Classement What's up Doc ? Besançon descend d'une place, juste devant le CHU de Dijon

Publié le 19/02/2016 - 09:48
Mis à jour le 19/02/2016 - 16:23

Le classement réalisé par What’s up Doc depuis 3 ans, en fonction des choix des nouveaux internes en médecine, permet d’identifier les hôpitaux qui travaillent à une relève de qualité et ont une formation exigeante. Les centre hospitaliers universitaires (CHU) situés dans les villes où il fait bon vivre et dirigés par une équipe dynamique trustent le haut du classement à l’image de Nantes, Lyon, Montpellier-Nîmes, Grenoble et Rennes, tandis que les gros CHU tels que Paris et Marseille sont boudés. Dijon perd 3 places et se retrouve 22ème, juste derrière Besançon, qui perd une place au classement.

 ©
©

Meilleur CHU

Le CHU bisontin descend dans le classement...

Besanc?on perd une place et se retrouve 21e?me.

Lorsque l’on parcourt les tableaux dans le de?tail, on note que Besanc?on perd 4 places dans trois spe?cialite?s : en chirurgie ge?ne?rale (alors que Dijon est mieux place?), en gastro- ente?rologie et he?patologie, et en gyne?cologie me?dicale (avant-dernier devant... Dijon). Notons aussi sa chute de 6 places en me?decine interne et de 7 places en ne?phrologie, spe?cialite? la plus prise?e par les meilleurs e?tudiants en 2015-2016 dans laquelle Besanc?on est lanterne rouge. Tout comme dans la spe?cialite? ORL.

Le CHU bisontin parvient ne?anmoins a? obtenir de bons classements : il se classe 12e?me dans deux spe?cialite?s importantes : dermatologie – ve?ne?rologie et ophtalmologie, spe?cialite?s dans lesquels le CHU franc-comtois monte de 9 places. Il est e?galement 14e?me en me?decine nucle?aire (+4 places mais derrie?re Dijon).

... mais devance Dijon

Ce classement est e?galement l’occasion de comparer les spe?cialite?s entre CHU et ainsi de de?terminer ou? les e?tudiants les plus brillants de?cident d’exercer.

Ainsi on observe que le CHU bisontin devance le CHU dijonnais au classement ge?ne?ral, et dans quelques spe?cialite?s : en biologie me?dicale (ou? il est 11e?me), en radiodiagnostic et imagerie me?dicale ainsi qu’en rhumatologie. Notons que Dijon est bien mieux classe? en oncologie (7e?me) alors que Besanc?on pointe a? la 25e?me place.

Le bilan sur 3 ans : Nancy est 19e?me

Avec 3 ans de donne?es, What’s up Doc a dresse? un tableau comparatif qui permet de voir les grandes tendances des choix professionnels des jeunes me?decins. Le CHU de Besanc?on se situe a? la 19e?me place du classement 2013-2016, devant Dijon qui pointe a? la 22e?me place.

  • Méthodologie

Pour la troisie?me anne?e conse?cutive, le magazine What’s up Doc a mene? l’enque?te et e?tabli le classement des CHU (Centres Universitaires Hospitaliers) et des spe?cialite?s choisis par les internes en me?decine. Comment ? Tout simplement en e?tudiant et analysant les choix des nouveaux internes en me?decine a? l’issue des Epreuves Classantes Nationales (ECN).

En septembre 2015, 8 477 internes ont prononce? leurs vœux d’affectation vers 30 spe?cialite?s diffe?rentes, et se sont re?partis dans 28 CHU en France, en fonction de leur place dans le classement national. L’analyse des re?sultats, re?alise?e par What’s up Doc dans son 24e?me nume?ro sorti le 16 fe?vrier 2016, re?ve?le les dynamiques et les tendances qui de?terminent les choix des jeunes internes actuels. 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.18
légère pluie
le 25/04 à 12h00
Vent
2.99 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
56 %