Beaucoup de changements en février...

Publié le 31/01/2022 - 19:01
Mis à jour le 01/02/2022 - 18:07

Des bébés Box à la maternité, interdiction de circuler entre les files à moto, hausse des prix du gaz et de l’électricité, nouvelles règles du chômage partiel ou encore allègement de plusieurs restrictions sanitaires : voici tout ce qui change durant ce mois de février 2022.

Interdiction de circuler entre les files à moto

La circulation des deux-roues motorisés entre deux files de voitures sera interdite à partir du 1er février, a annoncé la délégation à la Sécurité routière, après une expérimentation de quatre ans dans 11 départements où elle avait été autorisée.

Un rapport "montre que l’accidentalité des deux-roues motorisés a augmenté de 12% sur les routes où l’expérimentation de la circulation interfiles (CIF) a eu lieu alors qu’elle a baissé de 10% sur les autres routes des départements concernés", selon le communiqué de la délégation à la Sécurité routière.

Des "bébé box"

Certains parents de nouveau-nés auront droit à une "bébé box" : un sac contenant divers objets pour aider les parents. "Il servira de support au dialogue avec les familles à la maternité", avait précisé le cabinet du secrétaire d’État Adrien Taquet à l'AFP.

Hausse du prix de l’électricité

Les tarifs réglementés de vente de l’électricité augmentent de 1,6% en France à partir du 1er février, a confirmé le gouvernement, s’alignant sur l’avis de la CRE.

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) avait proposé une hausse de 1,6%, toutes taxes comprises, des tarifs "bleus" résidentiels. Cela représente 15 euros par an en moyenne. Elle avait proposé également une hausse de 2,6% TTC pour les professionnels.

La hausse se justifie notamment par "les conséquences de la crise sanitaire de la Covid-19 sur le système électrique français", avait expliqué la CRE à la mi-janvier.

Hausse du prix du gaz

Les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie augmentent de 3,5% en moyenne au 1er février. "Cette augmentation est de 0,9% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,1% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 3,7% pour les foyers qui se chauffent au gaz" détaille la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

"Cette hausse pour le mois de février s’explique principalement par une forte demande en gaz naturel liquéfié en Asie, liée notamment à une vague de froid exceptionnelle en Asie de l’Est". "Il en résulte une hausse des prix du gaz sur les marchés internationaux, ce qui conduit les pays européens à puiser dans leurs stockages de gaz naturel", a-t-elle poursuivi.

Vente des autotests prolongée jusqu'au 15 février 2022 dans les supermarchés

Les supermarchés étaient initialement autorisés à vendre des autotests jusqu'au 31 janvier 2022. Un arrêté du 22 janvier au Journal officiel prolonge cette autorisation de vente dans les grandes surfaces jusqu'au 15 février 2022.

Dose de rappel Covid-19  : délai réduit à 4 mois

Selon le ministre de la Santé Olivier Véran (entretien au JDD) le délai pour recevoir sa dose de rappel est à nouveau réduit, à quatre mois contre six auparavant. Ce nouveau délai s'appliquera à compter du 15 février 2022.

Allègement de plusieurs restrictions sanitaires

Le gouvernement a dévoilé le calendrier des levées de restrictions sanitaires.

Livret A : taux de rémunération doublé

En raison de l’inflation, le taux de rémunération du livret A augmente. Le calcul du taux du livret A prend en compte les taux interbancaires, mais aussi l’inflation des six derniers mois. Or, la hausse des prix a progressé fin novembre de 2,8% sur un an.

Invité du JT de 13h sur TF1 le 14 janvier 2022, Bruno Le Maire a révélé le nouveau taux de rémunération du livret A. "Il va doubler au 1er février et passer de 0,5% à 1%" a-t-il déclaré.

Le livret d'épargne populaire (LEP) voit son taux passer de 1 % à 2,2 %.

Prolongement des tickets-resto

Le plafond de base journalier est de 19€,  mais le gouvernement a prolongé la mesure  d'augmentation de ce plafond. Dans les restaurants et jusqu'au 28 février 2022, vous pouvez régler des montants jusqu’à 38 euros avec des tickets restaurant ou une carte restaurant.

Prix des cigarettes

Le prix de certains paquets de cigarettes va augmentent : comptez par exemple sur 9,80€ (au lieu de 9,70€) le paquet de 20 cigarettes Fortuna Cool, et 10€ (contre 9,90€) pour les News Rouge, etc.

