Besançon Planoise et Montbéliard - Bethoncourt labellisées cités éducatives

Publié le 06/09/2019 - 09:05
Mis à jour le 06/09/2019 - 09:05

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

college diderot cité éducative
© D Poirier

Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 34 millions d’euros de crédits par an, soit plus de 100 millions sur trois ans, pour financer des actions scolaires et périscolaires, ont confirmé jeudi 5 septembre 2019 les ministres de l’Éducation Jean-Michel Blanquer et de la Cohésion des territoires Julien Denormandie qui avaient lancé l'appel à projets en mai dernier.

Pour "amorcer la pompe", 100.000 euros vont être versés à chaque quartier  "tout de suite" a précisé Julien Denormandie, dans la ville d’où sont parties les émeutes de 2005. Le principe de ce projet, a-t-il résumé, est que "l’éducation ne se limite pas aux frontières de l’école, du collège, ou du lycée" , et qu’il faut répondre  "aux besoins de l’enfant" en fonction des "spécificités territoriales".

L’initiative expérimentée à Grigny (Essonne) en 2017 doit permettre à de nombreux acteurs, allant des entreprises (accueillant des stagiaires) aux espaces culturels (bibliothèques…), en passant par les travailleurs sociaux d’intervenir dans le parcours de l’élève, en appui de l’école, pour éviter notamment les décrochages.

Les parents, notamment, vont être davantage sollicités pour s’investir dans le parcours des enfants, dans des quartiers où cela reste "difficile", convient Julien Denormandie.

"L’action et la mobilisation de tous, en particulier celles des maires et des élus locaux de ces deux territoires, en lien avec les services de l’État, ont rendu possible cette labellisation qui permettra de mieux accompagner les élèves des quartiers prioritaires vers la réussite, et ce, du plus jeune âge jusqu’à la poursuite d’études post-bac et l’insertion professionnelle" précise le communiqué conjoint du préfet du Doubs et du recteur de l'académie de Besançon

Cité éducative : trois priorités

  • Conforter le rôle de l’école : l’ambition scolaire doit être stimulée ces territoires ;
  • promouvoir la continuité éducative :  attention renforcée au parcours personnel de chaque enfant et adolescent, notamment en termes d’orientation et de persévérance scolaire ;
  • ouvrir le champ des possibles : multiplier les possibilités de mobilité de toute nature pour les jeunes des quartiers populaires.

Outre la fédération de tous les acteurs de l’éducation scolaire et périscolaire et la concentration de moyens publics dans ces territoires, l’engagement des deux collectivités,, aux côtés de l’Éducation nationale et des autres services de l’État, permettra une meilleure synergie, gage de succès pour ce plan d’action triennal.

Avec cette labellisation s’ouvre une phase d’approfondissement pour laquelle les services des agglomérations (Grand Besançon Métropole et Pays de Montbéliard Agglomération), de la préfecture et du rectorat travailleront en étroite coopération pour donner vie à ces Cités éducatives et conduire des actions en lien avec les établissements scolaires.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Salaires des profs : 100 euros par mois de plus à partir de mai prochain pour les débutants

Le ministère de l'Education a annoncé ce lundi 16 novembre 2020 aux enseignants que le salaire des professeurs débutants allait augmenter de 100 euros nets par mois, versés sous forme de prime, à partir de mai prochain, et confirmé pour tous l'octroi d'une prime informatique de 150 euros par an.

Covid-19 et établissements scolaires : les chiffres donnés sont « une restitution fidèle et sincère de ce qui nous est transmis » (J-F Chanet)

Suite à la polémique des derniers jours (notamment Checks News dans Libération) sur les chiffres de contamination communiqués par le Ministère de l'Éducation, Jean-François Chanet, recteur de l'Académie de Besançon, s'insurge ce 13 novembre 2020. Il accuse un "très mauvais procès".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.16
ciel dégagé
le 28/11 à 0h00
Vent
1.32 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
82 %

Sondage