Alerte Témoin

Candidat aux élections municipales à Besançon, Ismaël Boudjekada va entamer une grève de la faim

Publié le 03/03/2014 - 16:57
Mis à jour le 03/03/2014 - 18:19

Il avait déjà fait part de son mécontentement de ne pas avoir le même temps de parole que d’autres candidats sur France 3 Franche-Comté. Ismaël Boudjekada vient de franchir une nouvelle étape en indiquant par un SMS à la presse qu’après un sit-in mardi 4 mars devant les locaux de la chaîne à Besançon, il entamerait une grève de la faim illimitée devant la mairie de cette même ville.

2014-03-03-ismael_boudjekada.jpg
Ismaël Boudjekada ©alexane alfaro

Municipales 2014

"Je prend acte de la décision de France 3 qui, après avoir annoncé qu'il n'y aurait que six places durant ce débat, limite à nouveau les sièges au nombre de cinq et laisse deux sièges aux socialistes bisontins. Je m'indigne du temps de parole pré-enregistré d'une minute qu'entend me laisser Sophie Guillin, directrice régionale de la rédaction de France 3", déclare Ismaël Boudjekada, indiquant avoir pris deux décisions. 
 

Sit-in bouche scotchée puis grève de la faim

Mardi 3 mars à 15h, sera d'abord menée une opération sit-in devant les locaux de France 3 à Besançon. "Je serai accompagné d'une partie de mes colistiers, la bouche scotchée pour dénoncer le choix de FR3 rendant mon temps de parole dérisoire", annonce-t-il, ajoutant "Dès 16h, j'entamerai pour une durée illimitée dans le temps une grève de la faim devant la mairie de Besançon".
 
"Je me porterai à la disponibilité des bisontins dès ce mardi 16h15 afin de leur expliquer ce qui a motivé cette réaction mais aussi pour parler de fond, poursuit-il. Cette campagne en a grandement besoin quand elle se résume, à ce jour, à des rumeurs malsaines"
 

Le CSA saisi

Parallèlement, il indique saisir l'autorité du CSA "afin de faire corriger ce déni de démocratie que tous, du PS (J.-L. Fousseret) en passant par l'UMP (J. Grosperrin), se disent dénoncer. Un référé au tribunal administratif est envisagé dès ce mardi matin". 
 
Outre l'intégralité des candidats aux élections municipales de Besançon, Ismaël Boudjekada signale alerter le ministre de l'Intérieur, chargé du bon déroulement de ces élections municipales. 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     24.9
    peu nuageux
    le 06/08 à 18h00
    Vent
    2.46 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    48 %

    Sondage