Bilan du tourisme dans le Doubs : l'hôtellerie plein air séduit

Publié le 23/06/2019 - 10:00
Mis à jour le 24/06/2019 - 09:25

En 2018, le département du Doubs a enregistré une hausse de la fréquentation touristique dans presque tous les domaines,  selon une étude de Doubs Tourisme. Aussi bien pour les hôtels que les campings. Depuis le début 2019, les chiffres restent en hausse pour les activités nordiques.

samedi_pieton_4
©Office du commerce de Besançon
PUBLICITÉ

La hausse la plus importante concerne l’hôtellerie en plein air qui progresse de 6% en 2018. Une fréquentation record des campings ! Ils ont reçu 115 622 arrivées et ont comptabilisé 361 112 nuitées. La durée de séjour moyenne augmente elle aussi dans le même temps, passant de 2,8 jours à 3,1 jours. L’hôtellerie classique, quant à elle, garde sa stabilité. Avec 745 944 arrivées et 1 070 512 nuitées, la fréquentation connaît une légère baisse de 0,4%.

Grand Besançon, leader de l’hôtellerie

Dans le Doubs, on compte 29 456 lits marchands 1 383 hébergements du type campings, hôtels, gîtes, villages vacances. Avec 34 % de la capacité totale de lits du Doubs, le Haut-Doubs occupe la première place. Suivi par le Grand Besançon et ses 18%. Cependant, c’est le Grand Besançon qui comptabilise le plus de nuitées avec 34 % du total du département, suivi par le Haut-Doubs (23 %) et le Pays de Montbéliard (18%). Pour réussir à combler les hôtels, le Grand Besançon mise sur les vacances scolaires et les grands week-ends qui attirent énormément de monde.

Le ski, activité majeure du Haut-Doubs

Depuis 2 mois, les activités estivales ont débuté du côté de Métabief. Une autre saison hivernale se tourne et cette dernière a été une vraie réussite. La station du Haut-Doubs, malgré un faible enneigement par moment a connu une saison record avec une progression de 6,5%. Le chiffre d’affaires a explosé grâce aux 244 063 journées skieurs vendus, il se situe à 4 333 669€. L’offre nordique depuis 10 ans ne cesse pas d’évoluer, cette saison, le chiffre d’affaires prend 13%. 139 377 journées skieurs ont été comptabilisés sur les nombreux secteurs du Haut-Doubs (Pontarlier, les Fourgs) et ceux de la commune Lacs et Montagne (Hôpitaux-Vieux).

Les événements et les lieux les plus fréquentés

Depuis l’année 2017, les 20 sites du Doubs les plus fréquentés montent en puissance. Sans surprise, la Citadelle arrive en tête des endroits les plus visités du Doubs. En 2018, 260 860 personnes sont entrées dans l’édifice bisontin. A la seconde place se trouve le Dino-Zoo avec ses 131 814 visiteurs. C’est le Pavillon des sciences de Montbéliard qui s’impose sur la 3e marche avec 58 063 visiteurs, soit une évolution de 9,1%. Du côté événementiel, le marché lumière Noël pointe largement en tête avec 450 000 visiteurs. Le festival de la Paille à Métabief arrive en 3e position avec 24 000 festivaliers présents en 2018.

Parisiens et Allemands aiment le Doubs

Malgré les 5 heures de route qui séparent la capitale avec le Doubs, les Franciliens sont les personnes les plus présentes dans notre département, le ski étant une des raisons principales. Par an, ce sont 980 557 Parisiens qui viennent dans le Doubs. Les régions voisines comme le Rhône-Alpes et la Bourgogne arrivent juste derrière. Les pays les plus proches géographiquement constituent également les principaux marchés émetteurs du Doubs : Allemagne, Suisse et Pays-Bas. A noter que la clientèle allemande est désormais la première clientèle étrangère accueillie dans le Doubs avec 592 832 visiteurs.

+ d’info :

  • Avec une moyenne annuelle de 5 100 emplois touristiques et jusqu’à 6 400 en saison estivale, le tourisme contribue pour 2,5 % à l’emploiet au développement économique du Doubs.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

L'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort et des élus ont annoncé ce mardi 9 juillet 2019 leur intention de mettre en demeure le gouvernement pour exiger que l'industriel américain respecte les engagements pris au moment du rachat du pôle énergie d'Alstom en 2014 et suspende son plan de suppression d'un millier d'emplois.

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Marie Guite-Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente le 5 juillet 2019. Les élus régionaux ont ainsi examiné ce vendredi 114 rapports pour un montant de 17,7 millions d'euros attribués sur le département du Doubs (86 millions sur six mois)...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.69
partiellement nuageux
le 17/07 à 3h00
Vent
0.92 m/s
Pression
1015.95 hPa
Humidité
93 %

Sondage