Candidat aux élections municipales à Besançon, Ismaël Boudjekada va entamer une grève de la faim

Publié le 03/03/2014 - 16:57
Mis à jour le 03/03/2014 - 18:19

Il avait déjà fait part de son mécontentement de ne pas avoir le même temps de parole que d’autres candidats sur France 3 Franche-Comté. Ismaël Boudjekada vient de franchir une nouvelle étape en indiquant par un SMS à la presse qu’après un sit-in mardi 4 mars devant les locaux de la chaîne à Besançon, il entamerait une grève de la faim illimitée devant la mairie de cette même ville.

2014-03-03-ismael_boudjekada.jpg

Municipales 2014

"Je prend acte de la décision de France 3 qui, après avoir annoncé qu'il n'y aurait que six places durant ce débat, limite à nouveau les sièges au nombre de cinq et laisse deux sièges aux socialistes bisontins. Je m'indigne du temps de parole pré-enregistré d'une minute qu'entend me laisser Sophie Guillin, directrice régionale de la rédaction de France 3", déclare Ismaël Boudjekada, indiquant avoir pris deux décisions. 
 

Sit-in bouche scotchée puis grève de la faim

Mardi 3 mars à 15h, sera d'abord menée une opération sit-in devant les locaux de France 3 à Besançon. "Je serai accompagné d'une partie de mes colistiers, la bouche scotchée pour dénoncer le choix de FR3 rendant mon temps de parole dérisoire", annonce-t-il, ajoutant "Dès 16h, j'entamerai pour une durée illimitée dans le temps une grève de la faim devant la mairie de Besançon".
 
"Je me porterai à la disponibilité des bisontins dès ce mardi 16h15 afin de leur expliquer ce qui a motivé cette réaction mais aussi pour parler de fond, poursuit-il. Cette campagne en a grandement besoin quand elle se résume, à ce jour, à des rumeurs malsaines"
 

Le CSA saisi

Parallèlement, il indique saisir l'autorité du CSA "afin de faire corriger ce déni de démocratie que tous, du PS (J.-L. Fousseret) en passant par l'UMP (J. Grosperrin), se disent dénoncer. Un référé au tribunal administratif est envisagé dès ce mardi matin". 
 
Outre l'intégralité des candidats aux élections municipales de Besançon, Ismaël Boudjekada signale alerter le ministre de l'Intérieur, chargé du bon déroulement de ces élections municipales. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allègement du confinement, puis couvre-feu à partir du 15 décembre

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La loi Recherche définitivement adoptée au Parlement

Face au risque de "décrochage" de la recherche française, le Parlement a définitivement adopté ce vendredi 20 novembre 2020 le projet de loi de programmation (LPR), "un investissement historique" selon le gouvernement confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Fannette Charvier, députée du Doubs se félicite de cette décision (elle avait été désignée responsable de ce texte pour le groupe LaREM).

Anne Vignot pour taxer Amazon : elle « se trompe de combat » selon J-P Allenbach

La maire de Besançon Anne Vignot a signé une tribune dans laquelle responsables politiques, syndicaux, libraires et éditeurs appellent ) imposer une taxe exceptionnelle notamment sur les ventes d'Amazon lundi 16 novembre 2020. Pour Jean-Philippe Allenbach, président du Mouvement Franche-Comté, Anne Vignot "se trompe de combat".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.73
nuageux
le 25/11 à 3h00
Vent
0.89 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
82 %

Sondage