Bourgogne Franche-Comté : à droite, la bataille des régionales est lancée !

Publié le 13/12/2014 - 08:40
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:44

L'ancien ministre UMP Alain Joyandet a annoncé vendredi sa candidature à l'élection régionale en Bourgogne-Franche-Comté, tandis que le président UDI du Conseil général de Côte d'Or, François Sauvadet, est aussi sur les rangs.

recemment_mis_a_jour212.jpg
Alain Joyandet ©Alexane Alfaro et François Sauvadet ©Carvy
PUBLICITÉ

M. Joyandet a annoncé sa candidature dans un communiqué, affichant le soutien de 12 sénateurs et députés UMP de Bourgogne et Franche-Comté. A l’UDI, François Sauvadet a fustigé « des méthodes de soudard ». Il a estimé que l’annonce de Joyandet était « une menace pour le rassemblement » et condamné « avec fermeté toute initiative personnelle ».

M. Sauvadet a annoncé dès février 2013 dans Le Progrès son intention de conduire une liste aux régionales. « C’est une annonce prématurée, inopportune et maladroite qui divise en Bourgogne, en Franche-Comté et dans sa propre famille politique », a-t-il estimé. Cette annonce « ne me détourner(a) pas de ma route, qui est de contribuer en
Côte d’Or à la victoire des huit départements de Bourgogne et de Franche-Comté aux départementales », a-t-il ajouté « La seconde bataille ce seront les régionales et j’y prendrai toute ma part », a assuré François Sauvadet.

« S’il y a plusieurs candidats à l’UMP, je me soumettrai à un vote des militants »

M. Joyandet se targue d’avoir le soutien « d’un grand nombre de parlementaires et d’élus du mouvement avec qui (il) travaille, de Bourgogne comme de Franche-Comté ». Et il assure qu’il se soumettra le cas échéant à un vote des militants. « S’il y a plusieurs candidats à l’UMP, je me soumettrai à un vote des militants, mais à ma connaissance il n’y en a aucun dans les huit départements de Bourgogne et Franche-Comté », a ajouté le sénateur de Haute-Saône qui « refuse de rentrer dans les querelles politiciennes ».

« Il est beaucoup trop tôt pour en parler »

Interrogé par l’AFP sur l’éventualité de primaires à droite, M. Sauvadet a indiqué qu’il est « beaucoup trop tôt pour en parler ». « On choisira les meilleurs à la fin », a-t-il estimé. Alors qu’Alain Joyandet lancera officiellement sa campagne samedi 13 décembre à Dijon, les élus du groupe UMP-UDI au Conseil régional de Bourgogne ont d’ores et déjà fait savoir dans un communiqué qu’ils refusaient de participer à cette « réunion de la division »« Nous ne sommes pas dans le temps des élections régionales puisque les élections départementales arrivent dans moins de trois mois », ont  rappelé les élus UMP-UDI.

Candidat de l’UMP à l’élection régionale en Franche-Comté en 2010, Alain Joyandet s’était incliné face à la candidate PS Marie-Guite Dufay. François Sauvadet a déjà été tête de liste pour les régionales en Bourgogne en 2004 et 2010. Il avait été battu par Jean-Pierre Soisson et François Patriat.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Mouvement "Bisontines - Bisontins" • Karim Bouhassoun, cofondateur du mouvement "Bisontine Bisontins" , a annoncé mardi 17 septembre 2019 à 18h sa  candidature "comme une évidence" à l'élection municipale de Besançon afin de "rendre la Ville aux habitants". Karim Bouhassoun veut inscrire sa campagne sous l'égide du renouveau et de la proximité autour d'une liste citoyenne et libre. "Nous devons rompre avec certaines pratiques et refonder la vie citoyenne à Besançon" a-t-il déclaré.

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.07
partiellement nuageux
le 19/09 à 21h00
Vent
3.26 m/s
Pression
1025.17 hPa
Humidité
66 %

Sondage