Péages :  hausse du ticket

Selon le ministère des Transports, les tarifs des principaux réseaux autoroutiers augmentent de 2% en moyenne à compter du 1er février 2022. Début 2021, les tarifs des péages avaient augmenté de 0,44 % en moyenne.

Nouvelles règles du chômage partiel revues

Une augmentation du reste à charge sur le paiement des heures chômées de 15 à 40% est prévue le 1er février dans le régime général, en dehors des secteurs en difficulté. Les salariés percevront une indemnité à hauteur de 60% minimum de leur rémunération horaire brute (72% du net), contre 70% précédemment (ou 84% du net).

Tarifs des taxis

Les nouveaux tarifs des courses de taxi entrent en vigueur au plus tard ce 1er février 2022. En 2022, le tarif minimum d'une course reste fixé à 7,30 € (contre 7,10 euros en 2019) pour tous les taxis (parisiens et non parisiens).

Ces tarifs sont plafonnés à 4,18 € pour la prise en charge, à 1,12 € pour celui du kilomètre parcouru et enfin à 37,46 € pour le prix horaire concernant la période d'attente (en cas de réservation par le client) ou de marche lente.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Tarifs des péages d’autoroute en hausse : " La mobilité se transforme en luxe " pour " 40 millions d’automobilistes "

L’augmentation moyenne du tarif des péages d’autoroute à hauteur de 4,75 % entrera en vigueur à compter de ce mercredi 1er février 2023. Selon l’association 40 millions d’automobilistes, c’est "une hausse inadmissible qui s’ajoute au prix délirant des carburants et transforme la mobilité en luxe."

Inquiétude des boulangers dans le Doubs : " Je ne laisserai pas un boulanger fermer " (Préfet du Doubs)

À l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la galette à la préfecture du Doubs ce jeudi 26 janvier, le président de l’Union patronale des boulangers du Doubs, Damien Vauthier, a tenu un discours rappelant l’inquiétude de la profession face à la crise énergétique, mais aussi la hausse du prix des matières premières devant un préfet du Doubs déterminé à aider la profession.

Bourgogne Franche-Comté : 3 millions d’euros pour soutenir les boulangeries et les boucheries

CRISE ÉNERGÉTIQUE • En raison de crise énergétique qui sévit actuellement en France comme dans de nombreux pays européens, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté a annoncé mercredi 25 janvier un coup de pouce pour soutenir les boulangeries-pâtisseries et les boucheries-charcuteries à hauteur de 3 millions d’euros.

Région Bourgogne Franche-Comté : un budget à 2 milliards d’euros pour 2023

La présidente de Région, Marie-Guite Dufay, a réuni les élus du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en session plénière mercredi 25 et jeudi 26 janvier 2023. Principal dossier à l’ordre du jour de l’assemblée : le vote du budget régional 2023 d’un montant de 1,967 milliard d’euros (hors gestion active de la dette) dont plus de 1,6 milliard d’euros est dédié au financement des politiques publiques, soit plus de 81 % du budget régional.

La Banque Populaire Bourgogne-Franche-Comté réaffirme ses ambitions pour 2023

Dans un contexte économique peu engageant, la Banque Populaire de Bourgogne-Franche-Comté (BP BFC) a tenu une conférence de presse présidée par son directeur général Jean-Paul Julia, afin de dresser le bilan de l’année écoulée et de faire le point sur les ambitions portées par la banque en 2023. 

Bourgogne Franche-Comté : la filière automobile, un secteur encore perturbé en 2022

ÉTUDE INSEE • À la mi-2022, les 370 établissements de la filière automobile de Bourgogne-Franche-Comté employaient 38.530 salariés et 5.540 intérimaires. Malgré une reprise en 2021, cette filière reste perturbée en 2022 par le contexte économique et les mutations en cours du secteur. L’emploi salarié est en baisse sur un an, avec davantage de départs que d’embauches.

Prêt : un ajustement mensuel pour mieux " lisser " les relèvements du taux d’usure dès février

Les taux de l’usure sont, selon la loi, calculés à partir des données collectées sur les taux de crédit au cours du trimestre précédent, comme les 4/3 des taux moyens pratiqués. Ces dispositions permettent de protéger les emprunteurs de taux excessifs et de préserver ainsi un large accès au crédit. La Banque de France, à titre exceptionnel pendant la période de plus forte remontée des taux, propose un ajustement technique pour mieux "lisser" les relèvements du taux de l’usure à partir du 1er février 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.54
couvert
le 31/01 à 0h00
Vent
0.32 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
94 %