Chauffage et eau chaude à Planoise : "des prix surévalués !"

Publié le 26/05/2017 - 15:37
Mis à jour le 31/05/2017 - 10:28

L'association de défense des locataires de la Confédération nationale du logement sur la Chaufferie de Planoise à Besançon proteste, ce vendredi 26 mai 2017, contre "la surévaluation" du chauffage collectif et de l'eau chaude dans le quartier de Planoise.

photo.jpg
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

L’union locale de Besançon a constaté « que le coût du chauffage et d’eau chaude était notoirement plus cher à Planoise que dans les immeubles de Besançon dotés d’une chaufferie collective gaz ou fuel. »La différence de prix atteint environ 10 % ».

L’association souligne que « la mairie reconnaît sur la base de comparaison de deux immeubles seulement, effectivement une différence de 4% ».

Ce que demande la CNL :  

  • que la mairie fixe des objectifs de prix : atteindre 20 % de coût en moins avec la chaufferie collective qu ‘avec la moyenne des immeubles chauffés par une chaudière collective.
  • que le coût d’exploitation (50 % à Planoise contre 15 % à Palente) comme le coût de l’énergie (comparé au marché) soit maîtrisé.
  • que les jours non chauffés pour cause de panne soient déduits des factures et charges de chauffage.
  • La CNL, constatant que la SEVE verse en moyenne (sur 2013/2015) 200. 000 € à GDF-SUEZ (pour un chiffre d’affaire de plus de 9.000.000 €) considère « que la gestion directe par la mairie serait moins coûteuse pour les habitants de Planoise ».

 » Les habitants de Planoise doivent savoir que le chauffage et l’eau chaude sont fournis par la chaufferie collective. La gestion de cette chaufferie est confiée par la mairie à une entreprise privée SEVE filiale de GDF-SUEZ. Le contrat de délégation de service public arrive à échéance fin 2018« , conclut l’union locale.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Départ de la présidente de l’UCB : « Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre… »

Départ de la présidente de l’UCB : « Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre… »

Après un peu plus de deux ans passés à la tête de l’Union des Commerçants de Besançon (UCB), nous sommes revenus sur les temps forts de la présidence de Cécile Girardet ce mois de septembre 2019. Plus qu'un bilan, c'est aussi un «coup de gueule» que la présidente a souhaité pousser suite aux mobilisations des Gilets Jaunes…

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.98
ciel dégagé
le 16/09 à 0h00
Vent
1.02 m/s
Pression
1022.43 hPa
Humidité
87 %

Sondage