Qui est Christine Bouquin ?

Publié le 02/04/2015 - 13:30
Mis à jour le 03/04/2015 - 15:49

Ce jeudi 2 avril 2015, vers 9h30, Christine Bouquin a été élue présidente DVD du conseil départemental du Doubs par 24 voix contre 14 pour l'autre candidate, la PS Martine Voidey. Christine Bouquin succède à Claude Jeannerot. Elle a décidé de quitter toutes ses autres fonctions officielles...

PUBLICITÉ

Maire sans étiquette de Charquemont dans le Haut-Doubs depuis près de 20 ans, Chritine Bouquin a été désignée présidente du Conseil départemental du Doubs avec le soutien de l’UMP, de l’UDI et du Modem avec qui elle a fait campagne. 

Agée de 52 ans et mère d’un enfant, Mme Bouquin a été réélue dimanche avec 66,84 % des suffrages dans le canton de Maîche, dont elle est conseillère générale depuis 2001. L’élue n’est encartée dans aucun parti, mais elle a fait campagne avec les candidats d’union de droite soutenus par l’UMP, l’UDI et le Modem. 

Actuelle présidente de l’association des maires du Doubs et présidente de la Communauté de communes du Pays de Maîche, elle a été élue maire de Charquemont sans discontinuer depuis 1995 mais devra renoncer à ce mandat en raison de ses nouvelles fonctions à la tête de l’exécutif départemental.

Christine Bouquin exerce en tant que responsable de planification dans une entreprise de microtechnique travaillant pour l’horlogerie, à Charquemont. Mais elle devrait également quitter cet emploi en raison de ses nouvelles fonctions.

C’est la première femme à être présidente du conseil départemental du Doubs.

Le mandat de la présidente est de 6 ans.

Lors de son discours en tant que présidente, Christine Bouquin a réaffirmé ses 5 priorités départementales :

  • Solidarité actives (accompagnement vers l’emploi)
  • Aménagement territorial optimisé
  • Mobilité des hommes et des idées
  • Bien vivre et la citoyenneté
  • Budget réaliste à fiscalité maîtrisée.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.84
légère pluie
le 20/05 à 18h00
Vent
2.56 m/s
Pression
1010.5 hPa
Humidité
93 %

Sondage