Alerte Témoin

Besançon Planoise et Montbéliard - Bethoncourt labellisées cités éducatives

Publié le 06/09/2019 - 09:05
Mis à jour le 06/09/2019 - 09:05

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

college diderot cité éducative
© D Poirier
PUBLICITÉ

Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 34 millions d’euros de crédits par an, soit plus de 100 millions sur trois ans, pour financer des actions scolaires et périscolaires, ont confirmé jeudi 5 septembre 2019 les ministres de l’Éducation Jean-Michel Blanquer et de la Cohésion des territoires Julien Denormandie qui avaient lancé l'appel à projets en mai dernier.

Pour "amorcer la pompe", 100.000 euros vont être versés à chaque quartier  "tout de suite" a précisé Julien Denormandie, dans la ville d’où sont parties les émeutes de 2005. Le principe de ce projet, a-t-il résumé, est que "l’éducation ne se limite pas aux frontières de l’école, du collège, ou du lycée" , et qu’il faut répondre  "aux besoins de l’enfant" en fonction des "spécificités territoriales".

L’initiative expérimentée à Grigny (Essonne) en 2017 doit permettre à de nombreux acteurs, allant des entreprises (accueillant des stagiaires) aux espaces culturels (bibliothèques…), en passant par les travailleurs sociaux d’intervenir dans le parcours de l’élève, en appui de l’école, pour éviter notamment les décrochages.

Les parents, notamment, vont être davantage sollicités pour s’investir dans le parcours des enfants, dans des quartiers où cela reste "difficile", convient Julien Denormandie.

"L’action et la mobilisation de tous, en particulier celles des maires et des élus locaux de ces deux territoires, en lien avec les services de l’État, ont rendu possible cette labellisation qui permettra de mieux accompagner les élèves des quartiers prioritaires vers la réussite, et ce, du plus jeune âge jusqu’à la poursuite d’études post-bac et l’insertion professionnelle" précise le communiqué conjoint du préfet du Doubs et du recteur de l'académie de Besançon

Cité éducative : trois priorités

  • Conforter le rôle de l’école : l’ambition scolaire doit être stimulée ces territoires ;
  • promouvoir la continuité éducative :  attention renforcée au parcours personnel de chaque enfant et adolescent, notamment en termes d’orientation et de persévérance scolaire ;
  • ouvrir le champ des possibles : multiplier les possibilités de mobilité de toute nature pour les jeunes des quartiers populaires.

Outre la fédération de tous les acteurs de l’éducation scolaire et périscolaire et la concentration de moyens publics dans ces territoires, l’engagement des deux collectivités,, aux côtés de l’Éducation nationale et des autres services de l’État, permettra une meilleure synergie, gage de succès pour ce plan d’action triennal.

Avec cette labellisation s’ouvre une phase d’approfondissement pour laquelle les services des agglomérations (Grand Besançon Métropole et Pays de Montbéliard Agglomération), de la préfecture et du rectorat travailleront en étroite coopération pour donner vie à ces Cités éducatives et conduire des actions en lien avec les établissements scolaires.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Cités éducatives : 1 860 000€ alloués à Besançon, Montbéliard et Bethoncourt

Selon un communiqué de la préfecture du Doubs samedi 22 février 2020, l'Etat accompagnera avec près de 1 860 000€ les cités éducatives mises en place dans les quartiers prioritaires du Doubs pour la période 2020-2022. Objectif : "faciliter la réussite des enfants et des jeunes des quartiers."

Harcèlement au collège Xavier-Marmier : « nous demandons au rectorat de revenir sur sa décision » (collectif AED)

Après la "journée blanche" de jeudi pour protester contre la modification par le rectorat de Besançon d'une sanction contre deux élèves après un cas de harcèlement scolaire, le collectif AED Besançon (assistant d'éducation) a souhaité réagir ce vendredi 21 février 2020 suite "aux propos tenus par les représentants du rectorat".

« Journée blanche » dans un lycée de Pontarlier après un cas de harcèlement scolaire

Mise à jour ce 21 février 2020 • Les enseignants d'un lycée de Pontarlier (Doubs) ont organisé ce jeudi 20 février 2020 une "journée blanche" pour protester contre la modification par le rectorat de Besançon d'une sanction contre deux élèves après un cas de harcèlement scolaire, a-t-on appris auprès des enseignants.

Collège Diderot : le recteur maintiendra « en partie » les moyens alloués aux enseignants référents

Après une opération "collège mort" lundi, puis une journée de grève ce mardi, au collège Diderot à Besançon, le recteur de l'académie a convoqué la presse mardi 18 février pour y répondre et annoncer le maintien "en partie" des moyens dans cet établissement du réseau d'éducation prioritaire (REP+).

Planoise : « Collège Mort » à Diderot

Les parents n'ont pas envoyé leurs enfants au collège Diderot lundi 17 février 2020 à Besançon pour protester contre la perte des postes d'enseignants référents en éducation prioritaire renforcée (Rep+) de Planoise. Mardi, ce sont les enseignants qui seront en grève avant une marche dans les rues du quartier en fin de journée. Dans le Doubs, la baisse des moyens dans les secteurs sensibles provoque également la grogne à l'école Mandela de Bethoncourt et au Collège Lou Blazer de Montbéliard.

Baisse des dotations horaires au collège Diderot : Anne Vignot apporte son soutien au personnel

Comme nous le dénonçait le Snes FSU dans un article en date du 6 février dernier, les moyens vont baisser pour la rentrée 2020 dans les collèges et lycée. Ce 16 février 2020, Anne Vignot, candidate à l'élection municipale de Besançon, souhaite apporter son soutien aux personnels du collège Diderot.

Orientation : programme 2020 des portes ouvertes des collèges, lycées et universités en Franche-Comté…

Futurs collégiens, lycéens et étudiants doivent penser à leur avenir notamment en visitant des établissements et choisir celui qu'ils considèreront comme le meilleur… Voici le calendrier 2020 des portes ouvertes en Franche-Comté. De nombreux rendez-vous sont au programme ce samedi 15 février 2020.

« Mise à pied » d’un professeur à Dole : une mobilisation prévue mardi 18 février

Le syndicat CGT du lycée Duhamel de Dole a tenu alerter l'opinion publique le 12 février 2020  dans le cadre de la "mise à pied" d'un professeur suite à sa "participation à la contestation des épreuves d'E3C". Les organisations syndicales, SNES-FSU, Snuep-FSU, CGT Educ’Action, SUD Education, Unsa Education et SNFOLC se mobiliseront le mardi 18 février à partir de 11h45 Avenue Charles Laurent Thouverey à Dole. Pour rappel,  Une pétition a été mise en ligne.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.06
légère pluie
le 27/02 à 15h00
Vent
9.64 m/s
Pression
1000 hPa
Humidité
91 %

Sondage