Candidat aux élections municipales à Besançon, Ismaël Boudjekada va entamer une grève de la faim

Publié le 03/03/2014 - 16:57
Mis à jour le 03/03/2014 - 18:19

Il avait déjà fait part de son mécontentement de ne pas avoir le même temps de parole que d’autres candidats sur France 3 Franche-Comté. Ismaël Boudjekada vient de franchir une nouvelle étape en indiquant par un SMS à la presse qu’après un sit-in mardi 4 mars devant les locaux de la chaîne à Besançon, il entamerait une grève de la faim illimitée devant la mairie de cette même ville.

2014-03-03-ismael_boudjekada.jpg
Ismaël Boudjekada ©alexane alfaro

Municipales 2014

PUBLICITÉ
« Je prend acte de la décision de France 3 qui, après avoir annoncé qu’il n’y aurait que six places durant ce débat, limite à nouveau les sièges au nombre de cinq et laisse deux sièges aux socialistes bisontins. Je m’indigne du temps de parole pré-enregistré d’une minute qu’entend me laisser Sophie Guillin, directrice régionale de la rédaction de France 3« , déclare Ismaël Boudjekada, indiquant avoir pris deux décisions. 
 

Sit-in bouche scotchée puis grève de la faim

Mardi 3 mars à 15h, sera d’abord menée une opération sit-in devant les locaux de France 3 à Besançon. « Je serai accompagné d’une partie de mes colistiers, la bouche scotchée pour dénoncer le choix de FR3 rendant mon temps de parole dérisoire« , annonce-t-il, ajoutant « Dès 16h, j’entamerai pour une durée illimitée dans le temps une grève de la faim devant la mairie de Besançon« .
 
« Je me porterai à la disponibilité des bisontins dès ce mardi 16h15 afin de leur expliquer ce qui a motivé cette réaction mais aussi pour parler de fond, poursuit-il. Cette campagne en a grandement besoin quand elle se résume, à ce jour, à des rumeurs malsaines »
 

Le CSA saisi

Parallèlement, il indique saisir l’autorité du CSA « afin de faire corriger ce déni de démocratie que tous, du PS (J.-L. Fousseret) en passant par l’UMP (J. Grosperrin), se disent dénoncer. Un référé au tribunal administratif est envisagé dès ce mardi matin« . 
 
Outre l’intégralité des candidats aux élections municipales de Besançon, Ismaël Boudjekada signale alerter le ministre de l’Intérieur, chargé du bon déroulement de ces élections municipales. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Plus de cohérence ? Plus d'humain dans la politique ? Plus d'écologie ? Plus d'union ? Tels étaient les maîtres mots mis en avant lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce mercredi 3 juillet 2019 salle Bidault au Kursaal de Besançon en présence de membres de "l'Équipe", composée de plusieurs formations politiques à savoir d'élus d'EELV avec en tête Anne Vignot, du PCF, ou encore "À Gauche Citoyen"et quelques dissidents du PS …

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.34
ciel dégagé
le 16/07 à 9h00
Vent
2.03 m/s
Pression
1017.89 hPa
Humidité
59 %

Sondage