Classement What's up Doc ? Besançon descend d'une place, juste devant le CHU de Dijon

Publié le 19/02/2016 - 09:48
Mis à jour le 19/02/2016 - 16:23

Le classement réalisé par What’s up Doc depuis 3 ans, en fonction des choix des nouveaux internes en médecine, permet d’identifier les hôpitaux qui travaillent à une relève de qualité et ont une formation exigeante. Les centre hospitaliers universitaires (CHU) situés dans les villes où il fait bon vivre et dirigés par une équipe dynamique trustent le haut du classement à l’image de Nantes, Lyon, Montpellier-Nîmes, Grenoble et Rennes, tandis que les gros CHU tels que Paris et Marseille sont boudés. Dijon perd 3 places et se retrouve 22ème, juste derrière Besançon, qui perd une place au classement.

classement_chu_2015_-_carte_de__france.jpg
©What's up Doc

Meilleur CHU

PUBLICITÉ

Le CHU bisontin descend dans le classement…

Besanc?on perd une place et se retrouve 21e?me.

Lorsque l’on parcourt les tableaux dans le de?tail, on note que Besanc?on perd 4 places dans trois spe?cialite?s : en chirurgie ge?ne?rale (alors que Dijon est mieux place?), en gastro- ente?rologie et he?patologie, et en gyne?cologie me?dicale (avant-dernier devant… Dijon). Notons aussi sa chute de 6 places en me?decine interne et de 7 places en ne?phrologie, spe?cialite? la plus prise?e par les meilleurs e?tudiants en 2015-2016 dans laquelle Besanc?on est lanterne rouge. Tout comme dans la spe?cialite? ORL.

Le CHU bisontin parvient ne?anmoins a? obtenir de bons classements : il se classe 12e?me dans deux spe?cialite?s importantes : dermatologie – ve?ne?rologie et ophtalmologie, spe?cialite?s dans lesquels le CHU franc-comtois monte de 9 places. Il est e?galement 14e?me en me?decine nucle?aire (+4 places mais derrie?re Dijon).

… mais devance Dijon

Ce classement est e?galement l’occasion de comparer les spe?cialite?s entre CHU et ainsi de de?terminer ou? les e?tudiants les plus brillants de?cident d’exercer.

Ainsi on observe que le CHU bisontin devance le CHU dijonnais au classement ge?ne?ral, et dans quelques spe?cialite?s : en biologie me?dicale (ou? il est 11e?me), en radiodiagnostic et imagerie me?dicale ainsi qu’en rhumatologie. Notons que Dijon est bien mieux classe? en oncologie (7e?me) alors que Besanc?on pointe a? la 25e?me place.

Le bilan sur 3 ans : Nancy est 19e?me

Avec 3 ans de donne?es, What’s up Doc a dresse? un tableau comparatif qui permet de voir les grandes tendances des choix professionnels des jeunes me?decins. Le CHU de Besanc?on se situe a? la 19e?me place du classement 2013-2016, devant Dijon qui pointe a? la 22e?me place.

  • Méthodologie

Pour la troisie?me anne?e conse?cutive, le magazine What’s up Doc a mene? l’enque?te et e?tabli le classement des CHU (Centres Universitaires Hospitaliers) et des spe?cialite?s choisis par les internes en me?decine. Comment ? Tout simplement en e?tudiant et analysant les choix des nouveaux internes en me?decine a? l’issue des Epreuves Classantes Nationales (ECN).

En septembre 2015, 8 477 internes ont prononce? leurs vœux d’affectation vers 30 spe?cialite?s diffe?rentes, et se sont re?partis dans 28 CHU en France, en fonction de leur place dans le classement national. L’analyse des re?sultats, re?alise?e par What’s up Doc dans son 24e?me nume?ro sorti le 16 fe?vrier 2016, re?ve?le les dynamiques et les tendances qui de?terminent les choix des jeunes internes actuels. 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

Publi-info vidéo • Régulièrement, nous avons envie de perdre quelques kilos, mais sommes sceptiques quant à l’efficacité des régimes. Peut-être est-ce le bon moment pour se tourner vers Energy Slim ? Pour bien démarrer, Delphine Huet, partenaire Energy Slim installée Place de la Révolution à Besançon, nous prodigue 5 conseils pour retrouver un « poids santé ».

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

L'Agence Régionale de Santé met en garde contre les risques d'intoxication au monoxyde de carbone et donne des conseils de prévention ; car l'intoxication au monoxyde de carbone reste trop peu connue, elle qui est pourtant responsable de plusieurs centaines de morts en France chaque année. En Bourgogne Franche-Comté, presque 180 personnes ont été intoxiquées en un an.

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.13
partiellement nuageux
le 16/10 à 15h00
Vent
2.873 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
61 %

Sondage