Casino : l'actionnaire majoritaire doit réaménager son plan de sauvegarde avec ses créanciers

Publié le 23/03/2023 - 09:28
Mis à jour le 23/03/2023 - 17:02

Dans son rapport annuel 2022 publié mercredi 22 mars 2023, Rallye, la holding qui contrôle 51 % de Casino, annonce des résultats qui ne sont pas bons.

Dans un communiqué du 23 mars, le conseil d'administration de Rallye prend acte des résultats annoncés par Casino pour l'exercice clos le 31 décembre 2022 et de la cession par Casino, en vue d'accélérer son propre désendettement, de 18,8% du capital d'Assaí pour un montant de 723,2 M€.

Rallye attire l'attention des investisseurs sur le fait que les plans de sauvegarde dépendent principalement de la capacité de Casino à distribuer des dividendes suffisants, dont le principe et le quantum dépendront de la situation financière de Casino, de la réalisation de son plan stratégique et notamment de son plan de cession. Rallye considère donc que le facteur de risque lié à la mise en œuvre des plans de sauvegarde est accru et explique qu'elle va se rapprocher de ses créanciers afin d'examiner les possibilités et les modalités éventuelles d'aménagement de son plan de sauvegarde.

Les comptes consolidés et annuels 2022 ont été arrêtés par le conseil d'administration du 22 mars 2023. Ils ont été établis selon le principe de continuité d'exploitation compte-tenu des prévisions établies par Rallye pour les 12 prochains mois, lesquelles font apparaître une situation de trésorerie (19 M€ au 31 décembre 2022) compatible avec les frais de fonctionnement de la structure et les engagements prévisionnels pris dans le cadre du plan de sauvegarde . Les procédures d'audit ont été effectuées par les commissaires aux comptes et les rapports de certification sont en cours d'émission.

220 millions d'euros fin décembre 2022

Le chiffre d'affaires consolidé de Rallye s'élève à 33,6 Md€ et le résultat opérationnel courant (ROC) à 1.107 M€ au 31 décembre 2022. Le résultat net normalisé des activités poursuivies part du Groupe Rallye s'établit à -220M€ à fin décembre 2022.

  • Les comptes 2021 ont été retraités suite à l'application rétrospective de la décision de l'IFRS IC portant sur les coûts d'implémentation, de configuration et de personnalisation des logiciels en mode SaaS.
  • L'annexe des comptes annuels précisera qu'il existe une incertitude significative sur la continuité d'exploitation de Rallye liée à la capacité de Casino de distribuer des dividendes suffisants et/ou la possibilité de modification du plan de sauvegarde de Rallye d'ici l'échéance de février 2025.
  • Pour rappel, aucun versement n'est prévu au titre du plan de sauvegarde en 2023.
  • EBITDA = ROC + dotations aux amortissements opérationnels courants

Périmètre holding

  • Offre globale de rachat par Rallye sur sa dette non sécurisée

Le 9 mai 2022, le tribunal de commerce de Paris a approuvé la modification du plan de sauvegarde de Rallye, autorisant la réalisation effective de l'offre globale de rachat de sa dette non sécurisée lancée le 23 mars 2022. La plateforme a ainsi racheté un montant total de dette non sécurisée de 242,3 M€, moyennant un prix de rachat total de 36,6 M€, soit une réduction du montant de dette de 234,9 M€ (incluant les intérêts courus). Le règlement-livraison de l'Offre de Rachat est intervenu le 16 mai 2022.

  • Dette financière nette du périmètre Rallye holding

Le passage de la dette financière brute à la dette financière nette du périmètre holding de Rallye est détaillé ci-dessous :

  1. Dont 19 M€ au 31 décembre 2022 au niveau de la société Rallye, comprenant le tirage réalisé en juin 2022 des 15 M€ souscrit auprès de Fimalac et 16 M€ au 31 décembre 2021.
  2. Dans le cadre de la procédure de sauvegarde, le retraitement des passifs financiers conformément à la norme IFRS 9 « Instruments financiers » s'élève à 265 M€ au 31 décembre 2022 contre 343 M€ au 31 décembre 2021, la diminution observée sur l'exercice provient principalement de la deuxième opération de rachat de dette effectuée début 2022.

