Car pédagogique : 200 collégiens sensibilisés au port de la ceinture de sécurité dans le Doubs

Publié le 09/02/2018 - 16:11
Mis à jour le 10/02/2018 - 09:17

Après s'être rendu dans différents collèges du Doubs et sensibilisé 200 élèves durant la semaine, le car pédagogique s'est arrêté ce vendredi 9 février 2018 au collège "Entre deux Velles" à Saône. Le préfet du Doubs, la présidente du Conseil départemental du Doubs et le maire de Pontarlier ont notamment essayé ce "car-tonneau" avec quelques élèves du collège.

Sécurité routière au collège Entre deux Velles à Saône le 9 février 2018 from maCommune.info on Vimeo.

À l'image de la voiture-tonneau, voici le "car pédagogique", conçu par Emmanuel Klett, directeur de la société Agora formation et formateur. Tout au long de la semaine et toutes les vingt minutes, les élèves se sont succédés par groupes de douze pour tester un car un peu spécial...

"C'est impressionnant, on ne se rendait pas compte"

Les quelques jeunes, âgés entre 12 et 13 ans, qui ont essayé le car pédagogique n'en reviennent pas à la sortie de ce dernier : "C'est vraiment impressionnant. On ne se rendait pas compte. On a tous stressé. Il a fallu qu'on s'entraide, qu'on prenne appui sur les sièges, les vitres. La vidéo montrée dans le car nous a choqués", lancent-ils. Ils confient d'ailleurs qu'ils "mettront dorénavant toujours leur ceinture"

A ces propos viennent s'ajouter ceux de Raphaël Bartolt pour qui le car pédagogique est aussi le moyen d'avoir les bons réflexes : "ce n'est pas facile lorsque vous êtes penché pour sortir ou se détacher. Nous avons la chance d'avoir le seul car scolaire au monde à proposer ce type d'expérience". A Christine Bouquin, la présidente du département du Doubs d'ajouter devant les collégiens, non sans avoir rappelé le dramatique accident de car à Montflovin l'année dernière : "je compte sur vous. Il faut que vous nous aidiez à passer le témoin". 

Info +

Au total, 200 collégiens ont été sensibilisés au port de la ceinture de sécurité : "Nous avons privilégié les élèves de 6e et 5e car ils commencent à prendre les transports", précise Damien David, coordinateur sécurité routière au sein de la DDT du Doubs. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

L’université de Franche-Comté pilote un projet d’analyse sur l’intégration des migrants en Europe

Avec 12 partenaires venus des quatre coins de l'Europe, l'Université de Franche-Comté va analyser les processus d’intégration des migrants. Ce projet, d’un budget de 150.000 euros, est financé par le programme Europe pour les Citoyens du 1er mars 2021 au 31 août 2022. À terme, des recommandations seront proposées aux différentes institutions européennes.

Conseil départemental de l’Education nationale : FSU et FO boycottent l’instance de ce mardi

Les représentants FSU et FO au conseil départemental de l'Education nationale (CDEN) du territoire de Belfort ont décidé, ce mardi 6 avril de ne pas siéger dans cette instance avec le Préfet et le Conseil départemental dont l'ordre du jour était l'organisation de la rentrée 2021 dans le premier et le second degré.

Changement climatique : la Ville de Besançon démarrent les chantiers de rénovation dans les écoles et les crèches

Dans le "budget climat" 2021 de la Ville de Besançon voté en conseil municipal mercredi dernier, figure le nouveau schéma des écoles et des crèches. Il consiste en une amélioration thermique de ces établissements les protégeant ainsi du changement climatique et à diminuer leur consommation énergétique. Les premiers chantiers commenceront en juillet prochain.

Confinement : un accueil à Besançon pour les enfants des personnels de première ligne

Pour certaines catégories professionnelles, un accueil des enfants sera garanti. Le ministère de la Santé parle "d’un service de garde adapté à chaque territoire pour que les personnels qui sont indispensables à la gestion de la crise sanitaire puissent faire garder leurs enfants et continuer d’aller au travail pour vous protéger et vous soigner."

Dans le Doubs, les principaux clusters des variants ont pour origine le milieu scolaire

La souche "classique" de la Covid-19 ne représente plus "que" 5% des cas dans le département du Doubs (7,5% au niveau national). 82 % des contaminations proviennent du variant Britannique et et peu plus de 11 % des variants sud africain et britannique. Selon l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, les principaux clusters sont détectés en milieu scolaire devant la sphère professionnelle.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.23
légère pluie
le 19/04 à 12h00
Vent
2.9 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
42 %

Sondage