Bourgogne-Franche-Comté : 42,1% des embauches concerne les moins de 30 ans

Publié le 29/08/2023 - 12:01
Mis à jour le 31/08/2023 - 14:54

Pour la deuxième année consécutive, l'Ursaaf Bourgogne dévoile des chiffres dédiés à l'activité économique des jeunes de moins de 30 ans. En 2022, près de 820.000 embauches ont été comptabilisées en Bourgogne-Franche-Comté. Environ 42,1 % d’entre elles étaient représentées par les moins de 30 ans.

Engagée dans l’accompagnement des jeunes créateurs, l’Urssaf dispose de données statistiques sur l'activité des jeunes en tant qu’indépendant, entrepreneur, salariés du secteur privé, ou salarié des particuliers employeurs.  Fin 2021, en Bourgogne-Franche-Comté, les jeunes de moins de 30 ans représentent 6 % des travailleurs indépendants classiques et 17 % des auto-entrepreneurs.

Beaucoup de jeunes indépendants dans le secteur de poste et courrier

En région, pour cette activité, les jeunes ont majoritairement choisi le statut d’auto-entrepreneurs. En Bourgogne-Franche-Comté, les jeunes de moins de 30 ans travailleurs indépendants "classiques" sont plus présents dans certaines activités : leur part s’élève à 16 % pour les professions paramédicales et sages femmes, 12 % pour les activités de pratique dentaire, 12 % dans le commerce de détail non spécialisé et 8 % pour les activités sportives.

Une rémunération différente selon l'âge et le niveau de revenu

Les indépendants de moins de 26 ans sont 9,9 % à avoir par ailleurs une activité salariée dans le secteur privé en Bourgogne-Franche-Comté. Chez les 26-29 ans, cette part de poly-activité se réduit à 6,3 %. En 2020, en Bourgogne-Franche-Comté, les travailleurs indépendants de moins de 26 ans ont déclaré un revenu moyen de 13.430 € (13 640 € pour la Bourgogne et 13.170 € pour la Franche-Comté) contre 38 690 € pour l'ensemble des travailleurs indépendants. Ces revenus sont inférieurs à ceux constatés au niveau national : 14.240 pour les moins de 26 ans et 41.260 pour l’ensemble des travailleurs indépendants.

Les jeunes travailleurs indépendants créateurs d’entreprise : une évolution constante

En 2020, 149.400 travailleurs indépendants classiques et 704.200 auto-entrepreneurs se sont immatriculés. En Bourgogne-Franche-Comté, on dénombre 5.200 travailleurs indépendants classiques (3 070 en Bourgogne et 2.130 en Franche-Comté) et 21.480 auto-entrepreneurs créateurs (13.050 en Bourgogne et 8.430 en Franche-Comté). Parmi eux, 28,8 % ont moins de 30 ans chez les travailleurs indépendants « classiques », contre 34,9 % chez les auto-entrepreneurs.

Les jeunes toujours bien représentés dans les effectifs salariés

En 2022, les moins de 30 ans représentent 25 % des effectifs salariés du secteur privé (hors régime agricole) en région comme au niveau national. Plus précisément en Bourgogne-Franche-Comté : 16 % des salariés sont âgés de 16 à 25 ans et 9 % entre 26 à 29 ans. En 2022, plus de 820.000 embauches ont été comptabilisées en Bourgogne-Franche-Comté : 42,1 % d’entre elles concernent les moins de 30 ans, et 33,4 % les 16-25 ans. Les jeunes salariés sont davantage présents dans la restauration (46 %) et le commerce de détail (36 %). La rémunération brute mensuelle des moins de 30 ans est de 1.625 € en région (1.628 € en Bourgogne et 1.621 € en Franche-Comté) : 1.403 € pour les 16- 25 ans et 2 067 pour les 26-29 ans.

© Ursaaf

Info +

En région Bourgogne Franche-Comté, un récent partenariat a été noué avec Info Jeunes BFC en mars 2023 au travers la signature d’une convention de partenariat, en vue d’accroître les actions de coopération vis-à-vis des jeunes entre les deux réseaux.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Un Français n’obtient pas la naturalisation suisse… après avoir tondu le gazon les jours fériés

INSOLITE • Un résident français de Clos-du-Doubs, commune suisse du canton du Jura, s’est vu refuser la naturalisation suisse lors de l’assemblée communale du canton du Jura le 10 avril 2024. Pourquoi ? Il lui a été reproché notamment d’avoir tondu sa pelouse pendant des jours fériés, rapporte nos confrères du Quotidien Jurassien.

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Effondrement rue de Vesoul : une période charnière commence…

Les études, investigations et travaux menés jusqu’ici permettent de dire que la période actuelle est une période charnière, selon le dernier communiqué du Département du Doubs en date du 12 avril 2024 : les travaux restant à effectuer et leurs délais de réalisation pour le rétablissement de la route départementale 572 demeurent de plus en plus concrets.

La maire de Besançon harcelée en ligne après sa plainte contre les pancartes anti-migrants

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé vendredi 12 avril 2024 porter plainte après avoir été la cible d'un cyber-harcèlement "d'une extrême violence" faisant suite à une première plainte de l'élue contre des pancartes anti-migrants brandies dimanche lors du carnaval de sa ville.
 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.88
légères chutes de neige
le 18/04 à 6h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
92 %