"Ce traitement comptable caractérisé par une réduction du passif financier et son corollaire en majoration future de la charge d'intérêts est la traduction de la norme IFRS 9 et ne modifie pas les dispositions du plan de sauvegarde et le montant du passif financier à rembourser conformément au plan d'apurement", précise Rallye.

La dette financière brute du périmètre holding de Rallye s'élève à 3.100 M€ au 31 décembre 2022, en baisse de - 78 M€, en raison principalement :

  • Des frais financiers (hors IFRS) de 134 M€ enregistrés pendant l'exercice 2022 qui seront payés conformément aux termes du plan de sauvegarde de Rallye arrêté par les jugements du 28 février 2020 et du 26 octobre 2021 du tribunal de commerce de Paris, et leur documentation contractuelle.
  • De l'offre de rachat de la dette non sécurisée de Rallye pour un montant de 242,3 M€ moyennant un prix de rachat total de 36,6 M€, soit une réduction du montant total de sa dette nette de 234,9 M€ (incluant les intérêts courus).

La dette financière nette du périmètre holding de Rallye, avant retraitements IFRS, s'élève à 3.080 M€ au 31 décembre 2022, contre 3 161 M€ au 31 décembre 2021.

La variation de la dette financière nette du périmètre holding de Rallye sur l'année s'explique de la façon suivante : hors retraitements IFRS (i.e. l'accélération des passifs à amortir selon la norme IFRS 9 sur la dette rachetée), les impacts nets des opérations de rachat de dettes réalisées début 2021 et début 2022 s'élèvent respectivement à 156 M€ et 235 M€.

Après prise en compte de la variation des retraitements IFRS (+9 M€ en 2022 et -52 M€ en 2021), la dette financière nette du périmètre holding de Rallye s'élève à 2.815 M€ au 31 décembre 2022.

L'exécution des plans de sauvegarde de Rallye et de ses sociétés mères dépend essentiellement de la capacité distributive de Casino ainsi que de différentes options de refinancement. La capacité distributive de Casino est encadrée par sa documentation financière qui autorise la distribution de dividendes 1 dès lors que le ratio de dette financière brute / EBITDA après loyers (France Retail + E-commerce) est inférieur à 3,5x. Au 31 décembre 2022, le ratio de dette financière brute / EBITDA après loyers s'établit à 6,86x contre 6,47x au 31 décembre 2021.

Résultat net de la société Rallye

Le résultat net de l'exercice 2022 de la société Rallye s'établit à - 1.696 M€ (contre - 334 M€ en 2021). Il intègre notamment un produit financier non récurrent de + 235 M€ lié au deuxième rachat de dette non sécurisée et une provision pour dépréciation sur les titres Casino d'un montant de - 1.768 M€ afin de ramener leur valeur nette comptable à la valeur d'utilité calculée au 31 décembre 2022, soit une valeur par action de 43,31 € (contre 74,49€ au 31 décembre 2021). Le total des capitaux propres de la société Rallye est ainsi négatif de - 6012 M€ au 31 décembre 2022 (contre 1 095 M€ au 31 décembre 2021).

Activité de Casino

En 2022, le chiffre d'affaires consolidé du groupe Casino atteint 33,6 Md€, en hausse de +5,2 % en comparable, +3,8 % en organique et +10,0 % en données publiées après prise en compte d'un effet de change de +6,4 %, d'un effet essence de +0,3 %, d'un effet calendaire de -0,2 % et d'un effet périmètre de -0,3 %.

