Cambriolage : la Gendarmerie peut surveiller votre domicile pendant vos vacances ...

Publié le 07/04/2017 - 07:31
Mis à jour le 21/04/2017 - 17:24

La Gendarmerie nationale met en garde contre les cambriolages pendant les vacances (du samedi 15 avril au 2 mai 2017).Un formulaire est disponible en ligne pour bénéficier d’une patrouille quotidienne à domicile.

 © luc Duredon ©  © luc Duredon
© luc Duredon © © luc Duredon

L'opération "tranquillité-vacance" permet, après voir remplit un formulaire sur le site du gouvernement, de partir en vacances l'esprit serein. En effet, l'opération permet de bénéficier d'une patrouille quotidienne de la Gendarmerie nationale si "votre logement est inoccupé ou si votre établissement est fermé pendant votre absence".

Mesure de précautions : "Si vous êtes témoin d'un cambriolage ou si vous remarquez un fait anormal chez des voisins absents, ne manifestez pas votre présence, mais alertez sans tarder la police en composant sur votre téléphone le 17".

Que devez-vous faire ?

Avant de partir, vous devez signaler à la brigade de gendarmerie de votre domicile, votre départ en vacances.

Pendant votre absence, des patrouilles de surveillance seront effectuées, de jour comme de nuit, en semaine comme le week-end, afin de dissuader tout individu de tenter de cambrioler votre domicile.

Mesure de sécurité :

  • "Si vous êtes témoin d'un cambriolage ou si vous remarquez un fait anormal chez des voisins absents, ne manifestez pas votre présence, mais alertez sans tarder la police en composant sur votre téléphone le 17".
  • Ne pas indiquer vos dates de départ en congés sur les réseaux sociaux.
  • Ne pas laisser le courrier trop longtemps dans votre boîte aux lettres.
  • N'oubliez pas, avant votre départ, de fermer correctement fenêtres et volets et vérifier leur état.
  • Il est important de "faire vivre" votre logement. "Un voisin ou un ami peut utilement venir ouvrir et fermer les volets, allumer quelques lumières. A défaut, une prise de type "minuteur" peut permettre éventuellement d’allumer certaines lampes sans présence dans le logement".
  • Ne laissez pas de grosses sommes d'argent dans votre habitation. Mettez vos bijoux en lieu sûr.

Info +

Le formulaire : "cette demande, renseignée, doit être déposée à la brigade de gendarmerie de votre lieu de résidence où vous devrez justifier de votre identité et de votre domicile".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Ancienne maternité La Mère et l’Enfant à Besançon : des architectes s’élèvent contre sa démolition

Alors que l’anciennne maternité La mère et l’enfant située sur le site de l'hôpital Saint-Jacques à Besançon va être démoli à partir du 25 mai 2024, des architectes et membres de la Maison de l’architecture de Franche-Comté s’élèvent contre sa disparition dans un communiqué du vendredi 24 mai. Il considère que ce bâtiment comme remarquable.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.12
ciel dégagé
le 25/05 à 15h00
Vent
2.51 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
50 %