Insee - L'emploi se stabilise à un niveau élevé en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 05/10/2023 - 17:15
Mis à jour le 05/10/2023 - 16:40

Etude Insee • En Bourgogne-Franche-Comté, l'emploi salarié reste stable à un niveau record au 2e trimestre 2023, selon une étude de l'Insee Bourgogne Franche-Comté avec le concours des Urssaf et de la Dreets publié jeudi 5 octobre 2023. L'emploi salarié est soutenu par la croissance de l’emploi dans les services marchands hors intérim. Les secteurs de la construction et de l'immobilier voient leur emploi salarié s'orienter à la baisse. Le recul de l'intérim est moins prononcé qu'au trimestre précédent.

L’emploi salarié reste stable 

Au deuxième trimestre 2023, l’emploi salarié est stable en Bourgogne-Franche-Comté après une période de progression légère, mais continue depuis début 2022. Malgré un tassement de l’activité économique, l’emploi régional demeure à un niveau particulièrement élevé, 995.000 emplois. Le secteur privé est stable quand le secteur public est très légèrement orienté à la hausse (+0,1%). En France, l’emploi salarié (+0,1 %) progresse à peine plus que dans la région.

L’intérim demeure en repli ce trimestre, mais moins fortement qu’au premier trimestre, -0,2 % après -2,2 %. À l’image de l’emploi salarié régional, l’emploi dans les services non marchands ne progresse plus ce trimestre.

© Capture écran viso conférence de presse

La croissance de l’emploi dans les services marchands hors intérim ralentit 

Au deuxième trimestre 2023, la croissance de l’emploi dans les services marchands hors intérim ralentit, +0,2 % ce trimestre après +0,7 %. Cette légère progression est portée par les services aux entreprises, avec 600 emplois supplémentaires (+0,8 %). L’hébergement-restauration et l’information communication demeurent également dynamiques (+0,4 %). L’emploi dans le commerce reste stable (-0,1 %). 

En revanche, après un début d’année très dynamique (+1,5 %), le secteur du transport perd des effectifs (-0,7 %). Les secteurs de la construction et de l’immobilier continuent eux à perdre des emplois, toujours impactés par le recul des mises en chantier de logements et la remontée continue des taux d’intérêts. Les activités immobilières sont, ainsi, en repli pour le cinquième trimestre consécutif. 

L’emploi industriel se stabilise au deuxième trimestre (-0,1 %). L’industrie agro-alimentaire est le seul secteur industriel à gagner des emplois, +0,2 %. À l’opposé, le secteur de la fabrication de matériel de transports enregistre la baisse la plus nette, -1,0 % après -1,6 % au début de l’année. 

© Insee BFC

Sur un an, l’emploi dans les secteurs privé et public progresse au même rythme 

Sur un an, la Bourgogne-Franche-Comté gagne 5 300 emplois. Le secteur privé et le secteur public progressent tous les deux de 0,5 %, soit respectivement 4 100 et 1 200 emplois de plus.

Avec plus de 3.600 emplois supplémentaires en un an, le secteur des services marchands hors intérim demeure le premier moteur de cette dynamique. À l’exception des services immobiliers, les effectifs de tous les services marchands augmentent. Malgré un ralentissement au premier semestre 2023, l’emploi dans le secteur intérimaire gagne des effectifs sur un an (+0,8 %). L’emploi industriel est, lui, en léger repli (-0,2 %). La hausse de 1,1 % dans l’industrie agro-alimentaire ne suffit pas à contrebalancer la nette contraction des effectifs (-3,2 %) dans la fabrication de matériels de transport. 

La région compte 16.400 emplois de plus qu’avant la crise sanitaire, soit une hausse de 1,7 % contre 2,6 % pour la France. 

© Insee BFC

Stabilité de l’emploi dans la grande majorité des départements de la région 

Au cours du deuxième trimestre, l’emploi salarié évolue peu dans la plupart des départements de Bourgogne-Franche-
Comté. Porté par la progression de l’intérim (+2,8 %), seul l’emploi dans la Nièvre augmente, +0,2 % soit 140 emplois. 

À l’inverse, la Haute-Saône est le seul département touché par une diminution sensible de ses emplois salariés. L’ensemble des secteurs de ce département perd des effectifs. La construction et l’intérim sont les plus touchés avec un repli de respectivement -1,6 % et -1,3 %. Tous les départements de la région voient les effectifs du secteur de la construction baisser, à l'exception de l'Yonne. 

© Insee BFC

Infos +

Méthode : ce communiqué Insee Flash Conjoncture emploi est publié en partenariat avec les Urssaf et la Dreets qui coproduisent avec l’Insee les estimations trimestrielles d’emploi salarié.
Les données de cette publication prennent comme unité statistique le nombre d’emplois. Le secteur privé comprend l’agriculture et l’activité des particuliers employeurs. Les intérimaires sont comptabilisés au lieu et dans le secteur des agences d’intérim (services marchands) quels que soient le secteur et le lieu dans lesquels ils effectuent leur mission.
Les données d’emploi sont provisoires, elles peuvent être corrigées les trimestres suivants. 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez Baud ?

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.91
légère pluie
le 24/05 à 21h00
Vent
1.17 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
88 %