Blé : vers une récolte 2022 correcte, légère baisse de la production

Publié le 01/07/2022 - 17:20
Mis à jour le 01/07/2022 - 16:03

La récolte de blé tendre s'annonce correcte en France, d'une qualité correspondant à la moyenne décennale, en dépit de rendements en légère baisse, à l'issue d'une campagne marquée par des "aléas climatiques exceptionnels", a indiqué la filière.

 © Hans PXB
© Hans PXB

"Malgré une légère baisse de production, le blé français est au rendez-vous en 2022 tant pour les clients en France qu'à l'international. Il faut souligner une hétérogénéité inédite de cette récolte sur tout le territoire, au sein d'une région et au sein d'une même exploitation", analysent Intercéréales (professionnels de la filière) et Arvalis (institut technique du végétal).

Le rendement du blé tendre "atteindrait 69,5 quintaux à l'hectare en 2022, soit -3% par rapport à la moyenne des dix dernières années. La teneur moyenne en protéines est quant à elle estimée à 11,6 %, une valeur correspondant à la moyenne décennale", selon l'estimation d'Arvalis.

Cette moyenne nationale "masque néanmoins des hétérogénéités importantes dans les territoires, en raison principalement des stress hydrique et thermique, et plus ponctuellement des épisodes de gel et de grêle".

"Cette campagne a été difficile pour les producteurs, avec des aléas climatiques exceptionnels. Début avril, les céréales avaient un très bel état végétatif, après un hiver doux, mais certaines régions au sud de la Loire, en Charente, dans le Centre et l'Est, ont souffert du manque d'eau en mai", a expliqué à l'AFP Jean-François Loiseau, président d'Intercéréales.

"Ce qui fait le rendement, c'est le tonnage à l'hectare, et aussi le nombre de grains par m2. Pour avoir une montée des tiges satisfaisante, il faut de l'eau en avril-mai. Puis, pendant la période de remplissage des grains, il faut nourrir la plante et éviter les trop fortes chaleurs", a-t-il détaillé.

Le taux de protéines est important pour plusieurs raisons: la qualité des grains détermine l'usage (usage humain, animal ou industriel) et la destination finale des céréales (consommation locale ou exportation).

La France, premier producteur européen de blé tendre, a produit en moyenne 33,4 millions de tonnes de blé sur la période 2017-2021. Elle exporte la moitié de cette production, vers l'Union européenne (50%) et des pays tiers.

"Dans un contexte géopolitique particulièrement tendu, marqué par la guerre en Ukraine et des sécheresses dans plusieurs zones du monde", le blé français pourra "répondre à tous les besoins du marché français et assurer son rôle à l'international", affirme Jean-François Loiseau, qui estime que les exportations françaises "pourraient augmenter".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

« Passoires thermiques »: l’audit énergétique obligatoire à nouveau reporté

Nouveau report pour l'entrée en vigueur de l'audit énergétique obligatoire en cas de vente d'une maison ou d'un immeuble en monopropriété classé F ou G au titre du diagnostic de performance énergétique (DPE). Cette mesure visant à lutter contre les "passoires thermiques"a été reportée au 1er avril 2023, a annoncé début août Olivier Klein, le ministre du Logement

Alstom : le site de Reichshoffen cédé à l’espagnol CAF

Le site Alstom de trains régionaux à Reichshoffen dans le Bas-Rhin est passé entre les mains de l’espagnol CAF le 1er août 2022. Il s'agit de l'ultime étape de la réorganisation du constructeur ferroviaire imposée par Bruxelles après l’acquisition de Bombardier Transport.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 29.39
ciel dégagé
le 16/08 à 15h00
Vent
2.66 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
35 %

Sondage