Bourgogne-Franche-Comté : des habitants pessimistes mais attachés à leur cadre de vie

Publié le 19/02/2019 - 10:15
Mis à jour le 20/02/2019 - 10:01

L'étude "La France en morceau" baromètre des territoires 2019 a été réalisée par Elabe et l’Institut Montaigne, en partenariat avec France Info. Un échantillon de 800 personnes de la région Bourgogne-Franche-Comté a été sollicité pour répondre à plusieurs questions.

12Citadellevilledebesanconpanorama011.JPG
©

Des Bourguignons-Francs-Comtois heureux

L'étude montre que 74 % des Bourguignons franc-comtois sont heureux. Ce chiffre est supérieur au niveau national d’un point. 67% sont satisfaits de l’équilibre de leur temps de vie personnelle,  familiale,  sociale et professionnelle. 67% affirment qu’il fait bon vivre dans leur quartier, dans leur commune.

Le climat serait lui aussi serein : 71% se sentent en sécurité là où ils vivent et 55% font confiance aux gens qui vivent autour d’eux. C'est le deuxième score le plus élevé parmi les 12 régions. 35% évoquent les liens d’entraide et de fraternité qui se tissent.

Au niveau des qualités de la région, 62% des sondés répondent que se sont les paysage. 32 % répondent que se sont les les habitants. Côté pollution, 62 % considèrent que la région est "relativement épargnée".  Autres points importants pour les Francs-Comtois : l'histoire et la gastronomie.

La "crainte du déclin"

La peur du déclin est assez forte chez les sondés qui sont malgré tout «heureux dans leur sphère privée» :  "les Bourguignons-Francs-Comtois se distinguent par leur pessimisme le plus élevé de toutes les régions métropolitaines (ex æquo avec les habitants du Centre-Val de Loire)", précise l'étude.

Voici les chiffres en détail : 44% se déclarent plus pessimistes pour l’avenir de l’endroit où ils vivent, 52% pour l’avenir de leur région, et 72% pour l’avenir de la société française. 52% considèrent que leurs parents vivaient mieux quand ils avaient leur âge et 44% que leurs enfants vivront moins bien qu’eux.

Autres points qui chagrinent les Bourguignons et Francs-Comtois : l'accès difficile aux services du quotidien (49 % estiment que les services publics disparaissent près de chez eux) et un pouvoir d'achat sous pression (47%  disent boucler leur fin de mois en se restreignant). Enfin, un sentiment d'injustice semble planer dans l'esprit des habitants de la région : "82% des habitants de jugent que l’on vit dans une société injuste". Les trois principaux sujets qui les indignent sont les écarts entre les hauts et les bas salaires, les inégalités sociales et les incivilités.

(Source https://elabe.fr/barometre-territoires-france-morceaux/)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Missions et enjeux de la 7e brigade blindée de l’armée de Terre. On en parle avec le général Pierre-Yves Rondeau

Envoyés en mission pour 3 à 6 mois à travers le monde (Mali, Côte d'Ivoire, Liban…), les militaires de la 7e brigade blindée, subordonnée à la 1re division dont l'État-major est à Besançon, rentreront en France début 2021 en permission avant de reprendre une année d'entraînement. Le général de brigade Pierre-Yves Rondeau nous parle des missions de ces militaires et des prochains enjeux.

Sondage – En ce moment, soutenez-vous les forces de l’ordre ?

En plein débat sur l'article 24 de la proposition de loi dite de "sécurité globale", des images d'actes de violences de la part de policiers en service ont été rendues publiques ces dernières semaines (évacuation d'un camp de migrants, affaire Michel Zecler, manifestations...). Si certains critiquent les forces de l'ordre et leur hiérarchie, d'autres les défendent et évoquent un "surmenage". Et vous, soutenez-vous les forces de l'ordre malgré l'actualité ? C'est notre sondage de la semaine.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.26
couvert
le 02/12 à 21h00
Vent
0.5 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
99 %

Sondage