Chantal Carroger, la directrice du CHU de Besançon, part en retraite

Publié le 17/05/2022 - 09:58
Mis à jour le 17/05/2022 - 10:12

Après sept années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai 2022 pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général adjoint, jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur général dont la prise de fonction débutera au 1er janvier 2023.

Chantal Carroger © D Poirier
Chantal Carroger © D Poirier

De ses 7 années à la tête du CHU, Madame Carroger fait part avant tout de "la fierté" qu’elle a eue à diriger "ce bel établissement qui se caractérise plus qu’ailleurs par un état d’esprit positif, constructif et collectif". Cette période restera plus particulièrement marquée par la pandémie de Covid-19 ces deux dernières années, événement exceptionnel par son ampleur et sa durée. Selon les mots de la directrice générale, le CHU a "tenu bon" grâce à l’adaptabilité, la réactivité et la combativité de ses équipes. 

Au-delà de la crise sanitaire, ces sept années sont marquées par la hausse de l’activité au CHU, accompagnée par un accroissement du nombre d’emplois rémunérés : 615 personnels rémunérés supplémentaires entre fin 2015 et fin 2021. "Une orientation indispensable pour développer de nouvelles activités et conforter celles qui sont en progression" selon Chantal Carroger. En parallèle, le CHU "a su maintenir un niveau d’investissement à la hauteur de ses ambitions."

Enfin, le CHU a renforcé et développé ses coopérations avec les établissements de la région dans de nombreux domaines de spécialités médicales et chirurgicales, grâce à l’excellence des équipes bisontines. 

L’engagement d’une vie professionnelle au service de l’hôpital public 

Titulaire d’une maîtrise de droit public et diplômée de l’École nationale de santé publique en 1985 (devenue École des hautes études en santé publique), Chantal Carroger a débuté sa carrière au Centre hospitalier de Thiers dans le Puy-de-Dôme comme directrice adjointe chargée des ressources humaines jusqu’en août 1993.
Elle a occupé ensuite la fonction de directrice adjointe chargée de l’élaboration du projet d’établissement, du système d’information et de la communication au Centre hospitalier d’Aurillac avant d’être nommée en janvier 1996, chef d’établissement du Centre hospitalier de Decize dans la Nièvre. 

Chantal Carroger a ensuite pris en charge la direction du Centre hospitalier de Tulle en Corrèze de janvier 2003 à décembre 2004, avant de rejoindre le CHU de Reims, pour y occuper la fonction de directrice générale adjointe pendant 4 ans. 

De janvier 2009 à novembre 2011, Madame Carroger a poursuivi sa carrière au Centre hospitalier de Rodez en qualité de chef d’établissement, puis elle a été nommée directrice générale adjointe du CHU de Nice, où elle a exercé jusqu’en septembre 2015.
Le 1
er octobre 2015, Chantal Carroger a été nommée directrice générale du CHU de Besançon, fonction qu’elle quittera le 23 mai 2022 pour faire valoir ses droits à la retraite. 

L’engagement de Madame Carroger dans le secteur hospitalier se poursuivra après son départ en retraite : elle souhaite continuer à servir l’hôpital public en assurant des missions de médiation au sein de la région Auvergne Rhône-Alpes. 

(Communiqué du CHU de Besançon)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique à la veille des départs en vacances, qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué du 29 juin 2022.

Explosion du nombre de demandes d’AMP : appel aux dons de spermatozoïdes et d’ovocytes en Franche-Comté

APPEL AUX DONS • Jusqu’au 30 juin, une grande campagne de sensibilisation au don de gamètes se déroule partout en France pour encourager la population à donner ses spermatozoïdes et ses ovocytes afin de répondre à une demande plus forte que jamais suite à la loi bioéthique votée en août 2021 pour l’assistance médicale à la procréation (AMP). Dr Oxana Blagosklonov, responsable du centre d’études et de conservation des oeufs et du sperme (CECOS) au CHU de Besançon nous en parle…

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.24
pluie modérée
le 30/06 à 18h00
Vent
1.46 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
48 %

Sondage