Bibliothèque de Saint-Jacques : le groupe socialiste réaffirme son soutien au projet

Publié le 24/12/2020 - 11:00
Mis à jour le 24/12/2020 - 11:08

Les élus socialistes de la Ville de Besançon tiennent à réaffirmer leur attachement au projet de construction de la grande Bibliothèque de Saint-Jacques ce 21 décembre 2020. Pour rappel, Jacques Grosperrin, sénateur du Doubs et opposant historique de J-L Fousseret, interpellait la maire de la Ville à ce sujet le 19 décembre dernier...

©RSI Studio ©
©RSI Studio ©

Dans un communiqué de presse, le sénateur J. Grosperrin accusait Anne Vignot, maire de Besançon, de "déconstruire" la ville.  Il s'inquiétait notamment de l'avenir de la Cité des Sciences et de l'innovation, de la Grande Bibliothèque ou encore des Mercureaux.

Les élus socialistes répondent (indirectement) à ces accusations ce jeudi. "Ce projet répond à des besoins essentiels des politiques culturelles, universitaires et de rayonnement de notre communauté urbaine", expliquent-ils en rappelant la stratégie du Grand Besançon avec la mise ne place du campus Santé, l’arrivée du Tramway puis du TCSP, un CHU Jean Minjoz renforcé par le déménagement de Saint Jacques ; et plus récemment un vaste programme de rénovation et d’innovation au campus de la Bouloie porté par le contrat métropolitain signé en 2018 avec la Présidente de Région pour 156 millions d’euros sur trois ans.

Selon le groupe des élus socialistes, présidé par Nicolas Bodin, cette cohérence est renforcée par ce projet de "Grande Bibliothèque"."Cet équipement est d’ailleurs l’un des piliers majeurs du Projet de territoire du Grand Besançon, unanimement soutenu par le Conseil de GBM (100 pour, 1 abstention, 0 contre le 16 décembre 2019) et très largement soutenu et financé par la Région, l’Université, l’État et l’Union européenne".

Des défis sont encore à relever selon eux :

  • Mieux accueillir les étudiants, personnels et lecteurs (en difficulté dans la bibliothèque universitaire destinée aux sciences humaines et sociales, par endroit vétuste)
  • Innover et construire les grands projets autrement (grâce à ce partenariat entre bibliothèque universitaire et bibliothèque d’agglomération qui est une première en France et conduit à des soutiens financiers croisés très importants pour permettre la concrétisation de cet investissement novateur )
  • Construire un véritable réseau de lecture publique (espaces plus grands, équipements et ressources numériques, horaires plus larges, politique d’acquisitions renforcée pour moderniser les fonds)
  • Protéger "nos trésors et les mettre en valeur" ("alors que les conditions actuelles de conservation sont dangereuses pour des collections historiques inestimables, et manquent clairement de commodité pour les chercheurs que nous n’accueillons pas dans des conditions idéales")
  • Conforter et renforcer le cœur de notre agglomération dans toutes ses dimensions, par un soutien affirmé aux commerces et à la rénovation des logements (Action Cœur de Ville), par l’amélioration du quotidien (apaisement de la circulation, lutte contre les ilots de chaleur, modernisation des écoles et de la collecte des déchets, sécurité, propreté), par une meilleure accessibilité (renforcement de la desserte en transports publics et des modes doux) ou encore par la préparation de l’avenir (Projet St Jacques / Cité des savoirs et de l’innovation, réorganisation du soutien au tourisme, etc).
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Rassemblement national de Bourgogne Franche-Comté s’insurge contre la situation actuelle des apprentis d’origine française…

Après une l'affaire médiatisée de Laye Fodé Traoré, l'apprenti pour lequel le boulanger bisontin Stéphane Ravaclay a mené une grève de la faim, Julien Odoul, Jacques Ricciardetti (élus RN) tiennent à s'exprimer dans un communiqué de presse commun ce mois de janvier 2021.

Davos: pandémie, « virus des inégalités » et rebond chinois au menu

Le Forum économique mondial, qui abandonne cette année les neiges de Davos au profit d'un format complètement virtuel, s'est ouvert lundi 25 janvier 2021 avec le discours du président chinois Xi Jinping, dont le pays semble avoir tourné la page du coronavirus, sur le plan économique du moins. Plus tard dans la journée, la présidente de la BCE Christine Lagarde débattra, aux côtés du ministre français de l'Economie Bruno Le Maire, de son homologue allemand Peter Altmaier et du PDG de Goldman Sachs, de la manière de "restaurer la croissance économique".

Un troisième confinement inéluctable ?

Semaine cruciale •

"Il faudra probablement aller vers un confinement" dont les conditions relèvent d'une "décision politique", pour faire face aux variants du coronavirus qui "changent complètement la donne" sanitaire en France, a déclaré dimanche le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy. L'Élysée a fait savoir dimanche soir que la décision serait prise mercredi en fonction des chiffres et des dernières données sur les différents variants.

Castex n’a « jamais été convaincu » par la création d' »immenses régions »

À l'occasion d'un déplacement en Alsace samedi 23 janvier 2021, le Premier ministre Jean Castex a dit n'avoir "jamais été convaincu" par la création d'"immenses régions", qui ne répondent pas "aux besoins grandissants" de proximité. Ce qui n'a pas manqué de réjouir le fédéraliste bisontin Jean-Philippe Allenbach du Mouvement Franche-Comté

« Mise en difficulté par la crise sanitaire, la culture ne doit pas devenir l’enjeu de polémiques stériles » selon Marie-Guite Dufay

Interpellée sur les lieux culturels par François Sauvadet, président du département de la Côte-d'Or et président de l'opposition de droite à la Région, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, lui répond dans un communiqué ce mercredi 20 janvier.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.84
couvert
le 26/01 à 15h00
Vent
2.11 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
56 %

Sondage