Chantal Carroger, la directrice du CHU de Besançon, part en retraite

Publié le 17/05/2022 - 09:58
Mis à jour le 17/05/2022 - 10:12

Après sept années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai 2022 pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général adjoint, jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur général dont la prise de fonction débutera au 1er janvier 2023.

Chantal Carroger © D Poirier
Chantal Carroger © D Poirier

De ses 7 années à la tête du CHU, Madame Carroger fait part avant tout de "la fierté" qu’elle a eue à diriger "ce bel établissement qui se caractérise plus qu’ailleurs par un état d’esprit positif, constructif et collectif". Cette période restera plus particulièrement marquée par la pandémie de Covid-19 ces deux dernières années, événement exceptionnel par son ampleur et sa durée. Selon les mots de la directrice générale, le CHU a "tenu bon" grâce à l’adaptabilité, la réactivité et la combativité de ses équipes. 

Au-delà de la crise sanitaire, ces sept années sont marquées par la hausse de l’activité au CHU, accompagnée par un accroissement du nombre d’emplois rémunérés : 615 personnels rémunérés supplémentaires entre fin 2015 et fin 2021. "Une orientation indispensable pour développer de nouvelles activités et conforter celles qui sont en progression" selon Chantal Carroger. En parallèle, le CHU "a su maintenir un niveau d’investissement à la hauteur de ses ambitions."

Enfin, le CHU a renforcé et développé ses coopérations avec les établissements de la région dans de nombreux domaines de spécialités médicales et chirurgicales, grâce à l’excellence des équipes bisontines. 

L’engagement d’une vie professionnelle au service de l’hôpital public 

Titulaire d’une maîtrise de droit public et diplômée de l’École nationale de santé publique en 1985 (devenue École des hautes études en santé publique), Chantal Carroger a débuté sa carrière au Centre hospitalier de Thiers dans le Puy-de-Dôme comme directrice adjointe chargée des ressources humaines jusqu’en août 1993.
Elle a occupé ensuite la fonction de directrice adjointe chargée de l’élaboration du projet d’établissement, du système d’information et de la communication au Centre hospitalier d’Aurillac avant d’être nommée en janvier 1996, chef d’établissement du Centre hospitalier de Decize dans la Nièvre. 

Chantal Carroger a ensuite pris en charge la direction du Centre hospitalier de Tulle en Corrèze de janvier 2003 à décembre 2004, avant de rejoindre le CHU de Reims, pour y occuper la fonction de directrice générale adjointe pendant 4 ans. 

De janvier 2009 à novembre 2011, Madame Carroger a poursuivi sa carrière au Centre hospitalier de Rodez en qualité de chef d’établissement, puis elle a été nommée directrice générale adjointe du CHU de Nice, où elle a exercé jusqu’en septembre 2015.
Le 1
er octobre 2015, Chantal Carroger a été nommée directrice générale du CHU de Besançon, fonction qu’elle quittera le 23 mai 2022 pour faire valoir ses droits à la retraite. 

L’engagement de Madame Carroger dans le secteur hospitalier se poursuivra après son départ en retraite : elle souhaite continuer à servir l’hôpital public en assurant des missions de médiation au sein de la région Auvergne Rhône-Alpes. 

(Communiqué du CHU de Besançon)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté se mobilise pour attirer et fidéliser les professionnels de santé

L’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté anime depuis un an, avec ses partenaires, un plan de mobilisation en faveur des métiers du social, du médico-social, et de la santé. Les mesures concrètes, de l’orientation à l’emploi, sont d’ores et déjà nombreuses. On fait le point.

Salon Bio&Co à Besançon : des voies s’élèvent face à des pratiques ”douteuses voire dangereuses”

Dans un communiqué du 25 mars 2024, le collectif ”à gauche citoyen !” souhaite mettre en garde la population contre la tenue du salon Bio&Co en avril prochain à Besançon. Dominique Voynet, secrétaire régionale EELV Franche-Comté, dénonce également plusieurs pratiques. Pourquoi ?

Les étudiants en santé de l’Université de Franche-Comté soignent les nounours depuis 20 ans

L'Hôpital des Nounours accueille chaque année des enfants de moyenne et de grande section de maternelle, afin de leur faire découvrir le monde hospitalier et lutter contre l'effet blouse blanche et les craintes qui l’accompagnent. Cette année, cette action, fondée par l’ANEMF, est organisée par les étudiants en santé de l’université de Franche-Comté et fête ses 20 ans.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.6
nuageux
le 15/04 à 18h00
Vent
7.41 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
52 %