  • Sur le périmètre France Retail, le chiffre d'affaires est en croissance de +1,5 % en comparable, tiré par le dynamisme des formats porteurs. Y compris Cdiscount, la variation comparable en France s'établit à -2,6 %.
  • Le E-commerce (Cdiscount) affiche un volume d'affaires ("GMV") de 3,5 Md€5, avec un accroissement de la part de la marketplace à 52 % (+6 pts vs 2021)5.
  • Les ventes en Amérique latine sont en progression de +12,3 % en comparable4, principalement soutenues par les très bonnes performances du Cash & Carry (Assaí) et de Grupo Éxito.
  1. Au-delà d'un dividende ordinaire représentant 50 % du Résultat Net Part du Groupe (RNPG) avec un minimum de 100 M€ par an dès 2021 et 100 M€ supplémentaires utilisables en une ou plusieurs fois pendant la durée de vie des instruments
  2. La société Rallye, bénéficiant d'un plan de sauvegarde, n'est pas tenue d'appliquer la procédure de convocation d'une assemblée générale extraordinaire à l'effet de décider s'il y a lieu à dissolution ou non et de reconstitution des capitaux propres si la dissolution n'est pas prononcée conformément aux dispositions de l'article L 225-248 alinéa 7 du Code de commerce.
  3. Une information plus détaillée de l'activité de Casino est communiquée directement par la filiale
  4. Hors essence et calendaire
  5. Donnée publiée par la filiale

Le ROC du groupe Casino s'établit à 1 117 M€, soit une variation de -5,9 % après impact du change (-3,6 % hors crédits fiscaux) et de -12,1 % à taux de change constant (-5,2 % hors crédits fiscaux).

  • En France (y compris Cdiscount), le ROC s'élève à 440 M€, dont 482 M€ sur le périmètre France Retail et -42 M€ pour Cdiscount. Le ROC des enseignes de distribution (France Retail hors GreenYellow et promotion immobilière) ressort à 421 M€ (vs 479 M€ en 2021), reflétant une marge de 3,0 %. Le ROC de la promotion immobilière s'élève à 30 M€, et celui de GreenYellow à 31 M€.
  • Le ROC E-commerce ressort à -42 M€ (vs 18 M€ en 2021), impacté notamment par la hausse des amortissements liée aux investissements réalisés pour le développement d'Octopia au cours des derniers exercices.
  • En Amérique latine, le ROC enregistre une variation hors crédits fiscaux de +10,9 % sur un an, tiré par Assaí (+44 % hors crédit fiscaux), en ligne avec la croissance de l'activité. Y compris crédits fiscaux1 (28 M€ en 2021, 0€ en 2022), le ROC s'établit à 677 M€, en progression de +6,1 %.

Une dette financière nette de 6,4 milliards d'euros

La dette financière nette du groupe Casino ressort à 6,4 Md€ (vs 5,9 Md€ en 2021), dont 4,5 Md€ en France2 (vs 4,9 Md€ en 2021) et 1,9 Md€ en Amérique latine (vs 979 M€ en 2021). En France, la diminution de la dette s'explique notamment par les remboursements obligataires et le remboursement de Segisor (150 M€). La hausse de la dette en Amérique latine résulte d'une augmentation de la dette chez Assaí, liée au plan d'investissement.

Au 31 décembre 2022, la liquidité du groupe Casino en France (y compris Cdiscount) est de 2,4 Md€, dont 434 M€ de trésorerie et équivalents de trésorerie et 2,0 Md€ de lignes de crédit confirmées non tirées disponibles à tout moment3. Le solde du compte séquestre non sécurisé est de 36 M€ au 31 décembre 2022, montant permettant de couvrir l'échéance de maturité janvier 2023.

Au 31 décembre 2022, les covenants du RCF sont respectés. Le ratio Dette brute sécurisée / EBITDA après loyers4 est de 3,1x5, inférieur au plafond de 3,5x, soit une marge de manœuvre de 270 M€ sur la dette et de 77 M€ sur l'EBITDA. Le ratio EBITDA après loyers / coûts financiers nets est de 3,0x, supérieur au seuil de 2,5x, soit une marge de manœuvre de 115 M€ sur l'EBITDA.

