairement son soutien aux candidats de la gauche unie et des écologistes (...) préférant une alliance avec LREM à contre-courant de la politique prônée par le Parti socialiste", a-t-il ajouté.

En revanche, la fédération départementale du PS du Territoire de Belfort s'est "désolidarisée" de la décision du bureau national, a pour sa part affirmé l'ancien président du conseil général du Territoire de Belfort, Yves Ackermann. "Nous soutenons sans réserve et à une très large majorité la candidature de rassemblement de Maude Clavequin", a-t-il ajouté.

Maude Clavequin, qui est membre du bureau national du PS, est proche du maire du Mans Stéphane Le Foll.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La loi Recherche définitivement adoptée au Parlement

Face au risque de "décrochage" de la recherche française, le Parlement a définitivement adopté ce vendredi 20 novembre 2020 le projet de loi de programmation (LPR), "un investissement historique" selon le gouvernement confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Fannette Charvier, députée du Doubs se félicite de cette décision (elle avait été désignée responsable de ce texte pour le groupe LaREM).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.88
ciel dégagé
le 28/11 à 12h00
Vent
3.41 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
36 %

Sondage