Bilan des commerçants du marché de Noël de la place de la Révolution à Besançon

Publié le 24/12/2014 - 12:12
Mis à jour le 16/04/2019 - 12:08

Cette année encore, le bilan des commerçants du marché de Noël de la place de la Révolution à Besançon n’est pas très réjouissant à quelques exceptions près. D’après les témoignages de commerçants, ce serait en partie à cause du « manque d’animation en semaine » mais aussi à cause de la pluie.

 ©
©

Pour un jeune commerçant vendant des accessoires d'hiver, cette année est "comme l'année dernière, moyenne". Il nous confie que les week-ends, "ça va", en revanche, du lundi au vendredi "c'est désertique". Il ajoute qu’"on s'est dit qu'avec le tramway on aurait plus de monde, mais en fait non". 

"Je reviendrai l'année prochaine"

Du côté de Sandrine, vendeuse de sacs en cuir, le bilan est positif. "C'est mon tout premier marché de Noël et je suis plutôt contente, même si je ne peux faire aucune comparaison avec les années précédentes. Je reviendrai l'année prochaine" nous raconte-t-elle.

Les vendeurs de vin chaud ont également réalisé un "bon chiffre". 

"Si on ne motive pas les gens, ils ne risquent pas de venir"

Pour un vendeur de gaufres situé près du carrousel, cette année a été "calme et en baisse" tandis qu'en 2013 il nous affirmait avoir fait un très bon chiffre d'affaires. Selon lui, "il y a un manque d'animation surtout en semaine. Si on ne motive pas les gens, ils ne risquent pas de venir". Le vendeur s'installe place de la Révolution chaque année depuis près de 20 ans et nous confie que "c'est la même musique triste de Noël qui passe depuis 20 ans, il faudrait quelque chose de plus énergique, il y en a marre". Enfin, il reproche à l'organisation de fermer les commerces "beaucoup trop tôt".

"Je n'ai pas rempli mon objectif"

Pour la plupart des artisans, "cette année n'a pas été bonne". Ceux que nous avons tenté d'interroger n'ont pas souhaité s'exprimer davantage excepté une vendeuse d'accessoire d'Amérique latine qui a précisé qu'elle n'avait pas "rempli l'objectif fixé" alors que sa cabane est située en extérieur du marché de Noël, un lieu de passage. 

Le vendeur de saucisson situé également en extérieur nous confie que "cette année a été maigre", mais les week-ends étaient "pas mal"

C'est sans oublier une semaine de pluie du 15 au 20 décembre qui n'a pas aidé les Francs-Comtois à venir consommer à Besançon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez Baud ?

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.02
légère pluie
le 27/05 à 9h00
Vent
1.46 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
93 %