Priorités 2023 Casino en France

Efficience opérationnelle et développement :

  • Plan de baisse des stocks : -190 M€ dès le premier semestre compensant le surstock fin 2022
  • Nouveau plan de réduction des coûts : -250M€ dans les enseignes de distribution
  • Accélération du plan d'expansion en proximité : +1 000 magasins représentant un niveau supérieur à 500 M€ de volume d'affaires en année pleine

Désendettement :

  • Finalisation du plan de cession en France : 400 M€ avant fin 2023
  • Poursuite de la monétisation d'actifs en Amérique latine
  • Baisse de la dette
  1. Crédits fiscaux retraités par les filiales dans le calcul de l'EBITDA et du ROC ajustés
  2. Périmètre France dont Cdiscount, GreenYellow et Segisor
  3. Sous contrainte du respect des covenants testés à chaque fin de trimestre
  4. Tel que défini dans la documentation de refinancement
  5. Dette sécurisée de 2,1 Md€ et EBITDA après loyers de 690 M€
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Bourgogne-Franche-Comté, première “région microtechnique” de France, présente au SIAMS de Moutier

Du 16 au 19 avril 2024, à l’occasion du Salon de la chaîne de production des microtechniques (SIAMS), grand rendez-vous de la filière de l’industrie des microtechniques, la Bourgogne-Franche-Comté était présente avec un pavillon régional dédié, en collaboration avec la CCI BFC.

Numérique : la Région Bourgogne Franche se mobilise pour tous les territoires

PUBLI-INFO • Le numérique fait partie intégrante de nos vies. La technologie bouleverse les modèles économiques, les pratiques de consommation, l’accès à l’information et à la culture, les modes de travail et d’apprentissage et les relations sociales. Pour la Région, la numérisation de l’économie, de la société et des territoires est porteuse d’opportunités : nouveaux services, développement économique, emplois, dynamique rurale, préservation de l’environnement…

Robot, job dating, écologie… Quoi de neuf dans les écoles ESTM Pigier ?

QUOI DE 9 ? • Ouvertes sur le monde et les nouvelles technologie, attentives au bien-être de ses étudiant(e)s, soucieuses de l’environnement et intraitables sur le niveau de ses formations, les écoles ESTM Pigier à Besançon s’engagent à tous les niveaux pour proposer des cursus de qualité dans un univers studieux et innovant. Les inscriptions pour la rentrée 2024 sont ouvertes !

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Commerce historique à Besançon… Eve Boutique fête ses 55 ans !

Il fait partie des magasins emblématiques du centre-ville de Besançon, il est la référence historique en matière de lingerie féminine, il a vu trois générations de femmes tout au long de son histoire familiale… Le magasin Eve Boutique fête ses 55 ans en ce mois d’avril 2024. Pour autant, il n’a pas pris une ride.

Suppression de l’aide à l’embauche sous contrats de professionnalisation

Le président de l'Union des entreprises de proximité (U2P) a rencontré hier, jeudi 18 avril 2024, la ministre du travail, de la santé et des solidarités, Catherine Vautrin, qui a fait part du projet de suppression générale de l'aide à l'embauche de salariés sous contrat de professionnalisation (600€), dès le 1er mai prochain.

Ligne des horlogers : des travaux d’ampleur jusqu’au mois d’octobre 2024

Depuis le 4 mars 2024, d’importants travaux sont engagés sur la ligne historique des horlogers. Cette dernière, qui s’étend sur 75 km, fête ses 140 ans. Au total, deux enveloppes de 50 millions d’euros ont été allouées pour le projet de modernisation. La fin des travaux est prévue le 31 octobre prochain…

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.13
légère pluie
le 23/04 à 15h00
Vent
4.85 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
51 %